Marchés français ouverture 1 h 26 min
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • Nikkei 225

    26 590,72
    +163,07 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0408
    -0,0009 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    19 895,78
    -2,99 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    29 216,84
    +554,13 (+1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    682,79
    +1,68 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     

La victoire d’Emmanuel Macron phagocytée par la Chine sur les marchés financiers

·1 min de lecture

Le risque politique européen s’atténue après la large victoire d’Emmanuel Macron au second tour de l’élection. Mais cette détente du risque européen ne se voit toutefois pas sur les marchés actions aujourd’hui car, même s’il était important, ce n’était pas le risque prédominant pour les investisseurs. Les marchés font face à quatre risques : risque géopolitique avec la guerre en Ukraine, risque des confinements en Chine, risque d’inflation/normalisation des banques centrales et, enfin, risque politique français et donc européen. Le dernier risque de cette liste a été largement éliminé même s’il convient de suivre les élections législatives dans quelques semaines. On voit d’ailleurs que l’écart entre les taux 10 ans français et allemand est resté stable et continue d’évoluer entre 0,45% et 0,50%, soit la même zone qu’en fin de semaine dernière.

Cette élection faisait peser un risque asymétrique sur les marchés : il n’y avait pas de “miracle” à attendre sur les marchés actions en cas de victoire du président sortant car le contexte mondial continue de faire peser un risque économique pour la zone euro. Il y avait par contre un risque certain et prononcé à la baisse en cas de “surprise” électorale qui n’était clairement pas intégrée par les marchés obligataires (spread de taux France-Allemagne) ou les marchés actions en fin de semaine dernière.

>> Achetez et vendez vos placements (Bourse, cryptomonnaies, or…) au bon moment grâce à Momentum, la newsletter de Capital sur l’analyse technique. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment intégrer de nouveaux employés de la manière la plus efficace et la moins chère possible ?
Comment optimiser la gestion de son parc informatique ?
Comment s'assurer que les salariés restent opérationnels à distance ?
Inflation : la hausse des taux n’a pas fini de faire des ravages
Le groupe Bolloré profite de la flambée des prix du pétrole et de la logistique portuaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles