Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 672,95
    -1 319,59 (-2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 326,52
    -62,88 (-4,53 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Stocks de gaz : l’Union européenne lance son premier appel d’offres pour des achats groupés

FedotovAnatoly/Adobe Stock

L'Union européenne (UE) vient de lancer son premier appel d'offres international pour des achats groupés de gaz, rapporte Le Monde, le 10 mai 2023. Soixante-dix-sept entreprises européennes, parmi lesquelles figurent des distributeurs d'énergie ou des industriels énergivores, ont décidé d'y participer, avec l'intention d'en acheter 11,6 milliards de mètres cubes. Les fournisseurs internationaux, à l'exception des Russes, peuvent soumettre des offres pour répondre à cette demande jusqu'au lundi 15 mai, date à laquelle les acheteurs et les vendeurs seront mis en relation. Les livraisons seront effectuées entre juin 2023 et mai 2024. Quatre autres appels d'offres, un tous les deux mois, suivront d'ici la fin de 2023.

La plate-forme, pilotée par la Commission, aide les entreprises européennes, en particulier les PME, à « nouer de nouvelles relations commerciales avec des fournisseurs alternatifs », à l'heure où l'UE cherche à se défaire de sa dépendance au gaz russe. Les Européens ont adopté un ensemble de mesures pour se déprendre de la Russie, notamment l'achat groupé de gaz, dans le but de renforcer leur sécurité énergétique et de lutter contre les prix élevés du gaz.

Dans ce contexte, la législation adoptée n'est pas totalement contraignante. Les États membres doivent certes s'assurer que leurs entreprises participent à l'appel d'offres à hauteur de 15% de leurs obligations de stockage, soit 13,5 milliards de mètres cubes pour l'UE, sachant qu'ils doivent avoir rempli leurs réserves (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Railcoop, qui ambitionne un train quotidien Lyon-Bordeaux, a du mal à boucler son budget
Faillites de banques, spectre d’un défaut des Etats-Unis… “la planète fonce-t-elle vers une nouvelle crise ?”
JO de Paris : attention, les sites qui proposent de faux billets pullulent sur Internet
Sanofi : des "résultats très prometteurs" observés pour son traitement contre le virus respiratoire des nourrissons
Carrefour : le groupe ouvre les négociations pour céder plusieurs magasins au Brésil