Publicité
La bourse ferme dans 2 h 26 min
  • CAC 40

    7 941,45
    -14,96 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 902,17
    -10,75 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    38 989,83
    -97,57 (-0,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    2 133,60
    +7,30 (+0,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 347,10
    +2 413,34 (+4,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,02
    -0,72 (-0,91 %)
     
  • DAX

    17 703,37
    -12,80 (-0,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 641,44
    +1,11 (+0,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 207,51
    -67,39 (-0,41 %)
     
  • S&P 500

    5 130,95
    -6,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    40 097,63
    +186,83 (+0,47 %)
     
  • HANG SENG

    16 162,64
    -433,33 (-2,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2690
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Taxe d’habitation : devez-vous la payer si votre logement est inoccupé ?

Taxe d’habitation : devez-vous la payer si votre logement est inoccupé ?

Exit la taxe d’habitation. Depuis le 1er janvier 2023, cet impôt local a été supprimé pour les occupants… de leur résidence principale. Mais qu’en est-il pour le propriétaire d’un logement inoccupé au 1er janvier de l’année en cours ? C’est la question adressée par Ambre, une lectrice, aux experts du «Grand rendez-vous de l’épargne» (Capital / Radio Patrimoine). Stéphane Absolu, directeur associé chez Pyxis Conseil, lui répond en détail.

«Le principe est qu’il n’y a pas de taxe d’habitation sur un logement inoccupé au 1er janvier. Cela implique que ni le propriétaire ni le locataire précédent n’en est redevable», tranche notre expert, pour débuter. Mais la règle souffre d’exceptions nombreuses. Ainsi, si le logement est loué meublé, la taxe sera due même si le bien est inoccupé. «L’administration fiscale considère que le propriétaire peut jouir du bien à tout moment», explique Stéphane Absolu.

>> Notre service - Estimez le prix d’un bien immobilier (immédiat, gratuit et sans engagement)

Par ailleurs, une autre taxe peut être demandée à un propriétaire, si le logement est laissé vide trop longtemps, comme le pointe l’expert. A savoir «la taxe d’habitation sur les logements vacants, si le logement est vacant depuis au moins deux ans» et «la taxe sur les logements vacants dans les zones tendues, zones définies par décret». Pour cette dernière, un logement laissé vide une année est considéré comme vacant. Et attention, car comme l’explique Stéphane Absolu, la note peut très vite devenir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Crédit immobilier : dois-je payer des frais si je rembourse mon prêt de façon anticipée ?
Est-il légalement possible de réquisitionner les logements vacants pour loger les sans-abri ?
Immobilier : avez-vous intérêt à attendre pour vendre votre logement en 2024 ?
Peut-on expulser un squatteur qui occupe un logement ?
Vous venez d’apprendre le décès de votre locataire, voici les démarches à suivre