La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 152,69
    -79,84 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Twitter sous Elon Musk : des marques humiliées et des milliards perdus en quelques jours

Identités usurpées, perte de plusieurs milliards de dollars à cause de fausses publications, annonceurs en retrait… Les premiers jours d’Elon Musk chez Twitter inquiètent le milieu de la publicité, dont dépend pourtant le réseau social.

Elon Musk a un gros problème : lui-même. En voulant tout casser chez Twitter dès son arrivée, le milliardaire a activé un mécanisme dangereux pour le futur de son réseau social. Twitter, qui dépend quasiment exclusivement de ses recettes publicitaires, se met petit à petit les annonceurs à dos.

On a longtemps pensé que les annonceurs fuiraient si Twitter allait trop loin en termes d’absence de modération… Mais finalement, ce sont deux autres décisions de Musk qui ont suffi à leur faire peur. La fin de la vérification d’identité et la vente du badge certifié à 8 dollars par mois ont provoqué d’immenses dégâts pour certaines marques qui, en toute logique, ne veulent plus faire affaire avec le réseau social… quitte à entraîner sa chute.

Une perte de 20 milliards de dollars à cause d’un tweet à 8 dollars

Eli Lilly and Company est sans doute la meilleure illustration des tensions actuelles. Ce groupe pharmaceutique, spécialisé dans la production d’insuline, est régulièrement décrié pour le business qu’il en a fait aux États-Unis, favorisant le profit avant tout le reste.

Un compte parodique, qui a acheté la certification à 8 dollars, s’est fait passer pour Eli Lilly et a annoncé que l’insuline serait désormais proposée gratuitement,

[Lire la suite]