La bourse ferme dans 1 h 14 min
  • CAC 40

    6 555,34
    +82,99 (+1,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 772,22
    +46,83 (+1,26 %)
     
  • Dow Jones

    33 056,79
    +253,32 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0207
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    1 800,20
    +9,00 (+0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    23 656,27
    +794,85 (+3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,46
    +20,58 (+3,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,32
    +0,31 (+0,35 %)
     
  • DAX

    13 723,47
    +149,54 (+1,10 %)
     
  • FTSE 100

    7 505,35
    +65,61 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    12 820,57
    +163,01 (+1,29 %)
     
  • S&P 500

    4 178,25
    +33,06 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2129
    +0,0059 (+0,49 %)
     

Vaccins Covid : le risque de troubles cardiaques reste rare

A quel point risque-t-on des problèmes cardiaques après avoir reçu un vaccin anti-Covid à ARN messager ? Très faible, le risque ne remet globalement pas en cause l'intérêt de la vaccination, mais il n'est pas à négliger et reste difficile à évaluer précisément. "Cela fait désormais plus d'un an et demi que l'on utilise massivement la vaccination à ARN messager, mais on n'a toujours pas de certitude solide" sur le degré exact des risques cardiaques, regrettaient mi-juillet deux chercheurs américains, Jing Luo et Walid Gellad, dans un éditorial au British Medical Journal (BMJ).

Ce texte n'est qu'un article d'opinion mais il se base sur une vaste étude, publiée dans le même numéro. Elle dresse l'état des connaissances sur la fréquence des myocardites et péricardites, deux inflammations cardiaques, après la vaccination par Moderna ou Pfizer/BioNTech. Le sujet est délicat pour la communauté scientifique. Ces risques ont rapidement été identifiés après le lancement des campagnes de vaccination l'an dernier, mais ont été considérablement exagérés par les opposants aux vaccins pour remettre en cause l'intérêt de ces derniers. Ces troubles cardiaques sont en effet très rares et, la plupart du temps, n'ont pas provoqué de complications graves.

Ils doivent aussi être mis en regard du fait que le Covid lui-même présente des risques cardiovasculaires. Il ne s'agit donc pas de remettre en cause l'intérêt des vaccins à ARN messager. Mais, pour les éditorialistes du BMJ, il y a de quoi rester (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les heures sup des policiers de Macron payées deux fois ?
Un prétendu œuf de Fabergé retrouvé sur le yacht d'un oligarque russe
Covid-19 : que faire si vous êtes positif sur votre lieu de vacances ?
Ce mystérieux ciel rose... provenait d'une ferme de cannabis
"La BCE est démunie face aux facteurs profonds de l’inflation"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles