La bourse ferme dans 6 h 38 min
  • CAC 40

    6 525,53
    +1,09 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 749,23
    -7,99 (-0,21 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0242
    +0,0047 (+0,46 %)
     
  • Gold future

    1 808,60
    +3,40 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    23 241,58
    -434,87 (-1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,08
    +13,20 (+2,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,63
    -1,13 (-1,25 %)
     
  • DAX

    13 638,49
    -49,20 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    7 488,52
    +6,15 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2114
    +0,0032 (+0,27 %)
     

Variole du singe : l'OMS déclenche le niveau d'alerte maximal

Pour seulement la 7e fois de son histoire, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché "l'Urgence de santé publique de portée internationale pour ce qui concerne l'éruption de variole du singe", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus ce samedi 23 juillet lors d'un point de presse, précisant que le risque dans le monde était relativement modéré à part en Europe où il est élevé. Le Dr Tedros a expliqué que le comité d'experts n'avait pas réussi à atteindre un consensus, restant divisé sur la nécessité de déclencher le plus haut niveau d'alerte. In fine, c'est au directeur général de trancher. "C'est un appel à l'action, mais ce n'est pas le premier", a souligné Mike Ryan, le responsable des situations d'urgence de l'OMS, qui dit espérer que cela va mener à une action collective contre la maladie.

Depuis début mai, quand elle a été détectée en dehors des pays africains où elle est endémique, la maladie a frappé plus de 16.836 personnes dans 74 pays, selon le tableau de bord du Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) à la date du 22 juillet. La variole du singe n'est pas une maladie sexuellement transmissible mais, en dehors des zones endémiques, elle touche des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes à de rares exceptions près. Si les autorités sanitaires ont fait état d'une baisse du rythme de contagion, le nombre de cas augmente rapidement.

La qualification "d'urgence de santé publique de portée internationale (USPPI)" est utilisée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le nouveau sous-marin russe "Belgorod" : une plateforme d'espionnage et d'armes nucléaires ?
Le cauchemar des 280 passagers français bloqués plus de 24 heures dans un aéroport californien
Pouvoir d'achat : la remise de 18 centimes sur le prix de l'essence va-t-elle passer à 30 centimes ?
Pour compenser la hausse du RSA, les députés allouent 120 millions d'euros aux départements
Un prétendu œuf de Fabergé retrouvé sur le yacht d'un oligarque russe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles