La bourse est fermée
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 474,27
    -165,19 (-0,70 %)
     
  • EUR/USD

    1,1826
    -0,0041 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    24 786,13
    +31,71 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    11 092,51
    +1 763,11 (+18,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    264,23
    +8,13 (+3,18 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

TikTok ne sera pour le moment pas interdit aux États-Unis grâce à la décision d'un juge

·2 min de lecture

Le gouvernement a voulu l'appliquer, en commençant par une suspension des magasins d'applications mobiles. Le juge Carl Nicholas, nommé à Washington par Donald Trump en 2019, a donné raison à TikTok, qui avait déposé un recours le 18 septembre mais a en revanche pour l'instant refusé de suspendre l'interdiction totale de la plateforme sur le sol américain, prévue pour le 12 novembre. Les raisons de sa décision sont sous scellés afin de protéger des informations potentiellement confidentielles, mais doivent être publiées lundi une fois que les deux parties se seront mises d'accord.

"Je pense que c'est une décision raisonnable de la part du juge", a réagi Carl Tobias, professeur de droit à l'université de Richmond en Virginie. "Cela leur donne un peu plus de temps pour trouver une solution".

Une interdiction aux lourdes conséquences

Sans l'intervention de Carl Nichols, à partir de lundi, les 100 millions d'utilisateurs américains de TikTok auraient certes pu continuer à se servir de l'application, mais ils n'auraient plus eu accès aux mises à jour, nécessaires à son bon fonctionnement.

Et il n'aurait plus été possible de la télécharger pour ceux qui ne l'ont pas déjà.

TikTok a d'ailleurs fait valoir dimanche matin que cette suspension des magasins d'applis risquait de lui causer des dommages irréparables en termes de croissance, alors qu'elle gagnait quelque 424 000 nouveaux utilisateurs américains par jour au début de l'été.

Un succès fulgurant aidé par le confinement

L'appli mobile sert à partager de courtes vidéos, entre 15 et 60 secondes. Les utilisateurs dansent, font du play-back sur leurs chansons préférées, réalisent des parodies, mettent en scène leurs animaux, se filment en train de raconter leur vie ou de prendre position sur des sujets d'actualité, entre autres. Ils agrémentent leurs clips de nombreux filtres et effets spéciaux.

Ces formats courts, drôles, qui surfent sur les musiques du moment, rencontrent un immense succès, en particulier auprès d'un jeune public,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment commander le nouveau Pixel 5 de Google et bénéficier du casque Bose QC 35 II offert
La SNCF vous permet de reporter et d'annuler sans frais jusqu'en janvier
Xiaomi : profitez du smartphone Redmi Note 9 Pro à moins de 250 euros
Google Launch Night : voici comment suivre le lancement du Pixel 5 ce mercredi soir
Une fuite d'air découverte à bord de la Station spatiale internationale