La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 098,27
    -127,34 (-0,44 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    -0,0024 (-0,24 %)
     
  • Gold future

    1 673,40
    +4,80 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    20 135,54
    +101,79 (+0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,32
    +6,89 (+1,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,07
    -1,16 (-1,43 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 761,45
    +23,94 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    3 636,91
    -3,56 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1129
    +0,0005 (+0,05 %)
     

Starlink : trouver des bugs pourrait vous rapporter beaucoup d'argent

SpaceX a décidé d'innover en matière de cybersécurité. Réagissant à une tentative de piratage réussi de son service de fourniture d'accès à Internet par satellite Starlink, l'entreprise fondée par Elon Musk a décidé d'offrir une récompense à tous ceux qui l'aideraient à trouver des failles dans ses systèmes de cybersécurité, révèle BFMTV, le 16 août.

Cette annonce fait suite à un piratage réussi réalisé par Lennert Wouters, un chercheur en sécurité informatique, qui au moyen d'un appareil fait-maison à 25 dollars a réussi à profiter gratuitement du service Starlink pendant plusieurs semaines. Le chercheur a présenté sa "découverte" lors de la grande convention de la cybersécurité, le Black Hat, qui s’est déroulé du 6 au 11 août à Los Angeles. Au cours de sa présentation, Lennert Wouters a évalué le niveau de sécurité des terminaux de Starlink.

Dans un communiqué, SpaceX a remercié le chercheur du groupe Sonic (pour Sécurité informatique et chiffrement industriel) de l’Université catholique de Leuven, en Belgique : “Nous tenons à féliciter Lennert Wouters pour ses recherches sur la sécurité du terminal des utilisateurs Starlink.” Le groupe a dans la foulée lancé une chasse aux bugs de son service Starlink. L’objectif est de débusquer les failles informatiques du système et d'accélérer la sécurisation de son offre de fourniture à Internet par satellite.

“En fin de compte, la seule façon pour nous de construire un système sécurisé est de supposer que les attaquants finiront par pénétrer (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vous pourrez bientôt profiter d'une connexion Internet haut débit… sur le Kilimandjaro
Fatigue et dépression des pilotes Air France : un syndicat tire la sonnette d'alarme
Pétrole : un prix du baril en hausse, porté par la diminution des stocks de brut américain
Apple pourrait licencier une employée à cause d'une vidéo TikTok
La livre Sterling (GBP) pourrait profiter de l’envolée de l’inflation au Royaume-Uni : le conseil Bourse