La bourse ferme dans 4 h 8 min
  • CAC 40

    6 348,34
    -14,34 (-0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 684,85
    -18,57 (-0,50 %)
     
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0430
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 803,00
    -5,20 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    28 743,40
    -78,13 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    671,43
    -9,68 (-1,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,44
    -1,05 (-0,95 %)
     
  • DAX

    13 944,01
    -83,92 (-0,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 415,27
    -2,88 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2257
    -0,0005 (-0,04 %)
     

La surfacée glacée d’Europe, la lune de Jupiter, pourrait-elle être habitable ?

·1 min de lecture

De l’eau sous forme liquide pourrait-elle se trouver en abondance dans la surface glacée d’Europe, une lune de Jupiter ? C’est l’hypothèse évoquée dans une nouvelle étude. Mais ce n’est absolument pas une certitude.

Jamais la vie n’a encore été identifiée en dehors de notre planète, mais s’il y a un endroit prometteur, c’est très certainement Europe. Cette lune de Jupiter est un des lieux du système solaire qui parait l’un des plus habitables (ce qui ne veut pas dire habité). Une étude parue dans Nature le 19 avril 2022 relance justement le sujet. « Des poches d’eau peu profonde peuvent être courantes dans la coquille de glace d’Europe, augmentant [son] habitabilité potentielle », lit-on dans un communiqué présentant les travaux.

La présence d’eau sur Europe n’est pas, en elle-même, une nouveauté, explique à Numerama Ines Belgacem, planétologue en post-doctorat à l’Agence spatiale européenne (ESA), spécialiste des lunes glacées de Jupiter. « De l’eau sur Europe, il n’y a que ça ! Il y a de la glace d’eau en surface et il y a de l’eau en profondeur. […] On sait qu’il y a un océan sous la couche de glace, grâce à des mesures indirectes. Par contre, nous n’avons pas de contrainte très forte sur l’épaisseur de la couche de glace et celle de l’océan, avant d’arriver au manteau. Il doit y avoir environ 25 kilomètres de glace,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles