Publicité
Marchés français ouverture 7 h
  • Dow Jones

    37 775,38
    +22,07 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    15 601,50
    -81,87 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    38 079,70
    +117,90 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0645
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    16 385,87
    +134,03 (+0,82 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 658,87
    +2 098,92 (+3,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 310,99
    +425,46 (+48,05 %)
     
  • S&P 500

    5 011,12
    -11,09 (-0,22 %)
     

Ventes en Europe : le diesel repasse devant la voiture électrique

Posant fièrement devant l'usine historique de Wolfsburg, le nouveau Tiguan e-hybrid sera aussi disponible en diesel.  - Credit:Ingo Barenschee
Posant fièrement devant l'usine historique de Wolfsburg, le nouveau Tiguan e-hybrid sera aussi disponible en diesel. - Credit:Ingo Barenschee

Sous perfusion permanente des aides et des incitations gouvernementales, la vente des voitures électriques en Europe pouvait s'enorgueillir de progressions continues, mois après mois. Mais l'arrêt des subventions allemandes a signé une sèche volte-face du marché des électriques, passé de 18,5 % en décembre 2023 à seulement 11 % en janvier. « Ce n'était pas une bonne décision, les prises de commandes se sont arrêtées très soudainement », a souligné chez Stellantis le directeur commercial pour l'Europe, Uwe Hochgeschurtz.

Même si celui-ci se veut rassurant, en ajoutant lors d'une conférence de presse : « Au-delà de ça, ça ne change rien sur la montée en puissance du véhicule électrique. Il y aura toujours des hauts et des bas », c'est tout de même une douche froide pour les constructeurs et les pouvoirs publics qui mesurent là l'attrait vacillant d'une nouvelle technologie sur le grand public.

Lorsque l'effet d'aubaine cesse, celui-ci revient à des solutions plus classiques, c'est-à-dire thermiques et, parmi celles-ci, le diesel, ce qui n'est pas la moindre des surprises. Alors que celui-ci a reculé de 4,9 % en 2023, les ventes de ces véhicules, par nature très peu gourmands en énergie, sont reparties à la hausse pour atteindre 13,4 % de part du marché européen en janvier.

Le retour en grâce du diesel

Il s'agit d'un seul mois, donc d'une vue très parcellaire, mais elle dit bien que l'inversion de tendance est possible et pourrait même être durable, certains cons [...] Lire la suite