La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 718,97
    -935,22 (-4,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

De la stagflation à une dépression de l’économie en France et en zone euro ?

mikroman6/Getty Images

Les statistiques viennent d’être publiées : en août 2022, l’inflation de la zone euro a atteint un nouveau sommet historique de 9,1%. En juillet, le glissement annuel des prix à la production de cette même zone euro, indicateur avancé de l’inflation, a atteint 37,9%, là aussi, un nouveau pic historique.Dire qu’il y a encore quelques mois, les dirigeants de la BCE mais aussi de la France claironnaient que l’augmentation de l’inflation serait temporaire et n’irait pas trop loin… Quel manque de discernement et quelle erreur stratégique dramatique, qui va évidemment nous coûter cher collectivement !

En France, l’inflation a certes légèrement ralenti à 5,8% aux normes françaises et 6,5% aux normes européennes, mais c’est reculer pour mieux sauter ! En effet, l’indicateur avancé de l’inflation, en l’occurrence le glissement annuel des prix à la production, vient d’atteindre un nouveau sommet historique de 25,9%. En outre, après quelques semaines d’accalmie, les cours des matières premières repartent à la hausse, en particulier sur les fronts du gaz et de l’électricité, mais aussi du blé. Les cours ICE sur le gaz européen ont ainsi flambé de plus de 8.000% depuis leur point bas du printemps 2020. Et ce, avant même la fermeture des robinets russes.

Pour ne rien arranger, la poursuite de la baisse de l’euro va renchérir le prix des produits importés et notamment des matières premières libellées en dollar. Autrement dit, l’inflation va continuer d’augmenter, cassant encore davantage le pouvoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La santé intégrative pour tous !
American Airlines, Ryanair, Delta Air Lines… Découvrez le classement des compagnies aériennes ayant transporté le plus de passagers en 2021
CAC 40 : la Bourse de Paris rouge vif, le géant du gaz Gazprom inquiète, le pétrole à surveiller
À moins de 0,99 dollar, l'euro est à son plus bas niveau depuis 20 ans
Flambée des prix de l'énergie : ArcelorMittal met à l'arrêt plusieurs de ses hauts-fourneaux en Europe