La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 677,39
    -380,79 (-1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Transports : Pécresse veut réécrire la loi sur le service minimum

Nicolas Sandanassamy

Jour de grève générale contre la réforme des retraites, et donc de service très perturbé dans les transports, Valérie Pécresse hausse le ton. La présidente d'Ile-de-France Mobilités (IDFM) a une nouvelle fois appelé à réécrire la loi de 2007 sur le service minimum dans les transports publics afin qu'ils fonctionnent normalement aux heures de pointe, alors que le réseau francilien est très perturbé jeudi. "La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres. Les grévistes ont des droits. Les voyageurs aussi. La continuité du service public est un principe constitutionnel, intangible", a martelé Mme Pécresse mercredi soir, lors des vœux du conseil régional dont elle est également la présidente.

Elle a déploré que le service minimum ne soit "pas respecté" jeudi, première journée de mobilisation contre la réforme des retraites, "C'est inacceptable. Il faut réagir", a lancé l'élue (LR), selon une transcription de son discours transmise par IDFM. "Je demande au Parlement d'engager la réécriture de la loi sur le service minimum. Et d'imposer, enfin, comme cela existe dans d'autres pays, 100% du service garanti aux heures de pointe", a-t-elle ajouté. "Le droit de grève est constitutionnel", avait remarqué mardi le ministre délégué aux Transports Clément Beaune, sur France 2."Service minimum, ça voudrait dire +vous interdisez à des personnes de faire grève+", avait-il ajouté, notant que la détermination d'un niveau acceptable serait "difficile". Le gouvernement regarde "si on peut (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les prix fous de l’immobilier de luxe, voici où le discounter Toujust va ouvrir ses premiers magasins français… Le flash éco du jour
États-Unis : la Fed "déterminée à maintenir le cap" même si cela entraîne une "croissance faible"
Grève du 19 janvier contre la réforme des retraites : ce qu’il faut retenir...
Assurance maladie : votre compte Ameli va s'enrichir d'un service bien pratique
Santé : faute d'accord, les syndicats de médecins libéraux claquent la porte à l'Assurance maladie