La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 102,59
    -199,47 (-1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Ukraine : le Pentagone évoque de possibles missiles russes tombés en Pologne, Moscou parle de "provocations"

Wikimedia Commons

Des missiles sont-ils tombés en Pologne ? Dans la soirée, mardi, les Etats-Unis ont révélé enquêter sur des missiles possiblement tombés dans le pays. Le ministère américain de la Défense a indiqué "examiner" des informations de presse selon lesquelles deux missiles russes auraient "frappé un lieu en Pologne ou à la frontière avec l'Ukraine". Le gouvernement polonais, de son côté, a indiqué avoir convoqué mardi soir une réunion d'urgence du Conseil de la sécurité nationale "suite à la situation de crise en cours", et a décidé ensuite de relever le niveau de disponibilité de certaines unités militaires. En Hongrie, Viktor Orban a convoqué un conseil de défense après une "frappe" possible sur la Pologne.

La Russie a qualifié de "provocations" ces informations selon lesquelles des missiles russes ont frappé la Pologne, pays membre de l'Otan. "Les déclarations de médias polonais et de responsables officiels sur une prétendue chute de missiles russes près de la localité de Przewodow relève de la provocation intentionnelle dans le but de créer une escalade de la situation", a déclaré le ministère russe de la Défense sur son compte Telegram. "Aucune frappe n'a été menée sur des objectifs proches de la frontière ukraino-polonaise" par l'armée russe, a affirmé le ministère de la Défense. Les images de "débris publiés par les médias polonais depuis les lieux des faits dans la localité de Przewodow n'ont aucun rapport" avec des projectiles russes, a-t-il ajouté.

La Russie a tiré mardi des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un élève handicapé incapable d'aller à la cantine, car son accompagnant n'est plus rémunéré le midi
Chine : chute inédite des prix de l'immobilier
Cumuls d'emplois : l'ex-femme d'Eric Ciotti mise en cause
Comment mesurer l'impact carbone de l'IA ? Cette start-up pense avoir trouvé la solution
Les 20 entreprises qui paient le mieux en France, une quantité d’eau minimum gratuite pour tous ? Le flash éco du jour