Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 490,04
    -362,82 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    16 977,16
    -42,72 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0818
    -0,0043 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 350,90
    -345,06 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,02
    -33,68 (-2,27 %)
     
  • S&P 500

    5 279,01
    -27,03 (-0,51 %)
     

US Open : Novak Djokovic n’est plus qu’à un seul titre d’un record absolu

Novak Djokovic joue contre Daniil Medvedev pendant leur match de la finale du simple masculin lors de la quatorzième journée de l’US Open 2023 le 10 septembre 2023 à New York.
CLIVE BRUNSKILL / Getty Images via AFP

TENNIS - Novak Djokovic inscrit un nouvel exploit à sa carrière. Le Serbe a remporté à 36 ans son quatrième US Open et ainsi égalé ce dimanche 10 septembre le record absolu de titres du Grand Chelem établi en 1973 par Margaret Court.

« Gagner Wimbledon était mon seul objectif quand j’étais enfant. Je n’aurais jamais imaginé être ici et parler de mon 24e titre du Grand Chelem », a déclaré le champion au milieu du plus grand stade de tennis du monde, le court Arthur-Ashe de Flushing Meadows. « Ces deux dernières années, j’ai commencé à y croire et je me suis dit “pourquoi ne pas essayer” », a-t-il ajouté, après sa victoire face au Russe Daniil Medvedev (3e mondial) 6-3, 7-6 (7/5), 6-3.

Novak Djokovic était devenu le joueur le plus titré en Grand Chelem chez les hommes lorsqu’il avait remporté son 23e titre à Roland-Garros en juin, dépassant ainsi Nadal. Il redevient ce lundi 11 septembre numéro 1 mondial et entame donc une 390e semaine record à cette place.

PUBLICITÉ

Il lui a tout de même fallu 3h17 d’échanges exténuants pour l’emporter sur Medvedev. Au point que tous deux se sont retrouvés plus ou moins volontairement à terre durant le match, allongés sur le dos à chercher leur souffle. On a aussi vu Djokovic s’appuyer à plusieurs reprises sur ses genoux pour respirer un peu. Et au changement de côté après un terrible deuxième set, Djokovic est sorti pour sa pause toilette habituelle et Medvedev a pris un temps mort médical pour se faire masser l’épaule gauche sur le court.

Hommage au champion de la NBA Kobe Bryant

À la reprise, Djokovic a donné un dernier coup de collier dans le troisième set. Il a ainsi réussi rapidement le break pour mener 3-1. Mais il n’a su confirmer et Medvedev est revenu. Dans la foulée, le Serbe a de nouveau pris le service de son adversaire et cette fois il a confirmé pour mener 5-2. Et sous les « Nole » du public, il a servi pour le match à 5-3.

Lors de sa victoire, le Serbe est allé embrasser sa fille au bord du court puis est monté dans les tribunes où il est tombé dans les bras de l’acteur Matthew McConaughey qui était dans son box, puis de ses parents, son fils et son épouse. Djokovic est ensuite redescendu sur le court, ou il a enfilé un t-shirt avec le slogan « Mamba for ever » et une photo de lui aux côtés du champion NBA Kobe Bryant, décédé dans un accident d’hélicoptère en 2020.

« J’ai pensé faire ce t-shirt il y a sept jours, au cas où je gagnerais. Kobe était un ami proche. Il a été là pour moi quand je n’allais pas bien. Le 24 est le numéro qu’il portait lorsqu’il est devenu une légende de la NBA et des Lakers. Alors je me suis dit que ça irait bien aujourd’hui », s’est expliqué Djokovic. Lui aussi est désormais une légende.

Avec l’humour qui le caractérise, Medvedev a félicité son adversaire au moment de recevoir le trophée du finaliste. Le Russe s’est tourné vers son vainqueur du jour et lui a demandé : « Mais qu’est-ce que tu fais toujours là ? », en allusion à son âge.

« Blague à part, je ne sais pas quand tu comptes ralentir un peu, mais nous nous reverrons sûrement. Je pensais avoir une belle carrière avec 20 titres, mais toi tu as 24 tournois du Grand Chelem. J’espère que nous pourrons continuer à nous battre » , a-t-il ajouté.

Avec ce quatrième US Open, Djokovic est devenu le premier joueur à remporter quatre fois trois des quatre Majeurs d’une saison (2011, 2015, 2021 et 2023).

À voir également sur Le HuffPost :

Baiser forcé : Rubiales annonce qu’il va démissionner de la présidence de la Fédération espagnole de foot

Coupe du monde de rugby : mais quels sont ces signaux lumineux utilisés par l’Afrique du Sud face à l’Écosse ?