La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 143,70
    -14,56 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

La suppression de la redevance télé, "un marché de dupes" pour les SDJ de l'audiovisuel public

Le gouvernement ne pourra pas simultanément restituer du pouvoir d'achat aux Français (sa motivation affichée pour la suppression de la redevance), et garantir les moyens de l'audiovisuel public, comme il affirme vouloir le faire, estiment les auteurs de la tribune publiée ce dimanche 15 mai. La suppression de la redevance pour l'audiovisuel public voulue par Emmanuel Macron "ressemble à un marché de dupes", ont déclaré les trois sociétés des journalistes (SDJ) de France 2, France 3 et franceinfo.fr. "Soit l'Etat continue de financer l'audiovisuel public et mobilise de l'argent public, donc celui du contribuable. Soit il ne compense pas la fin de la redevance et réduit donc les moyens de l'audiovisuel public", soulignent les trois associations.

Elles estiment aussi menacées l'indépendance du service public audiovisuel dans son devoir d'information, et sa capacité à "enquêter sur les pouvoirs publics et économiques". La redevance est "un impôt directement affecté au financement de l'audiovisuel public", rappellent les SDJ. "Une fois voté, il ne dépend plus de la (bonne) volonté du pouvoir et de ses (mauvaises) humeurs". La redevance de 138 euros, payée par les ménages possédant un téléviseur, rapporte plus de 3 milliards d'euros nets par an. Sa suppression est une promesse de campagne d'Emmanuel Macron, réélu président en avril.

Lors du dernier conseil des ministres, le gouvernement a annoncé son intention de l'acter très rapidement en cas de victoire de la majorité présidentielle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prendre de l’aspirine en prévention d’un AVC ou d’un infarctus serait en fait dangereux
Remaniement : la lettre de démission du gouvernement est prête, Jean Castex sur le départ
Covid-19 : le masque n'est désormais plus obligatoire dans les transports
Le "marché de dupes" de la suppression de la redevance télé, la Russie qui aurait perdu un tiers de ses forces terrestes depuis février... Le flash éco du jour
La Finlande officialise sa candidature à l'Otan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles