La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 703,37
    -228,50 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Tensions Chine - Taïwan - Etats-Unis : quels scénarios pour la Bourse et l'économie ?

La guerre à Taïwan, redoutée de longue date, va-t-elle avoir lieu, alors que celle consécutive à l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février dernier reste encore d'actualité ? Déjà, la guerre en Ukraine a constitué un vrai choc pour l’économie mondiale, car si la Russie est une économie modeste, les retombées sur les cours des matières premières (pétrole, gaz…) ont été massives. On ne peut donc que redouter un éventuel conflit ouvert entre la Chine et les Etats-Unis - les deux premières puissances mondiales - sur Taïwan, du fait des implications majeures qu’il pourrait avoir sur l’économie et la Bourse.

Une guerre à Taïwan “ne ferait que des perdants”, relevait hier dans Capital notre chroniqueur Marc Touati, président du cabinet ACDEFI. “Une guerre ouverte dans le détroit de Formose est peu probable à moyen terme, même si la réaction de la Chine à la visite de Nancy Pelosi ouvrira la porte à une escalade plus significative vers une telle issue”, avertit de son côté Lombard Odier. Si le statu quo stratégique parvient à être maintenu malgré la perturbation des échanges commerciaux, “l'impact sur l'économie mondiale resterait négatif, mais pourrait être plus surmontable”, juge la banque suisse.

Les dommages collatéraux de la montée des tensions autour de Taïwan “pourraient être un revers dans les discussions sino-américaines sur la levée des droits de douane et la radiation de la cote d'entreprises chinoises aux Etats-Unis, ainsi qu'une retenue dans les sanctions secondaires (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Veolia bondit en Bourse, la vente d'une branche de Suez saluée
CAC 40 : la Bourse en hausse, la Fed attendue au tournant face à l'inflation
Balenciaga : le nouveau modèle de la marque ressemble à un sac poubelle, mais il coûte une fortune
Twitter : Elon Musk met au défi le réseau social de prouver la part de faux comptes
Aldi cherche un couple prêt à se marier dans l'un de ses magasins et offre la cérémonie