Marchés français ouverture 7 h 16 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 374,82
    -338,30 (-1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    456,11
    -7,01 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

TotalEnergies revend ses parts dans un champ pétrolier au Kurdistan irakien

Pixabay

Le géant gazier et pétrolier TotalEnergies a annoncé jeudi 15 septembre avoir vendu à une société canadienne sa participation de 18% dans le champ pétrolier de Sarsang, au nord du Kurdistan irakien, pour 155 millions de dollars. "TotalEnergies a finalisé la cession de sa participation de 18% dans le champ pétrolier onshore de Sarsang, dans la région du Kurdistan irakien, à ShaMaran Petroleum Corp, une société cotée au Canada et en Suède et spécialisée dans l'exploration et le développement pétroliers au Kurdistan, pour un montant ferme de 155 millions de dollars", indique le groupe dans un communiqué. TotalEnergies assure qu'un "montant conditionnel supplémentaire de 15 millions de dollars pourra s'ajouter en fonction de la production et des prix du baril".

Découvert en 2011, le champ de Sarsang est exploité par l'entreprise américaine HKN, qui détient la plus grosse part du projet (62%), tandis que le gouvernement régional du Kurdistan en possède 20%. Avec sa part de 18%, TotalEnergies produisait environ 3.500 barils par jour en 2021 à Sarsang, précise-t-il.

Le groupe Total, qui a promis en ajoutant "Energies" à son nom de diversifier sa production avec plus d'énergies renouvelables mais dont la stratégie pour le climat reste très critiquée, y compris par certains actionnaires, a produit quelques 14.000 barils "équivalent pétrole" par jour en Irak en 2021.

Il détient également une participation de 22,5% dans le champ pétrolier d'Halfaya, au sud du pays, et a signé en septembre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Faut-il craindre une explosion des taux et un krach sur les obligations ?
Un vol Nice-Paris dérouté vers Lyon pour faire descendre un passager menaçant
Risque de récession en Europe, gare à un choc ! Le conseil Bourse
La nouvelle stratégie de Carrefour pour approvisionner ses magasins
CAC 40 : les investisseurs restent prudents face au risque de récession