Marchés français ouverture 4 h 45 min
  • Dow Jones

    30 273,87
    -42,43 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 148,64
    -27,76 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 355,62
    +235,12 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    0,9918
    +0,0033 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    17 997,06
    -90,91 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    20 586,12
    +46,47 (+0,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    463,70
    +5,29 (+1,15 %)
     
  • S&P 500

    3 783,28
    -7,65 (-0,20 %)
     

Travail dissimulé : Deliveroo devra verser une somme XXL à l'Urssaf

Sam Saunders / Wikimedia

La branche française de Deliveroo, pour ne pas avoir réglé des cotisations et contributions sociales, a été condamnée à verser une somme importante à l'Urssaf, selon un jugement du tribunal de Paris consulté ce vendredi 2 août par l’AFP. Deliveroo doit "verser à l’Urssaf Ile-de-France la somme de 6.431.276 euros au titre des cotisations et contributions sociales, outre la somme de 2.489.570 euros au titre des majorations de redressement complémentaire pour infraction de travail dissimulé, et la somme de 756.033 euros au titre des majorations de retard provisoires", détaille le tribunal dans sa décision rendue jeudi 1er septembre. La plateforme britannique de distribution de repas a dénoncé une procédure "ni régulière ni équitable" et annoncé son intention de faire appel.

De leur côté, les juges ont estimé que les demandes de l'organisme de recouvrement étaient "parfaitement justifiées". "La SAS Deliveroo qui se définit comme une plateforme de mise en relation, ne se borne pas à mettre en relation des clients finaux et des restaurants partenaires, qui ne sont jamais en contact mais exécute elle-même la livraison des repas préparés par le truchement de livreurs, de sorte que la livraison relève indissociablement de son activité", écrivent-ils dans leur décision. L'Urssaf reprochait à la plateforme britannique d'avoir dissimulé 2.286 emplois de livreurs en Ile-de-France entre le 1er avril 2015 et le 30 septembre 2016 et, en conséquence, de ne pas avoir versé les cotisations sociales (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Équitation : les centres équestres en difficulté face à la flambée des prix des chevaux d’apprentissage
Les clubs de foot à privilégier pour amortir le choc sur les actions : le conseil Bourse
Gaz : le gazoduc Nord Stream arrêté "complètement" jusqu'à la réparation d'une turbine
Bourse : un célèbre investisseur met en garde contre l'explosion imminente d'une "super bulle"
Amazon Prime : ceux qui espéraient s'abonner in extremis à 49 euros vont déchanter