La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 225,61
    -458,13 (-1,54 %)
     
  • Nasdaq

    10 737,51
    -314,13 (-2,84 %)
     
  • Nikkei 225

    26 422,05
    +248,07 (+0,95 %)
     
  • EUR/USD

    0,9816
    +0,0077 (+0,80 %)
     
  • HANG SENG

    17 165,87
    -85,01 (-0,49 %)
     
  • BTC-EUR

    19 855,44
    -215,06 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,40
    -1,58 (-0,35 %)
     
  • S&P 500

    3 640,47
    -78,57 (-2,11 %)
     

Vente immobilière : une erreur sur la surface ne justifie pas forcément une indemnisation

Pixabay

Vous avez découvert que le bien que vous avez acheté était plus petit que ce qu'on vous avait annoncé ? Vous n'aurez pas forcément droit à une indemnisation pour autant. Le vendeur d’un bien immobilier a pu mentionner dans son annonce une surface plus importante que la réalité sans pour autant chercher à tromper l’éventuel acheteur et ne lui doit pas forcément des indemnités. Ce vendeur a pu être optimiste sur le nombre de mètres carrés et cela ne permet pas systématiquement à son acquéreur de lui réclamer par la suite des dommages-intérêts en invoquant un "dol", c’est-à-dire en soutenant être victime d’un vice du consentement résultant de manœuvres malhonnêtes, a précisé la Cour de cassation.

Le dol ne peut être invoqué, selon la Cour qui tranchait un procès entre un vendeur et son acquéreur, que s’il y a eu, de la part du premier des dissimulations ou des agissements réalisés intentionnellement, dans le dessein d’induire en erreur le second. L’acquéreur d’une maison réclamait des indemnités car l’immeuble avait été annoncé à 155 mètres carrés alors qu’il n’atteignait que 139 mètres carrés, soit 10% de moins. Le vendeur ne pouvait pas l’ignorer, il a donc sciemment tenté de tromper, plaidait le nouveau propriétaire.

Mais la Cour de cassation a écarté ce point de vue. Sans dissimulations particulières, sans manœuvres destinées à tromper, la mention erronée de la surface ne démontre pas une volonté de tromper, d’autant que l’acquéreur avait toute liberté pour visiter et même pour (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CARTE. Immobilier : les marges de négociation sur les prix de vente dans 22 grandes villes
Voici l’impact d’une hausse des taux de crédit sur votre pouvoir d'achat immobilier
Même si votre logement est squatté, vous devez l'entretenir, estime la justice
Les APL ne suivent plus l'augmentation des loyers
Des factures multipliées par huit : ces copropriétés ne bénéficient pas du bouclier tarifaire