Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 094,16
    +86,21 (+0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,74
    -11,59 (-0,85 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Transit de céréales ukrainiennes : Bruxelles parvient à un accord avec cinq états

Vadim/Adobe Stock

Le bras de fer était entamé depuis un an. La Commission européenne a annoncé vendredi 28 avril avoir conclu un accord avec cinq États de l'UE, dont la Pologne et la Hongrie, pour garantir le transit des céréales ukrainiennes, après les interdictions d'importation imposées par plusieurs de ces pays et jugées "inacceptables" par Bruxelles.

L'UE avait suspendu en mai 2022, pour un an, les droits de douane sur tous les produits importés d'Ukraine et s'était organisée pour lui permettre d'exporter ses stocks de céréales après la fermeture des itinéraires par la mer Noire, à la suite à l'invasion du pays par la Russie en février 2022. Les États de l'UE voisins avaient vu massivement augmenter les arrivées de maïs, blé ou tournesol d'Ukraine, provoquant la saturation des silos et faisant chuter les prix locaux.

La Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la Bulgarie avaient interdit mi-avril les céréales et d'autres produits agricoles importés d'Ukraine, disant vouloir protéger leurs agriculteurs, ouvrant une partie de bras de fer avec la Commission, responsable de la politique commerciale de l'UE. La Commission a conclu vendredi un "accord de principe" avec ces quatre pays ainsi qu'avec la Roumanie, de façon à "répondre à la fois aux préoccupations de l'Ukraine et à celles des pays de l'UE frontaliers", a annoncé le commissaire au Commerce Valdis Dombrovskis.

L'accord prévoit la fin des mesures d'interdiction unilatérales prises par ces pays, en échange de "mesures de sauvegarde exceptionnelles" (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le passage au contrôle à l'aéroport finit en bagarre pour des jus de pomme confisqués
Manifestations contre la réforme des retraites : la Mairie de Paris réclame 1,6 million d’euros de dédommagement à l’Etat
Des pédiatres européens alertent sur la pénurie de médicaments pour enfants
Voici comment on reconnaît un avion de chasse
Crédit d'impôt recherche : face aux abus des cabinets de conseil, le gouvernement reprend la main