Marchés français ouverture 3 h 20 min
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    25 984,51
    -587,36 (-2,21 %)
     
  • EUR/USD

    0,9566
    -0,0032 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    17 495,32
    -364,99 (-2,04 %)
     
  • BTC-EUR

    19 590,18
    -1 606,06 (-7,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    428,82
    -30,32 (-6,60 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     

Victime d'usurpation d'identité, un retraité doit payer une amende en Belgique

Nico De Pasquale Photography/Getty Images

Recevoir une amende… pour une infraction que l'on n'a pas commise. C'est la mésaventure que connaît un retraité français depuis quelques mois. Une situation d'autant plus ubuesque qu'il est reproché à septuagénaire, selon RMC, d'avoir stationné sur un emplacement interdit en Belgique, alors qu'il ne s'est jamais rendu dans le pays. Fin février, la police de Bruges envoie à cet Isérois un courrier lui demandant de régler une amende de 67 euros. Croyant d'abord à un "canular", l'homme de 79 ans explique qu'il était même prêt à jeter l'enveloppe à la poubelle. "Nous n'avons jamais mis les pieds en Belgique, ni à Bruges", lance-t-il.

En réalité, l'Isérois est victime d'une usurpation d'identité, ou plutôt de plaque d'immatriculation, puisque la sienne apparaît sur le PV. Il comprend très vite l'escroquerie et décide d'aller porter plainte au commissariat de sa ville, et conteste également l'amende auprès des autorités belges. "C'est quelqu'un qui a commis l'infraction et c'est un autre qui vient payer ? C'est absurde", déplore-t-il auprès de RMC.

Le problème, c'est que depuis qu'il a contesté l'amende en Belgique, la situation a empiré. La contravention n'est plus affichée à 67 euros comme initialement, mais l'est désormais à 140 euros, après deux lettres de relance. En contactant la police de Bruges, nos confrères se sont fait confirmer l'amende : "C'est une vraie amende. Alors, on ne comprend pas pourquoi il dit qu'il n'était pas là", leur a-t-on répondu. De son côté, le septuagénaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Jeep dévoile son SUV électrique, des voitures chinoises de plus en plus sûres… le JT Auto
Stellantis : l'usine de Sochaux se dote d'un entrepôt unique au monde
Voici le Jeep Avenger, le petit SUV électrique qui sortira en 2023
Nissan, allié de Renault, rachète un spécialiste des batteries électriques
Feu vert de Volkswagen pour l'entrée en Bourse de Porsche