La bourse ferme dans 6 h 35 min
  • CAC 40

    6 491,47
    +1,47 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 717,62
    +2,25 (+0,06 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0224
    +0,0006 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 808,10
    -4,20 (-0,23 %)
     
  • BTC-EUR

    22 593,88
    -866,38 (-3,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,86
    -20,49 (-3,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,32
    -0,18 (-0,20 %)
     
  • DAX

    13 557,48
    +22,51 (+0,17 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,79
    -1,36 (-0,02 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2096
    +0,0020 (+0,17 %)
     

Ticket restaurant : vers un plafond quotidien étendu à 25 euros ?

Ticket resto
Ticket resto

Depuis le 1er juillet le plafond d'utilisation des titres restaurant est repassé à 19 euros. Mais le ticket resto n'a pas dit son dernier mot. Si la Commission nationale des titres restaurants (CNTR) proposait un nouveau plafond de 29 euros dans les restaurants, des députés visent un entre-deux avec la somme de 25 euros utilisable chaque jour. Un projet qui a reçu ce vendredi matin le soutien du ministre de l'Economie Bruno Le Maire. « Dans ces temps difficiles pour nos compatriotes, je veux rendre la vie moins coûteuse, donc je suis prêt à augmenter le plafond de 19 à 25 euros. C'est une bonne proposition de députés LR, socialistes et écologistes, et je la prend », a-t-il déclaré sur BFMTV.

En revanche, Bruno Le Maire a fermé la porte à une augmentation du montant facial du ticket restaurant, actuellement plafonné à 11,38 euros. Il s'agit notamment d'une demande des émetteurs, qui serait aussi favorable aux entreprises qui peuvent bénéficier d'une exonération de cotisations sociales de plus de 5 euros, s'ils proposent un titre à leurs salariés dont la valeur se situe entre 9,48 et 11,38 euros. Augmenter la valeur du titre reviendrait alors à permettre aux entreprises plus d'exonérations dans une période où les caisses de l'Etat ont besoin de ressources.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : peut-on craindre un blocage des retraits ?
- Crédit immobilier : l'épargne salariale, ce coup pouce pour doper son apport personnel
- Pastèque, pêche, poivrons... ces fruits et légumes dont le prix a explosé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles