Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 167,50
    -20,99 (-0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 064,14
    -8,31 (-0,16 %)
     
  • Dow Jones

    40 003,59
    +134,21 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,0872
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    2 419,80
    +34,30 (+1,44 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 406,77
    +904,52 (+1,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 369,64
    -4,20 (-0,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,00
    +0,77 (+0,97 %)
     
  • DAX

    18 704,42
    -34,39 (-0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 420,26
    -18,39 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    16 685,97
    -12,35 (-0,07 %)
     
  • S&P 500

    5 303,27
    +6,17 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 787,38
    -132,88 (-0,34 %)
     
  • HANG SENG

    19 553,61
    +177,08 (+0,91 %)
     
  • GBP/USD

    1,2706
    +0,0035 (+0,28 %)
     

Tabagisme : vous souhaitez arrêter de fumer mais vous êtes mal accompagné ? Racontez-nous

Irina Marwan / Getty Images

Des efforts insuffisants. Voilà l’avis de la Cour des comptes en matière de prévention de l’asthme, du cancer du poumon et de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), qu’elle détaille dans un rapport publié mercredi 15 mai. «La prise en charge des maladies respiratoires chroniques n’est pas assez optimale, en raison des lacunes dans la détection précoce et de l’insuffisance de l’offre de proximité», considèrent les Sages de la rue Cambon. Le tabagisme expliquerait «majoritairement» la prévalence de ces pathologies dans la population.

Résultat, pas moins de 10% des Français souffrent d’asthme, d’une BPCO, ou sont atteints d’un cancer du poumon. Ce qui revient à 6,7 milliards d’euros de dépenses de prise en charge selon des estimations de l’Assurance maladie en 2021. Si le tabagisme a bel et bien reculé, à la faveur des augmentations dissuasives du prix du paquet de cigarettes mais aussi d’événements incitatifs comme le Mois sans tabac, le gouvernement n’a toujours pas atteint son objectif : la proportion d’adultes de 18 à 75 ans qui fument encore s’est stabilisée à 24,5% en 2022 alors que les pouvoirs publics espéraient passer sous la barre des 22% cette année-là.

Ainsi, malgré son recul, «le tabagisme quotidien demeure à un niveau supérieur à la moyenne des autres pays de l’OCDE, avec un fumeur régulier pour quatre habitants, contre un pour six (16,5 %) en moyenne dans les pays occidentaux», indique la Cour des comptes qui pointe un défaut d’accompagnement des personnes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Plus de 50 000 euros en 2023 ! Les notes de frais exorbitantes du gouverneur de la Banque de France
Boeing : un 737 se pose en urgence à Lyon après «une odeur de chaud», les passagers excédés
Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi reste stable au premier trimestre
Xavier Niel, roi de la com’ sur X : langue de bois s’abstenir
SNCF Connect : vous pourrez bientôt réserver une chambre d’hôtel !