Publicité
La bourse ferme dans 6 h 45 min
  • CAC 40

    8 097,61
    -43,85 (-0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 031,28
    -15,71 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    39 872,99
    +66,22 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0853
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    2 416,30
    -9,60 (-0,40 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 539,63
    -766,35 (-1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 470,53
    -55,88 (-3,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,48
    -1,18 (-1,50 %)
     
  • DAX

    18 669,98
    -56,78 (-0,30 %)
     
  • FTSE 100

    8 394,33
    -22,12 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 832,62
    +37,75 (+0,22 %)
     
  • S&P 500

    5 321,41
    +13,28 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 617,10
    -329,83 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    19 195,60
    -25,02 (-0,13 %)
     
  • GBP/USD

    1,2734
    +0,0023 (+0,18 %)
     

Sodexo annonce des résultats solides pour le 1er semestre de l'exercice 2024

Sodexo SA
Sodexo SA

Issy-les-Moulineaux, 19 avril 2024
Sodexo (Euronext Paris FR 0000121220-OTC: SDXAY)

Sodexo annonce des résultats solides pour le 1er semestre de l'exercice 2024

  • Croissance interne du chiffre d’affaires de +8,5%

  • Résultat d’exploitation en hausse de +16,9% à taux constants,
    marge d'exploitation en progression de +40 points de base

  • Perspectives pour l’exercice 2024 :

    • Une croissance interne du chiffre d'affaires désormais attendue en haut de la fourchette de +6% à +8%

    • Une hausse de la marge d’exploitation confirmée entre +30 et +40 points de base à taux constants

Lors de la réunion du Conseil d'Administration du 18 avril 2024, présidée par Sophie Bellon, le Conseil a arrêté les comptes consolidés de Sodexo du 1er semestre de l’exercice 2024, clos le 29 février 2024.

PUBLICITÉ

Chiffres clés pour le 1er semestre de l'exercice 2024

(en millions d'euros)

S1 2024

S1 2023 RETRAITÉ

VARIATION

VARIATION À TAUX CONSTANT

Chiffre d'affaires

12 101

11 581

+4,5%

+7,8%

Croissance interne

+8,5%

+12,9%

 

 

RÉSULTAT D'EXPLOITATION

612

545

+12,3%

+16,9%

MARGE D'EXPLOITATION

5,1%

4,7%

+40 bps

+40 bps

Autres produits et charges opérationnels

30

(36)

 

 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL

642

509

+26,1%

+30,1%

Résultat net financier

(46)

(43)

 

 

Charge d'impôt

(99)

(122)

 

 

Taux effectif d'impôt

16,6%

26,2%

 

 

RÉSULTAT NET DES ACTIVITÉS POURSUIVIES

496

339

+46,3%

+50,5%

Bénéfice net des activités poursuivies par action (en euros)

3,39

2,32

 

 

RÉSULTAT NET AJUSTÉ DES ACTIVITÉS POURSUIVIES

427

370

+15,4%

+21,0%

Bénéfice net ajusté des activités poursuivies par action (en euros)

2,91

2,53

 

 

Pour plus d'informations sur le Résultat net du Groupe incluant les activités non poursuivies, se référer à la section 1.2.6 du Rapport Financier.

Sophie Bellon, Présidente et Directrice Générale de Sodexo:

« Le spin-off de Pluxee a été mené avec succès. Sodexo est désormais un pure-player des services de Restauration et de Facilities Management !
Nous progressons dans la transformation de nos services de Restauration, en développant nos marques commerciales, en renforçant notre activité de convenience et en optimisant nos chaînes d'approvisionnement, en particulier en Amérique du Nord. Notre organisation a été considérablement simplifiée, nous permettant ainsi de gagner en agilité.
La performance du premier semestre est solide. La croissance interne du chiffre d'affaires est robuste et la marge d'exploitation est en hausse de +40 points de base. La dynamique commerciale est également solide, avec une nouvelle amélioration de la fidélisation clients.
Nous continuons de progresser vers notre ambition d'être le leader mondial de l'alimentation durable et des expériences de qualité. Je tiens à remercier toutes nos équipes qui ont redoublé d’efforts pour mener à bien le spin-off de Pluxee tout en réalisant de solides performances opérationnelles ! »

Des résultats solides au 1er semestre de l’exercice 2024

  • Le chiffre d’affaires consolidé du premier semestre de l'exercice 2024 s’élève à 12,1 milliards d’euros, en progression de +4,5% par rapport à la même période l’année dernière. L'impact des acquisitions et cessions sur la croissance est de -0,7%, du fait de la cession des activités d’Aide à domicile réalisée en octobre, qui n’a été que très partiellement atténuée par certaines acquisitions ciblées, notamment dans l'activité convenience en Amérique du Nord. L’effet de change est négatif à -3,3%. Par conséquent, la croissance interne du chiffre d’affaires s’établit à +8,5%.

  • Cette croissance interne du chiffre d'affaires est alimentée, pour moitié, par la hausse des prix, et pour l'autre moitié, par la contribution des nouveaux contrats et de volumes plus importants sur les sites existants.

  • Par zone géographique :

    • l’Amérique du Nord affiche une croissance interne de +10,0% ;

    • l’Europe est en progression de +8,0%, soutenue à hauteur de 80 points de base par la Coupe du monde de rugby au premier trimestre ;

    • le Reste du Monde enregistre une croissance de +5,7%, impactée par un changement comptable dans la reconnaissance du chiffre d'affaires de l’un de nos grands contrats. Hors effet de ce changement comptable, la croissance interne de la zone est de +8,4%.

  • La croissance interne des services de Restauration, à +10,7%, continue de surperformer celle des services de Facilities Management qui ressort à +4,5%.

  • Le résultat d’exploitation s’élève à 612 millions d’euros, soit une hausse de +12,3%, ou de +16,9% à taux de change constants. La marge d’exploitation augmente de +40 points de base, à 5,1%.

  • Les autres produits et charges opérationnels sont positifs et atteignent 30 millions d’euros. La plus-value sur la cession des services d’Aide à domicile compense largement les coûts de restructuration, les coûts du spin-off et l’amortissement des actifs liés aux acquisitions.

  • Le résultat opérationnel progresse de +26,1%, ou de +30,1% à taux de change constants, atteignant 642 millions d’euros contre 509 millions d’euros sur l’exercice précédent.

  • Les charges financières nettes s'établissent à 46 millions d’euros, contre 43 millions d’euros sur l’exercice précédent.

  • Le taux effectif d’impôt ressort à 16,6%, contre 26,2% sur l’exercice précédent, principalement en raison de la plus-value non imposable sur la cession des activités d’Aide à domicile, ainsi que par de meilleurs résultats en France qui permettent l’utilisation de déficits fiscaux précédemment non activés.

  • Le résultat net des activités poursuivies augmente de +46,3% et s’établit à 496 millions d’euros. Le résultat net ajusté des Autres produits et charges opérationnels nets d’impôt s’élève à 427 millions d’euros, soit une hausse de +15,4%.

  • Les liquidités générées par les opérations ressortent à -102 millions d’euros au premier semestre, du fait de la saisonnalité, et sont en amélioration par rapport à -236 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2023. Les investissements opérationnels nets(1) sont stables à 246 millions d’euros, soit 2% du chiffre d’affaires.

  • L’endettement net augmente à 3,4 milliards d’euros, contre 2,9 milliards d’euros à la fin de l’exercice 2023(2), en raison de la saisonnalité des mouvements de trésorerie. Compte tenu de l’augmentation de l’EBITDA par rapport à l’exercice précédent, le ratio d’endettement net sur l’EBITDA(1) est de 2,3x, en hausse de seulement 0,1x depuis la fin de l’exercice, et bien en deçà du niveau de la fin du premier semestre de l’exercice 2023 de 3,2x.

Dynamique commerciale

  • Au cours du premier semestre de l’exercice 2024, le développement net sur les 12 derniers mois progresse à 2,4%, contre 2,2% à la fin de l’exercice 2023, en raison :

    • d’une fidélisation clients au cours des 12 derniers mois de 95,5%, un nouveau record pour Sodexo ;

    • d’un développement au cours des 12 derniers mois de 6,8%, légèrement inférieur à la fourchette de 7 à 8% attendue pour l’exercice en raison du décalage de signatures.

Leader en matière de durabilité

Sodexo renforce son approche :

  • en accélérant le déploiement mondial de son programme Zero Harm Mindset avec déjà plus de 6 000 collaborateurs formés (ce qui représente 38 000 heures de formation) ;

  • en accélérant l’adoption par ses clients de sa stratégie de repas bas carbone :

    • aux États-Unis, Sodexo a largement déployé son offre DefaultVeg dans les restaurants universitaires, encourageant les étudiants à choisir l’une des deux options de repas végétaux proposées ;

    • NYC Health + Hospitals et Sodexo ont célébré plus de 1,2 million de repas végétaux servis depuis mars 2022, bénéfiques pour la santé et l’environnement ;

    • suite au succès des projets pilotes conduits en Europe continentale, Sodexo accélère le déploiement de sa Sustainable Culinary Masterclass, inspirant ses chefs et ses équipes pour les conduire à innover et à utiliser des ingrédients plus durables.

Une fois de plus, les progrès continus du Groupe ont été reconnus, Sodexo étant la seule entreprise de services de Restauration à figurer dans :

  • le classement 2024 des « Entreprises les Plus Éthiques au Monde® » d’Ethisphere, la référence mondiale dans la promotion des pratiques éthiques dans le monde des affaires, reconnaissant les entreprises faisant preuve d’une intégrité de premier ordre tant dans leurs politiques que dans leurs pratiques ;

  • la prestigieuse liste des entreprises notées A au classement Climat du CDP confirmant les progrès réalisés par Sodexo dans le cadre de son objectif climatique, à la fois en termes de performance et de transparence.

Spin-off de Pluxee mené avec succès

Le spin-off de Pluxee a eu lieu le 1er février 2024, conformément aux plans établis il y a un an.
Sodexo est désormais un pure-player des services de Restauration et de Facilities Management. La performance opérationnelle est restée en ligne avec les objectifs tout au long du processus.

Perspectives

Compte tenu de la solide dynamique commerciale, d’une légère croissance des volumes sur sites existants, de la contribution des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris au quatrième trimestre et des hausses de prix attendues à près de +4% pour l'année pleine, les perspectives pour l'exercice 2024 sont :

  • Une croissance interne du chiffre d'affaires désormais attendue en haut de la fourchette de +6% à +8%

  • Une hausse de la marge d’exploitation confirmée entre +30 et +40 points de base à taux constants

Conférence téléphonique

Sodexo tiendra aujourd'hui une conférence téléphonique (en anglais) à 9h45 (heure française), 8h45 (heure anglaise), afin de commenter les Résultats du premier semestre de l'exercice 2024.

Pour se connecter, composer :

  • Depuis le Royaume-Uni/l'international: +44 121 281 8004 ;

  • Depuis la France: +33 1 70 91 87 04 ;

  • Depuis les États-Unis: +1 718 705 8796.

Code d'accès : 07 26 13.

La présentation sera retransmise en direct sur www.sodexo.com

Le communiqué de presse, la présentation et le webcast de la conférence seront disponibles sur le site Internet du Groupe www.sodexo.com dans les rubriques "Actualités" et "Investisseurs - Résultats financiers".

Calendrier financier

Chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2024

2 juillet 2024

Résultats annuels de l'exercice 2024

24 octobre 2024

Assemblée Générale de l'exercice 2024

17 décembre 2024

Ces dates sont purement indicatives et peuvent être modifiées sans préavis.
Des mises à jour régulières sont disponibles dans le calendrier sur notre site internet www.sodexo.com

À propos de Sodexo

Créé en 1966 à Marseille par Pierre Bellon, Sodexo est le leader mondial en matière d’alimentation durable et d’expériences de qualité, à tous les moments de la vie : éducation, travail, soin et divertissement. Le Groupe se distingue par son indépendance, son actionnariat familial de contrôle et son modèle de croissance responsable. Au travers de ses deux activités de services de Restauration et de Facilities Management, Sodexo répond à tous les enjeux du quotidien avec un double objectif : améliorer la qualité de vie de nos collaborateurs et de tous ceux que nous servons, et contribuer au développement économique et social ainsi qu’à la protection de l’environnement dans les territoires où nous exerçons nos activités. Offrir un meilleur quotidien à chacun pour construire une vie meilleure pour tous est notre raison d’être.

Sodexo est membre des indices CAC Next 20, Bloomberg France 40, CAC 40 ESG, CAC SBT 1.5, FTSE 4 Good et DJSI.

Chiffres clés

  • 22,6 milliards d'euros de chiffre d'affaires consolidé pour l'exercice 2023

  • 430 000 employés au 31 août 2023

  • #1 employeur privé basé en France dans le monde

  • 45 pays

  • 80 millions de consommateurs chaque jour

  • 11,4 milliards d'euros de capitalisation boursière (au 18 avril 2024)

 

 

 

 

 

 

Contacts

 

 

 

 

Analystes & Investisseurs

 

Media

 

 

Virginia Jeanson
+33 1 57 75 80 56
virginia.jeanson@sodexo.com

 

Mathieu Scaravetti
+33 6 28 62 21 91
mathieu.scaravetti@sodexo.com

 

 

 

 

 

 

 

Rapport financier du premier semestre de l’exercice 2024

1.1 Changements dans l'information financière à compter du 1er semestre de l'exercice 2024

Suite au spin-off de Pluxee, Sodexo est désormais un pure-player dans les services de Restauration et de Facilities Management. Afin de mieux refléter la performance du Groupe, de fournir davantage de clarté et de faciliter la comparaison avec ses principaux concurrents, le Groupe a décidé d'apporter les changements suivants à son information financière :

  1. Les indicateurs de Fidélisation client et de Développement présentés au premier semestre sont désormais fournis sur la base des douze derniers mois, et non plus sur les six derniers mois comme précédemment.

  2. Dans la ventilation des revenus par segment au sein de chaque géographie, le segment Sports & Loisirs, opéré sous la marque Sodexo Live!, précédemment regroupé au sein du segment Entreprises & Administrations, est désormais présenté séparément.

  3. Les définitions de l'Autofinancement, des Investissements opérationnels nets et de l'EBITDA ont été revues:

    • l'étalement des investissements clients, comptabilisé dans le compte de résultat en réduction du chiffre d'affaires (conformément à la norme IFRS 15), précédemment neutralisé dans les flux de trésorerie au sein des Investissements opérationnels nets, est désormais neutralisé au sein de l'Autofinancement et de l'EBITDA ;

    • la nouvelle définition des Investissements opérationnels nets inclut (i) les acquisitions de biens corporels et incorporels, (ii) les nouveaux investissements clients et (iii) les cessions d'immobilisations, comme auparavant, mais n'inclut plus la neutralisation de l'étalement des investissements clients ;

    • l'EBITDA est désormais défini comme le Résultat d'exploitation hors dépréciations et amortissements, hors étalement des investissements clients, et y compris loyers payés.

S1 2024
(en millions d'euros)

DÉFINITIONS PRÉCÉDENTES

Étalement des investissements clients

NOUVELLES DÉFINITIONS

Autofinancement

664

75

739

Investissements opérationnels nets

(171)

(75)

(246)

EBITDA - 6M

735

75

810

EBITDA - 12M glissants

1 278

150

1 428

Endettement net

3 352

 

3 352

Endettement net / EBITDA (12M glissants)

2.6x

 

2.3x

1.2 Performance du premier semestre de l’exercice 2024

1.2.1 Compte de résultat consolidé des activités poursuivies

(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023 RETRAITÉ

VARIATION

VARIATION
À TAUX CONSTANT

Chiffre d’affaires

12 101

11 581

+4,5%

+7,8%

Croissance interne

+8,5%

+12,9%

 

 

RÉSULTAT D’EXPLOITATION

612 

545 

+12,3%

+16,9%

MARGE D’EXPLOITATION

5,1% 

4,7% 

+40 bps 

+40 bps 

Autres produits et charges opérationnels

30

(36)

 

 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL

642 

509 

+26,1%

+30,1%

Résultat financier net

(46)

(43)

 

 

Charge d’impôt

(99)

(122)

 

 

Taux effectif d'impôt (1)

16,6 %

26,2 %

 

 

RÉSULTAT NET DES ACTIVITÉS POURSUIVIES (2)

496 

339 

+46,3%

+50,5%

Bénéfice net par action (en euros)

3,39

2,32

 

 

RÉSULTAT NET AJUSTE DES ACTIVITÉS POURSUIVIES

427 

370 

+15,4% 

+21,0%

Bénéfice net ajusté par action (en euros)

2,91

2,53

 

 

(1) Le résultat avant impôts et hors quote-part du résultat de la mise en équivalence s’élève à 595 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2024 et à 465 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2023.                      
(2) Le résultat attribué aux participations ne donnant pas le contrôle s’élève à 4 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2024 et à 5 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2023.

1.2.2 Chiffre d’affaires

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR ZONE GÉOGRAPHIQUE

 

CHIFFRES D’AFFAIRES
(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023

 

CROISSANCE INTERNE

CROISSANCE EXTERNE

EFFET DE CHANGE

VARIATION TOTALE

Amérique de Nord

5 756

5 499

 

+10,0%

-0,1%

-5,2%

+4,7%

Europe

4 254

4 027

 

+8,0%

-1,7%

-0,7%

+5,6%

Reste du Monde

2 091

2 055

 

+5,7%

-0,7%

-3,3%

+1,7%

SODEXO

12 101

11 581

 

+8,5% 

-0,7% 

-3,3% 

+4,5% 

Le chiffre d’affaires du premier semestre de l’exercice 2024 de Sodexo atteint 12,1 milliards d’euros, en hausse de +4,5% par rapport à l’exercice précédent, incluant un effet de change négatif de -3,3% résultant de l’appréciation de l’euro par rapport à la plupart des devises depuis le début de l’année civile 2023, et une contribution des acquisitions nette des cessions de -0,7%. En conséquence, la croissance interne du premier semestre de l’exercice 2024 est de +8,5%.

La dynamique sous-jacente du deuxième trimestre est similaire à celle du premier trimestre, avec une forte activité dans tous les segments et toutes les zones géographiques, en particulier en Amérique du Nord, où la croissance interne atteint +10,0%. L’Europe est en progression de +8,0%, soutenue à hauteur de 80 points de base par la Coupe du monde de rugby au premier trimestre. La zone Reste du Monde enregistre une croissance de +5,7%, impactée par un changement comptable dans la reconnaissance du chiffre d'affaires de l’un de nos grands contrats. En excluant ce changement comptable, la croissance interne de la zone est de +8,4%.

Les principaux moteurs de la croissance interne sont toujours l’augmentation de la fréquentation, les nouvelles signatures et les hausses de prix.

Les hausses de prix se sont élevées en moyenne à environ +4,5% pour le premier semestre, en diminution progressive parallèlement au ralentissement de l’inflation alimentaire.

La croissance interne du premier semestre est portée par les services de Restauration, qui progressent de +10,7%, tandis que celle des services de Facilities Management atteint +4,5%.

Le développement net affiche une amélioration constante, atteignant 2,4% sur la base des 12 derniers mois à la fin du mois de février :

  • la fidélisation clients sur les 12 derniers mois enregistre un nouveau record de 95,5% ;

  • le développement commercial au cours des 12 derniers mois atteint 6,8%, légèrement en dessous de la fourchette de 7 à 8% en raison du décalage de signatures.

Amérique du Nord

CHIFFRE D’AFFAIRES

 

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR SEGMENT
(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023

CROISSANCE INTERNE AJUSTÉE (2)

Entreprises & Administrations (1)

1 470

1 884

+13,2%

Sodexo Live!

676

+23,3%

Santé & Seniors

1 687

1 722

+6,3%

Éducation

1 923

1 893

+7,0%

TOTAL AMÉRIQUE DU NORD

5 756 

5 499

+10,0% 

(1) À partir du S1 2024, Entreprises & Administrations exclut Sodexo Live!, présenté séparément.

(2) Dans le cadre de la rationalisation de l'organisation au cours de l'exercice 2023, certains contrats ou opérations ont été réalloués entre segments.

Le chiffre d’affaires en Amérique du Nord au premier semestre de l’exercice 2024 s’élève à 5,8 milliards d’euros, soit une croissance interne de +10,0%. Cette forte croissance est portée par la contribution des nouvelles signatures combinée à une augmentation des volumes, ainsi que par l’effet des hausses de prix légèrement inférieures à +4%.

En Entreprises & Administrations (hors Sodexo Live!), la croissance interne retraitée atteint +13,2%, portée par la contribution de nouvelles signatures, la solide croissance des services de Restauration du fait du retour continu dans les bureaux et des ventes de services additionnels sur sites existants, de projets ponctuels ainsi qu'une forte croissance des ventes retail. La croissance des revenus d’Entegra contribue également à stimuler la croissance.

La croissance interne retraitée de Sodexo Live! s’élève à +23,3%, portée par une activité soutenue sur l'ensemble des sites, et notamment par des paniers moyens plus élevés dans les stades. L’activité au sein des lounges des compagnies aériennes affiche également une forte croissance grâce à l’augmentation du nombre de passagers, des services additionnels et la mobilisation de nouveaux contrats.

En Santé & Seniors, la croissance interne retraitée s’établit à +6,3%, avec une bonne performance en Santé grâce à une combinaison de hausses de prix, des volumes, des ventes retail et une contribution positive des nouveaux contrats. Cette croissance est quelque peu contrebalancée par une contribution négative en Seniors en raison de l’impact de pertes de sites à la fin de l’exercice précédent.

En Éducation, la croissance interne retraitée est de +7,0%, bénéficiant des hausses de prix ainsi que de la croissance du nombre de repas servis, des ventes retail et des activités événementielles.

Europe

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR SEGMENT
(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023

CROISSANCE INTERNE AJUSTEE(2)

Entreprises & Administrations (1)

2 356

2 632

+6,3%

Sodexo Live!

324

+25,4%

Santé & Seniors

950

1 009

+7,8%

Éducation

624

386

+7,3%

TOTAL EUROPE

4 254

4 027

+8,0% 

(1) À partir du S1 2024, Entreprises & Administrations exclut Sodexo Live!, présenté séparément.
(2) Dans le cadre de la rationalisation de l'organisation au cours de l'exercice 2023, certains contrats ou opérations ont été réalloués entre segments.
En Europe, le chiffre d’affaires du premier semestre de l’exercice 2024 s’élève à 4,3 milliards d’euros, soit une croissance interne de +8,0%, ou de +7,2% hors Coupe du monde de rugby, grâce à l’augmentation des volumes des services de Restauration et des prix d’environ +5%.

En Entreprises & Administrations (hors Sodexo Live!), la croissance interne retraitée est de +6,3%. Cette croissance est portée par les Services aux Entreprises qui ont bénéficié à la fois d’augmentations de prix et d’une fréquentation plus élevée, ainsi que par la contribution des nouveaux contrats dans le secteur de le segment Gouvernement au Royaume-Uni.

La croissance interne retraitée de Sodexo Live! s’établit à +25,4%, soit +12,5% hors Coupe du monde de rugby. La croissance est principalement due à la hausse de la fréquentation et des prix dans les destinations sportives et culturelles en France, notamment les restaurants de la Tour Eiffel, et à l’augmentation au Royaume-Uni des volumes dans les lounges des compagnies aériennes, en raison d'une base de comparaison plus faible au début de l’exercice 2023 après la pandémie, et dans les stades, du fait de hausses de prix.

En Santé & Seniors, la croissance interne retraitée est de +7,8%, portée par de nouvelles signatures notamment en Espagne et la répercussion de l’inflation au Royaume-Uni, ainsi que par des volumes en hausse et des révisions de prix en Seniors en France.

En Éducation, la croissance interne retraitée du chiffre d’affaires atteint +7,3%, reflétant l’impact positif significatif des révisions de prix et d'un effet calendaire favorable.

Reste du Monde

CHIFFRE D’AFFAIRES PAR SEGMENT
(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023

CROISSANCE INTERNE AJUSTEE(2)

Entreprises & Administrations (1)

1 820

1 839

+5,1%

Sodexo Live!

22

+195,6%

Santé & Seniors

170

168

+1,4%

Éducation

79

48

+10,5%

TOTAL RESTE DU MONDE

2 091

2 055

+5,7% 

(1) À partir du S1 2024, Entreprises & Administrations exclut Sodexo Live!, présenté séparément.
(2) Dans le cadre de la rationalisation de l'organisation au cours de l'exercice 2023, certains contrats ou opérations ont été réalloués entre segments.

Le chiffre d’affaires de la zone Reste du Monde s’établit à 2,1 milliards d’euros au premier semestre de l’exercice 2024, soit une croissance interne de +5,7%, impactée par un changement comptable dans la reconnaissance du chiffre d’affaires en Énergie & Ressources. En excluant cet effet, la croissance interne est en hausse de +8,4%, les hausses de prix représentant environ +4,5%.

En Entreprises & Administrations (hors Sodexo Live!), la croissance interne retraitée s’élève à +5,1%, ou +8,3% hors impact du changement comptable. La croissance des services de Restauration en Inde continue d’être très soutenue, portée par de nouvelles signatures et l'augmentation des volumes sur sites existants, ainsi qu’en Australie, avec les hausses de prix et des ouvertures de sites dans les mines. Le Brésil et l’Amérique latine continuent d’enregistrer une croissance élevée à un chiffre, bien qu’affichant une légère décélération au deuxième trimestre en raison de l'impact du ralentissement de la hausse des prix et de la croissance du marché. Cette performance est légèrement atténuée par une croissance modeste en Chine en lien avec le ralentissement économique ayant entraîné des restructurations et des fermetures de sites lors de l’exercice précédent.

Pour Sodexo Live!, le chiffre d’affaires (principalement celui des lounges des compagnies aériennes) est multiplié par trois, en raison de la levée, à partir de janvier 2023, des restrictions imposées aux compagnies aériennes lors de la pandémie, et de l’ouverture de nouveaux lounges à Hong-Kong.

En Santé & Seniors, la croissance interne retraitée s’établit à +1,4%, avec une forte croissance continue en Inde et une reprise importante de la croissance en Amérique latine. Elle est néanmoins atténuée par une croissance ralentie en Chine et l’effet de la sortie de contrats à faible rentabilité au Brésil au second semestre de l’exercice 2023.

En Éducation, la croissance interne retraitée atteint +10,5%, alimentée par une forte croissance en Chine, avec une base de comparaison faible pour l’exercice précédent en raison de la fermeture des écoles, et par une croissance soutenue au Brésil et en Inde, stimulée à la fois par de nouvelles signatures et par la montée en puissance des sites existants.

1.2.3 Résultat d’exploitation

(en millions d’euros)

RÉSULTAT D’EXPLOITATION S1 2024

VARIATION

VARIATION (HORS EFFET DE CHANGE)

MARGE D’EXPLOITATION S1 2024

VARIATION
DE MARGE

VARIATION
DE MARGE
(HORS EFFET
DE CHANGE)

Amérique du Nord

395

+8,2%

+14,1%

6,9%

+30 bps

+30 bps

Europe

180

+14,6%

+16,0%

4,2%

+30 bps

+30 bps

Reste du Monde

80

+12,7%

+14,1%

3,8%

+30 bps

+30 bps

RÉSULTAT D’EXPLOITATION AVANT FRAIS DE SIÈGE

655

+10,5% 

+14,6% 

5,4

+30 bps 

+30 bps 

Frais de siège

(43)

-10,4%

-10,4%

 

 

 

RÉSULTAT D’EXPLOITATION (activités poursuivies)

612

+12,3% 

+16,9% 

5,1

+40 bps 

+40 bps 

Le résultat d’exploitation du premier semestre de l’exercice 2024 s’élève à 612 millions d’euros, en hausse de +12,3%, et +16,9% hors effet de change. La marge d’exploitation, incluant les frais de siège, augmente de +40 points de base, à 5,1%.
Cette amélioration notable s’explique en partie par une gestion efficace de l’inflation, au travers de renégociations des prix et d'une gestion rigoureuse et continue des achats, dans un contexte de ralentissement de l’inflation des coûts des denrées.

L’amélioration de la marge résulte également d’une meilleure productivité sur site, notamment grâce au déploiement des marques commerciales, à l’efficacité des approvisionnements, à la standardisation et à l’optimisation de la gestion du personnel, ainsi qu'à la contribution positive des nouveaux contrats, du fait d'un taux de fidélisation plus élevé et de signatures qualitatives .

Enfin, la gestion rigoureuse des frais généraux et administratifs contribue à l’augmentation de la marge en glissement annuel.

La performance par zone se présente comme suit :

  • En Amérique du Nord, le résultat d’exploitation est en hausse de +8,2%, soit +14,1% hors effet de change, et la marge affiche une augmentation de +30 points de base à 6,9%, alimentée par l’effet de levier opérationnel provenant de l’augmentation du chiffre d’affaires, de l’attention portée à la gestion du personnel et la croissance du volume d'Entegra. La hausse de la marge tire également parti d’un environnement opérationnel plus favorable, caractérisé par une inflation alimentaire beaucoup plus faible.

  • En Europe, le résultat d’exploitation est en hausse de +14,6%, soit +16,0% hors effet de change, et la marge atteint 4,2 %, soit une hausse de +30 points de base. Ceci s'explique par une bonne gestion de l’inflation et la réduction du nombre de références produits, combinées au ralentissement de l’inflation des coûts et aux révisions des prix, en particulier dans le secteur public en France, en Belgique et en Italie.

  • Le résultat d’exploitation de la zone Reste du Monde est en hausse de +12,7%, soit +14,1% hors effet de change, et la marge augmente de +30 points de base à 3,8%, avec des améliorations dans toutes les régions, grâce à un chiffre d’affaires plus élevé et à une meilleure maîtrise des coûts, ainsi qu’à des négociations de prix fructueuses notamment en Australie, et au redressement et/ou à l’abandon de contrats sous-performants au Brésil et au Moyen-Orient.

1.2.4 Résultat net des activités poursuivies

(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023 RETRAITÉ

RÉSULTAT D’EXPLOITATION

612

545

Impact net des changements de périmètre

83

1

Coûts de restructuration et de rationalisation de l’organisation

(15)

(8)

Amortissements des immobilisations incorporelles acquises dans le cadre de regroupements d’entreprises

(17)

(18)

Autres

(21)

(11)

TOTAL AUTRES CHARGES ET PRODUITS OPÉRATIONNELS

30

(36) 

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL

642

509

Résultat financier net

(46)

(43)

Résultat avant impôts et hors quote-part des entités mises en équivalence

595

465

Charge d'impôt

(99)

(122)

RÉSULTAT NET DES ACTIVITÉS POURSUIVIES - PART DU GROUPE

496

339

RÉSULTAT NET AJUSTE DES ACTIVITÉS POURSUIVIES - PART DU GROUPE

427

370

Les Autres produits et charges opérationnels s’élèvent à 30 millions d’euros contre -36 millions d’euros pour l’exercice précédent. Les principaux éléments de la période sont la plus-value de 83 millions d’euros liée aux changements de périmètre, principalement la cession de l’activité d’Aide à domicile en octobre 2023, les coûts de spin-off de Pluxee pour 16 millions d’euros et les coûts de restructuration de 15 millions d’euros.

Le Résultat opérationnel s’établit donc à 642 millions d’euros contre 509 millions d’euros sur l’exercice précédent.

Les charges financières nettes du premier semestre de l’exercice 2024 sont en hausse de 3 millions d’euros et s’élèvent à 46 millions d’euros. Les intérêts bruts sur les obligations sont restés plus ou moins neutres, la hausse des taux variables en dollars atténuant l’effet du remboursement de deux obligations en novembre 2023 et janvier 2024, toutes deux étant à des taux d’intérêt très bas.

Le taux effectif d’impôt du premier semestre de l’exercice 2024 atteint 16,6%, bien en deçà des 26,2% de l’exercice précédent. Cette diminution s’explique principalement par la plus-value non imposable sur la cession des activités d’Aide à domicile, ainsi que par de meilleurs résultats en France qui permettent l’utilisation de déficits fiscaux précédemment non activés.

Le résultat net des activités poursuivies au premier semestre de l’exercice 2024 est de +46,3% pour atteindre 496 millions d’euros, contre 339 millions d’euros pour l’exercice précédent. Le résultat net des activités poursuivies ajusté des Autres produits et charges opérationnels nets d’impôt, s’élève à 427 millions d’euros, contre 370 millions d’euros pour la période précédente, soit une hausse de +15,4%.

1.2.5 Bénéfice par action des activités poursuivies

Le BPA des activités poursuivies au premier semestre de l’exercice 2024 est de 3,39 euros, contre 2,32 euros pour la période précédente. Le nombre moyen pondéré d’actions pour l’exercice 2024 reste plus ou moins stable à 146 445 700 actions, contre 146 147 666 actions pour le premier semestre 2023.

Le BPA ajusté s’élève à 2,91 euros, en hausse de +15,0% par rapport à l’exercice précédent.

1.2.6 Résultat net des activités non poursuivies (Pluxee)

(en millions euros)

S1 2024

S1 2023 RETRAITÉ

Résultat net du Groupe des activités poursuivies

496

339

Résultat net du Groupe des activités non poursuivies

(570)

101

RÉSULTAT NET PART DU GROUPE

(74) 

440

Le résultat net des activités non poursuivies pour l’exercice 2024 s’élève à -570 millions d’euros, contre +101 millions d’euros pour l’exercice précédent (retraité). Ce résultat est composé de :

  1. la contribution de Pluxee en IFRS 5 au résultat net du Groupe pour 97 millions d’euros, reflétant la performance de Pluxee sur la période de cinq mois précédant le spin-off, qui s’étend du 1er septembre 2023 au 31 janvier 2024, ajustée des impacts IFRS 5 (notamment la neutralisation des amortissements) ;

  2. une provision liée à l’amende anti-trust (entièrement payée avant la fin de l’exercice 2023) suite à la décision de la Cour d’appel de Paris en novembre 2023, de -127 millions d’euros ;

  3. l’impact du recyclage des réserves d'écart de conversion liées à Pluxee pour -540 millions d’euros au 31 janvier 2024. Sodexo a choisi de comptabiliser la scission à la valeur nette comptable de Pluxee. Par conséquent, la déconsolidation ne génère pas de plus ou moins-value dans le compte de résultat consolidé au 29 février 2024, à l'exception de l'impact négatif du recyclage des réserves d'écart de conversion, provenant principalement du Real brésilien et du Bolivar vénézuélien. Cette perte hors trésorerie est purement technique et n’a aucune incidence sur les capitaux propres de Sodexo, sa trésorerie ou sa capacité à distribuer des dividendes.

Aucun de ces éléments n’aura d’impact sur les dividendes de Sodexo pour l’exercice 2024, dans la mesure où le ratio de distribution sera uniquement basé sur le résultat net ajusté des activités poursuivies de Sodexo.

1.3 Situation financière du Groupe

Suite au spin-off, les actifs et passifs de Pluxee, y compris la trésorerie, ont été déconsolidés au 31 janvier 2024. Les flux de trésorerie générés par Pluxee entre le début de l'exercice fiscal et le spin-off sont présentés comme des flux de trésorerie liés à des activités abandonnées.

1.3.1 Flux de trésorerie des activités poursuivies

Les flux de trésorerie des activités poursuivies pour la période sont les suivants :

(en millions d’euros)

S1 2024

S1 2023

Autofinancement (1)

739

733

Variation du BFR

(513)

(624)

Paiement de loyers IFRS 16

(82)

(98)

Investissements opérationnels nets (y compris nouveaux investissements clients)

(246)

(247)

Liquidités générées par les opérations (LGO) (2)

(102) 

(236) 

Investissements financiers nets de cessions

100

(11)

Programme de rachat d’actions

(26)

(57)

Dividendes versés aux actionnaires de la société mère

(456)

(352)

Autres variations (dont actifs financiers, acquisitions, change)

50

95

(Augmentation)/réduction de l’endettement net

(434) 

(561) 

(1) La différence avec l'Autofinancement tel que présenté dans le Tableau de flux de trésorerie consolidé (section 2.1.4) provient des Nouveaux investissements clients, présentés dans le tableau ci-dessus au sein des Investissements opérationnels nets, alors qu'ils sont inclus dans l'Autofinancement dans le tableau des flux de trésorerie, au sein de la ligne "variation des investissements clients".

(2) Le Groupe considère que le traitement comptable introduit par la norme IFRS 16 ne modifie pas la nature opérationnelle de ses contrats de location. En conséquence, pour que les indicateurs de performance du Groupe continuent de refléter au mieux sa performance opérationnelle, le Groupe considère les remboursements des dettes locatives comme des éléments opérationnels impactant les liquidités générées par les opérations, qui intègrent ainsi l’ensemble des paiements locatifs indépendamment de leur nature fixe ou variable. Dans un souci de cohérence, les dettes locatives ne sont pas incluses dans l’endettement net (mais traitées comme des éléments opérationnels).

Les liquidités générées par les opérations s’établissent à -102 millions d’euros au premier semestre 2024, contre -236 millions d’euros pour l’exercice précédent.

Au premier semestre 2024, l'Autofinancement est en légère hausse à 739 millions d’euros contre 733 millions d’euros pour la période précédente, du fait de l’augmentation du résultat d’exploitation, atténuée par la variation défavorable de l’impôt payé, en raison de remboursements exceptionnels enregistrés au cours de l’exercice précédent. La variation du BFR ressort à -513 millions d’euros, du fait de la saisonnalité, en amélioration par rapport à -624 millions d’euros au premier semestre de l’exercice 2023

Les investissements opérationnels nets, incluant les nouveaux investissements clients, sont restés stables à 246 millions d’euros, soit 2% du chiffre d’affaires. Ce ratio est attendu en hausse au second semestre en raison du calendrier des investissements.

Les cessions nettes des acquisitions représentent une entrée de trésorerie de 100 millions d’euros résultant principalement de la cession de l’activité d’Aide à domicile, et par quelques acquisitions, pour nos activités de convenience en Amérique du Nord.

Le paiement des dividendes de l’exercice 2023 s’élève à 456 millions d’euros, contre 352 millions d’euros l’année précédente, reflétant l’augmentation de 29% du dividende par action.

En tenant compte des Autres variations, l’endettement net consolidé augmente de 434 millions d’euros au cours du premier semestre pour atteindre 3 352 millions d’euros au 29 février 2024.

1.3.2 Acquisitions et cessions de la période

Le premier semestre de l’exercice 2024 a été marqué par le spin-off et la cotation de Pluxee le 1er février 2024.

Les autres variations du périmètre consolidé du premier semestre 2024 comprennent :

  • la cession d'activités non stratégiques, principalement d’Aide à domicile, clôturée en octobre 2023 ;

  • quelques acquisitions ciblées, dont trois en Amérique du Nord pour nos activités de convenience et une en Suède, dans les services de restauration urbaine.

Les cessions nettes des acquisitions s’élèvent à 100 millions d’euros.

1.3.3 États financiers consolidés condensés au 29 février 2024

(en millions d’euros)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023 AJUSTÉ (1)

 

(en millions d’euros)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023 AJUSTE (1)

Actif non courant

9 470

9 406

 

Capitaux propres

4 413

4 542

Actif courant hors trésorerie

4 672

4 044

 

Participation ne donnant pas le contrôle

17

12

 

 

 

 

Passif non courant

6 159

6 440

Prêts intragroupes avec Pluxee

 

1 215

 

 

 

 

Trésorerie et équivalents

1 454

1 455

 

Passif courant

5 007

5 481

Actifs détenus en vue de la vente ou d'une distribution

 

5 889

 

Passifs détenus en vue de la vente ou d'une distribution

 

5 534

TOTAL ACTIF

15 596

22 009

 

TOTAL PASSIF

15 596 

22 009

(1)  Au 31 août 2023, afin de se projeter sur une position financière post spin-off, dans ce tableau les prêts intragroupe entre Sodexo et Pluxee ne sont pas éliminés (d'une part un prêt de 1 215 millions d'euros, présenté dans ce tableau à l'actif en "prêts intragoupe avec Pluxee" avec contrepartie en passifs liés aux actifs détenus à la vente", et d'autre part des dépôts de Pluxee dans le cash-pooling pour 570 millions d'euros, présentés dans ce tableau à l'actif en diminution de la trésorerie avec contrepartie en "actifs détenus à la vente"), ce qui explique les écarts avec les état de synthèse en note 4.1.3, dans lesquels les prêts intragroupe sont éliminés. Par ailleurs, ces prêts intragroupe sont considérés comme soldés au 31 août 2023, et donc entrent dans le calcul de l'endettement net, dans la mesure où ils l'ont été juste avant la date de cotation de Pluxee.

La diminution des capitaux propres résulte de la déconsolidation de Pluxee en date du 1er février 2024.

Les actifs et passifs détenus en vue de la vente à la vente ou d'une distribution sont nuls au 29 février 2024, suite au spin-off de Pluxee et à la cession des entités d’Aide à domicile.

(en millions d’euros)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023 AJUSTÉ (1)

AU 28 FÉVRIER 2023 AJUSTÉ (1)

Endettement

4 797

5 588

5 632

Endettement net

3 352

2 918

4 069

Taux d’endettement net

75,7%

64,1%

99,3%

Ratio d’endettement net/ EBITDA (2)

2,3x

2,2x

3,2x

(1) L'Endettement net au 28 février 2023 et au 31 août 2023 a été ajustés pour exclure Pluxee et refléter la situation financière post spin-off, avec les prêts et dépôts intragroupes auprès de Pluxee considérés comme payés.

(2) Nouvelle définition de l'EBITDA, se référer aux Indicateurs Alternatifs de Performance en section 1.3.6

Au 29 février 2024, l'Endettement net s’élève à 3 352 millions d’euros, contre 2 918 millions d’euros à la fin de l’exercice 2023 (ajusté), reflétant la saisonnalité typique des flux de trésorerie avec paiement des dividendes et besoins en fonds de roulement au premier semestre. Compte tenu de l’augmentation de l’EBITDA, l’augmentation du ratio d’endettement net sur EBITDA depuis la fin de l’exercice est limitée à 0,1x, soit 2,3x, et bien en dessous des niveaux enregistrés à la fin du premier semestre de l’exercice 2023 de 3,2x.

Au cours de la période, deux obligations ont été remboursées : 300 millions d’euros, à échéance de mai 2025, au taux d’intérêt de 1,125% en novembre 2023, et 500 millions d’euros à échéance de janvier 2024, au taux d’intérêt de 0,50%. Par conséquent, le taux d’intérêt moyen des obligations à la fin du premier semestre de l’exercice 2024 atteint 1,9%, contre 1,7% à la fin du mois d’août 2023.

Au 29 février 2024, la dette brute du Groupe d’un montant de 4 797 millions d’euros est libellée en euros à hauteur de 67%, en dollars à hauteur de 24% et en livres sterling à hauteur de 8%, avec une échéance moyenne de 3,7 ans, 94% à taux fixes et 100% sans covenants financiers.

La trésorerie opérationnelle représente un total de 1 445 millions d’euros.

À la fin du premier semestre de l’exercice 2024, le total des lignes de crédit non utilisées dont dispose le Groupe s’élève à 1,6 milliard d’euros.

1.3.4 Événements postérieurs à la clôture

Aucun événement significatif n’a eu lieu depuis la clôture du premier semestre.

1.3.5 Effet de change

Il convient de préciser que les fluctuations monétaires n’entraînent pas de risques opérationnels dans la mesure où le chiffre d’affaires et les coûts des filiales sont libellés dans les mêmes devises.

1 € =

TAUX MOYEN
S1 2024

TAUX MOYEN
S1 2023

TAUX MOYEN
S1 2024 VS. S1 2023

TAUX DE CLÔTURE S1 2024 AU 29/02/2024

TAUX DE CLÔTURE S1 2023 AU 31/8/2022

TAUX DE CLÔTURE 29/02/2024 VS. 31/8/2023

Dollar US

1,082

1,031

-4,7%

1,083

1,087

+0,4%

Livre sterling

0,864

0,874

+1,2%

0,857

0,857

+0,1%

Real brésilien

5,364

5,417

+1,0%

5,405

5,308

-1,8%

L’effet de change négatif au premier semestre de l’exercice 2024 de -3,3% est lié à l’appréciation de l’euro notamment par rapport au dollar américain, au dollar australien, au renminbi chinois, à la roupie indienne et au peso chilien.

Sodexo exerce ses activités dans 45 pays. Les devises les plus significatives dans le chiffre d’affaires et dans le résultat d’exploitation au cours du premier semestre de l’exercice 2024 sont les suivantes :

EXERCICE S1 2024

% DU CHIFFRE
D’AFFAIRES

% DU RÉSULTAT D’EXPLOITATION

Dollar US

45%

67%

Euro

23%

4%

Livre sterling

8%

7%

Real brésilien

4%

4%


L’effet de change est déterminé en appliquant les taux de change moyens de l’exercice précédent aux montants de l’exercice en cours.

1.3.6 Définitions des indicateurs alternatifs de performance

Coût pondéré de la dette

Le coût pondéré de la dette est calculé en fin de période et correspond à la moyenne pondérée du taux de financement sur la dette financière (incluant les instruments dérivés et les bons de trésorerie) et les soldes de cash-pooling en fin de période.

Ratios Financiers

 

 

S1 2024

S1 2023 AJUSTÉ

Taux d’endettement net

Dettes financières (1) – trésorerie opérationnelle (2)

75,7 %

99,3 %

Capitaux propres et intérêts minoritaires

Ratio d’endettement net 

Dettes financières (1) – trésorerie opérationnelle (2)

2,3

3,2

EBITDA (ajusté) sur 12 mois glissants (3)

Réconciliation des ratios financiers

 

 

S1 2024

S1 2023 AJUSTÉ

(1) Dettes financières

Emprunts et dettes financières non courants

4 748

5 086

+ Emprunts et dettes financières courants

52

548

- Instruments financiers dérivés à l’actif

(3)

(3)

DETTES FINANCIÈRES

                       4 797 

                       5 632 

(2) Trésorerie opérationnelle

Trésorerie et équivalents de trésorerie

1 454

1 457

Dépôts de Pluxee

 

(490)

Prêts avec Pluxee

 

603

- Découverts bancaires

(9)

(7)

TRÉSORERIE OPÉRATIONNELLE

                       1 445 

                       1 563 

(3) EBITDA (ajusté) (1) sur 12 mois glissants

Résultat d’exploitation

1 043

928

+ Dépréciations et amortissements

431

419

+ Étalement des Investissements clients

150

127

- Loyers payés

(197)

(204)

EBITDA (AJUSTÉ) SUR 12 MOIS GLISSANTS

                       1 428 

                       1 271 

(1) Par souci de simplification, le terme EBITDA est utilisé en référence à l'EBITDA ajusté.

Note: l'EBITDA sur 12 mois glissants incluant les loyers payés s'élève à 1,625 million euros pour le 1er semestre de l'exercice 2024, contre 1,475 millions d'euros pour le 1er semestre 2023.

Liquidités générées par les opérations

Veuillez-vous reporter à la section Situation financière du Groupe.

Croissance hors effet de change

L’effet de change est déterminé en appliquant les taux de change moyens de l’exercice précédent aux montants de l’exercice en cours, à l’exception des économies en situation d’hyperinflation où tous les chiffres sont convertis au dernier taux de clôture pour les deux périodes lorsque l’impact est important.

Endettement net

L’endettement net correspond aux emprunts du Groupe à la date du bilan diminués de la trésorerie opérationnelle.

Croissance interne

La croissance interne correspond à l’augmentation du chiffre d’affaires d’une période donnée (la « période actuelle ») par rapport au chiffre d’affaires publié de la même période de l’exercice précédent, calculée au taux de change de l’exercice précédent et en excluant l’impact des acquisitions (ou prises de contrôle) ou des cessions d’activités comme suit :

  • pour les acquisitions (ou prises de contrôle) d’activités au cours de la période actuelle, le chiffre d’affaires réalisé sur la période depuis la date d’acquisition est exclu du calcul de la croissance interne ;

  • pour les acquisitions (ou prises de contrôle) d’activités au cours de l’exercice précédent, le chiffre d’affaires réalisé sur la période actuelle allant jusqu’au 1er anniversaire de l’acquisition est exclu ;

  • pour les cessions (ou pertes de contrôle) d’activités au cours de l’exercice précédent, le chiffre d’affaires réalisé sur la période comparative de l’exercice précédent jusqu’à la date de cession est exclu ;

  • pour les cessions (ou pertes de contrôle) d’activités au cours de l’exercice actuel, le chiffre d’affaires réalisé sur la période commençant 12 mois avant la date de cession et allant jusqu’à la date de clôture de la période comparative de l’exercice précédent est exclu.

Résultat net ajusté

Le résultat net ajusté est défini comme le résultat net excluant les éléments significatifs inhabituels et/ou peu fréquents de l’exercice et correspond au résultat net part du Groupe, exclusion faite des autres produits et charges opérationnels après impôt, ainsi que des éléments non récurrents significatifs inclus dans les charges financières nettes et dans l’impôt sur les résultats, le cas échéant.

Résultat net ajusté par action

Le résultat net ajusté par action correspond au résultat net ajusté divisé par le nombre moyen d’actions.

Marge d’exploitation

La marge d’exploitation correspond au résultat d’exploitation divisé par le chiffre d’affaires.

Marge d’exploitation à taux constant

La marge d’exploitation à taux constant correspond au résultat d’exploitation divisé par le chiffre d’affaires. Elle est calculée en convertissant les chiffres de l’exercice 2024 au taux de l’exercice 2023, à l’exception des économies en situation d’hyperinflation.

Nouveau reporting par segment suite à l'évolution de l'organisation

Dans le cadre de la simplification de l'organisation, à compter de l'exercice 2024, certain contrats ou opérations ont été réalloués entre segments, avec des impacts principalement en Europe de Santé & Seniors vers Éducation.

Le chiffre d'affaires retraité par segment pour l'exercice 2023 est le suivant:

CHIFFRE D’AFFAIRES
(en millions d’euros)

Exercice 2023

T1 2023

T2 2023

T3 2023

T4 2023

Publié

Retraité

Publié

Retraité

Publié

Retraité

Publié

Retraité

Publié

Retraité

Amérique du Nord

10 479

10 479 

2 992

2 992

2 506

2 506

2 658

2 658

2 322

2 322 

Entreprises & Administrations

3 865

2 723

1 009

699

874

641

959

679

1 023

704

Sodexo Live! (1)

--

1 184

--

327

--

248

--

296

--

312

Santé & Séniors

3 440

3 399

877

866

844

831

856

844

863

858

Éducation

3 173

3 173

1 106

1 100

788

786

844

839

436

448

Europe

8 071 

8 071 

2 047

2 047

1 980

1 980

2 042

2 042 

2 002

2 002

Entreprises & Administrations

5 337

4 464

1 337

1 125

1 296

1 110

1 324

1 115

1 380

1 114

Sodexo Live! (1)

--

599

--

141

--

118

--

138

--

202

Santé & Séniors

2 026

1 950

504

470

505

481

531

498

487

500

Éducation

708

1 059

206

311

179

271

187

291

136

185

Reste du Monde

4 087

4 087 

1 057

1 057

998

998

1 055

1 055

978

978

Entreprises & Administrations

3 659

3 546

941

914

898

871

946

916

874

845

Sodexo Live! (1)

--

23

--

3

--

5

--

6

--

9

Santé & Séniors

337

376

87

95

81

92

83

93

87

96

Éducation

91

142

29

45

19

30

26

39

17

28

Sodexo

22 637

22 637

6 097

6 097

5 484

5 484

5 755

5 755

5 301

5 301 

(1) À partir du S1 2024, Entreprises & Administrations exclut Sodexo Live!, présenté séparément.

 

Informations consolidées du premier semestre de l’exercice 2024

2.1 Comptes consolidés

Les informations comparatives du compte de résultat et du tableau des flux de trésorerie consolidés présentées dans ce document ont été retraitées pour refléter le classement en activités non poursuivies de l'activité Services Avantages & Récompenses (Pluxee) conformément à la norme IFRS 5 « Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées ». Les retraitements des données telles que publiées précédemment sont présentés dans la note 3.1.

2.1.1 Compte de résultat consolidé

(en millions d’euros)

NOTES

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Chiffre d’affaires

4.1 

12 101 

11 581

Coût des ventes

4.2 

(10 626) 

(10 168) 

Marge brute

 

1 475

1 413

Charges administratives et commerciales

4.2

(864)

(869)

Quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence dans le prolongement de l’activité du Groupe

 

1

1

Résultat d’exploitation

4.1 

612

545 

Autres produits opérationnels

4.2

83

1

Autres charges opérationnelles

4.2

(53)

(37)

Résultat opérationnel

 

642

509

Produits financiers

8.1

50

38

Charges financières

8.1

(96)

(81)

Quote-part dans les résultats des autres entreprises mises en équivalence

 

3

Résultat avant impôt

 

599

466

Impôt sur les résultats

9.1

(99)

(122)

Résultat net des activités poursuivies

 

500

344

Résultat net des activités non poursuivies

3.1

(568) 

104

Résultat net

 

(68) 

448 

Dont :

 

 

 

Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

 

6

8

Résultat net des activités poursuivies - Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

 

4

5

Résultat net des activités non poursuivies - Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

 

2

3

PART REVENANT AU GROUPE

 

(74) 

440

Résultat net des activités poursuivies - Part revenant au Groupe

 

496

339

Résultat net des activités non poursuivies - Part revenant au Groupe

 

(570) 

101

Résultat net part du Groupe par action (en euros)

7.2 

(0,50) 

3,01

Résultat net des activités poursuivies part du Groupe par action (en euros)

 

3,39

2,32

Résultat net des activités non poursuivies part du Groupe par action (en euros)

 

(3,89)

0,69

Résultat net part du Groupe dilué par action (en euros)

7.2 

(0,50) 

2,98 

Résultat net des activités poursuivies part du Groupe dilué par action (en euros)

 

3,35

2,30

Résultat net des activités non poursuivies part du Groupe dilué par action (en euros)

 

(3,85)

0,68

2.1.2 État du résultat global consolidé

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

RÉSULTAT NET

(68) 

448

Autres éléments du résultat global appelés à un reclassement ultérieur en résultat

502

(384) 

Variation de la juste valeur des instruments dérivés de couverture

Variation de la juste valeur des instruments dérivés de couverture transférée en résultat

Écarts de conversion

(31)

(385)

Écarts de conversion transférés en résultat

533

Impôts sur les autres éléments du résultat global appelés à un reclassement ultérieur en résultat

Part des autres éléments du résultat global dans les entreprises mises en équivalence, nets d’impôts

1

Autres éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat

12

20

Réévaluation du passif net au titre des régimes à prestations définies

(12)

(101)

Variation de la juste valeur des actifs financiers réévalués par le biais des autres éléments du résultat global

22

98

Impôts sur les autres éléments du résultat global qui ne seront pas reclassés ultérieurement en résultat

2

23

TOTAL AUTRES ÉLÉMENTS DU RÉSULTAT GLOBAL APRÈS IMPÔTS

514

(365)

RÉSULTAT GLOBAL DES ACTIVITÉS POURSUIVIES

474

31

RÉSULTAT GLOBAL DES ACTIVITÉS NON POURSUIVIES

(28) 

51

RÉSULTAT GLOBAL

446

82

Dont :

 

 

Part revenant au Groupe

440

75

Résultat global des activités poursuivies - Part revenant au Groupe

469

25

Résultat global des activités non poursuivies - Part revenant au Groupe

(29)

50

Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

6

7

Résultat global des activités poursuivies - Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

4

6

Résultat global des activités non poursuivies - Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

2

1

2.1.3 État consolidé de la situation financière

Actif

(en millions d’euros)

NOTES

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

Écarts d’acquisition

 

5 603

5 568

Autres immobilisations incorporelles

 

439

448

Immobilisations corporelles

 

543

510

Droits d’utilisation relatifs aux contrats de location

 

721

787

Investissements clients

 

695

687

Participations dans les entreprises mises en équivalence

 

70

66

Actifs financiers non courants

8.3

1 109

1 071

Autres actifs non courants

 

70

77

Impôts différés actifs

 

220

192

ACTIFS NON COURANTS

 

9 470

9 406

Actifs financiers courants

8.3

79

74

Stocks

 

321

324

Créances d’impôt sur les résultats

 

164

84

Clients et autres actifs d'exploitation courants

4.3

4 108

3 562

Trésorerie et équivalents de trésorerie

8.2

1 454

2 025

Actifs détenus en vue de la vente ou d'une distribution

3.1

5 319

ACTIFS COURANTS

 

6 126

11 388

TOTAL DE L’ACTIF

 

15 596

20 794

Passif et capitaux propres

(en millions d’euros)

NOTES

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

Capital

 

590

590

Primes d’émission

 

248

248

Réserves et résultats non distribués

 

3 575

3 704

CAPITAUX PROPRES – PART DU GROUPE

 

4 413

4 542

PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE

 

17

12

CAPITAUX PROPRES

4 430

4 554

Emprunts et dettes financières non courants

8.4

4 748

5 056

Dettes locatives non courantes

 

625

683

Avantages au personnel

 

268

265

Autres passifs non courants

4.3

182

174

Provisions non courantes

6.1

131

110

Impôts différés passifs

 

205

152

PASSIFS NON COURANTS

 

6 159

6 440

Découverts bancaires

8.2

9

Emprunts et dettes financières courants

8.4

52

537

Dettes locatives courantes

 

148

148

Dettes d’impôt sur les résultats

 

221

177

Provisions courantes

6.1

71

79

Fournisseurs et autres dettes

4.3

4 506

4 540

Passifs liés aux actifs détenus en vue de la vente ou d'une distribution

3.1

4 319

PASSIFS COURANTS

 

5 007

9 800

TOTAL DU PASSIF ET DES CAPITAUX PROPRES

 

15 596

20 794

2.1.4 Tableau de flux de trésorerie consolidé

(en millions d’euros)

NOTES

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Résultat opérationnel

 

642 

509

Amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles, incorporelles et des droits d’utilisation relatifs aux contrats de location (1)

 

235

228

Variation des investissements clients (2)

 

(5)

(37)

Provisions

 

(18)

(23)

Plus ou moins-values de cessions et de dilutions

 

(74)

(2)

Autres charges et produits sans incidence sur la trésorerie

 

16

19

Produits des participations dans les entreprises mises en équivalence

 

2

2

Intérêts payés nets

 

(17)

(6)

Intérêts payés relatifs aux dettes locatives

 

(11)

(8)

Impôts payés

 

(111)

(51)

Autofinancement

 

659

631

Variation des stocks

 

3

(8)

Variation des clients et autres actifs d'exploitation courants

 

(543)

(544)

Variation des fournisseurs et autres dettes

 

27

(72)

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité

 

(513) 

(624) 

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles poursuivies

 

146

7

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles non poursuivies

3.1

172

254

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES

 

318

261

Acquisitions d’immobilisations

 

(181)

(162)

Cessions d’immobilisations

 

15

17

Variation des actifs financiers et participations mises en équivalence

 

3

(28)

Regroupements d'entreprises

 

(54)

(12)

Cessions d'activités

3.1

148

1

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement poursuivies

 

(69)

(184)

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement non poursuivies

3.1

(1 740)

(58)

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT

 

(1 809) 

(242) 

Dividendes versés aux actionnaires de Sodexo S.A.

7.1

(456)

(352)

Dividendes versés aux participations ...ne donnant pas le contrôle

 

(1)

(4)

Achats d’actions propres

7.1

(26)

(57)

Cessions nettes d'actions propres

7.1

(2)

Variation des participations ne donnant pas le contrôle

 

Émissions d’emprunts et dettes financières

8.4

326

267

Remboursements d’emprunts et dettes financières

8.4

(1 133)

(272)

Remboursements des dettes locatives

 

(82)

(98)

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement poursuivies

 

(1 374)

(516)

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement non poursuivies

3.1

1 065

(7)

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

 

(309) 

(523) 

INCIDENCE DES DIFFÉRENCES DE CHANGE ET AUTRES

 

15

(100) 

Incidences des différences de changes et autres des activités poursuivies

 

41

(70) 

Incidences des différences de changes et autres des activités non poursuivies

 

(26)

(30)

VARIATION DE TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENT DE TRÉSORERIE

 

(1 785) 

(604) 

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENT DE TRÉSORERIE À L’OUVERTURE DE LA PÉRIODE

 

3 230

3 217

dont Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de la période provenant des activités poursuivies

 

2 025

3 217

dont Trésorerie et équivalents de trésorerie à l'ouverture de la période provenant des activités non poursuivies

 

1 205

 

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENT DE TRÉSORERIE À LA CLÔTURE DE LA PÉRIODE

8.2 

1 445 

2 613

dont Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période provenant des activités poursuivies

 

1 445

1 450

dont Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période provenant des activités non poursuivies

 

1 163

(1)  Dont amortissement des droits d'utilisation relatifs aux contrats de location de 91 millions d’euros comptabilisés au 1er semestre 2024 en application de la norme IFRS 16 (93 millions d’euros comptabilisés au 1er semestre 2023).

(2)  Depuis le 1er semestre 2024, la variation des investissements clients précédemment classée en activité d’investissements est présentée en flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles. Ce changement de présentation a été reflété dans l'information comparative du 1er semestre 2023.

2.1.5 Variation des capitaux propres consolidés

(en millions d’euros)

NOMBRE D’ACTIONS

CAPITAL

PRIMES D’ÉMISSION

RÉSERVES ET RÉSULTAT

ÉCARTS DE CONVERSION

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES

PART DU GROUPE

PART DES PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE

TOTAL

Notes

7.1 

 

 

 

 

 

 

 

Capitaux propres
au 31 AOÛT 2023

147 454 887

590

248

4 514 

(811) 

4 542

12

4 554 

Résultat net

 

 

 

(74)

 

(74)

6

(68)

Autres éléments du résultat global (nets d’impôts)

 

 

 

12

502

514

514

Résultat global

 

 

 

(62) 

502

440

6

446

Dividendes versés

 

 

 

(456)

 

(456)

(1)

(457)

Distribution de titres Pluxee

 

 

 

(96)

 

(96)

(7)

(103)

Actions propres

 

 

 

(28)

 

(28)

 

(28)

Paiements fondés sur les actions (nets d’impôts)

 

 

 

18

 

18

 

18

Variation de pourcentage d’intérêt sans perte ou gain de contrôle

 

 

 

(7)

 

(7)

(1)

(8)

Autres variations

 

 

 

1

 

8

8

CAPITAUX PROPRES
AU 29 FÉVRIER 2024

147 454 887

590

248

3 884

(309) 

4 413 

17

4 430

 

(en millions d’euros)

NOMBRE D’ACTIONS

CAPITAL

PRIMES D’ÉMISSION

RÉSERVES ET RÉSULTAT

ÉCARTS DE CONVERSION

TOTAL DES CAPITAUX PROPRES

PART DU GROUPE

PART DES PARTICIPATIONS NE DONNANT PAS LE CONTRÔLE

TOTAL

Notes

7.1 

 

 

 

 

 

 

 

Capitaux propres
au  31 AOÛT 2022

147 454 887

590

248 

3 992

(415) 

4 415 

10 

4 425

Résultat net

 

 

 

440

 

440

8

448

Autres éléments du résultat global (nets d’impôts)

 

 

 

19

(384)

(365)

(1)

(366)

Résultat global

 

 

 

459

(384) 

75

7

82 

Dividendes versés

 

 

 

(352)

 

(352)

(3)

(355)

Actions propres

 

 

 

(57)

 

(57)

 

(57)

Paiements fondés sur les actions (nets d’impôts)

 

 

 

24

 

24

 

24

Variation de pourcentage d’intérêt sans perte ou gain de contrôle

 

 

 

(10)

 

(10)

(10)

(20)

Autres variations

 

 

 

1

 

1

1

CAPITAUX PROPRES
AU 28 FÉVRIER 2023

147 454 887

590

248

4 056

(799) 

4 096

4 100 

2.2 Annexe aux comptes consolidés

  • Sodexo est une Société Anonyme immatriculée en France dont le siège social est situé à Issy les Moulineaux.

Les comptes semestriels consolidés résumés du Groupe Sodexo pour la période du 1er septembre 2023 au 29 février 2024 ont été examinés par le Conseil d’Administration qui s’est tenu le 18 avril 2024.

Les chiffres figurant dans les tableaux ont été préparés en milliers d’euros et sont présentés arrondis en millions d’euros (sauf indication contraire).

NOTE 1. FAITS MARQUANTS

1.1 Spin-off de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses)

Le projet de spin-off de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses Pluxee) annoncé le 5 avril 2023 par le Groupe a été approuvé le 25 octobre 2023 à l’unanimité par le Conseil d’Administration. La résolution proposée par le Conseil d’Administration permettant la distribution en nature exceptionnelle sous forme d’actions de la société Pluxee aux actionnaires de Sodexo, à raison d’une action Pluxee pour une action Sodexo détenue, a été adoptée à une très large majorité par l’Assemblée Générale qui s’est tenue le 30 janvier 2024. Le spin-off a été mis en œuvre selon le calendrier défini, à savoir le détachement et la première cotation des actions Pluxee sur Euronext le 1er février 2024, et la livraison des titres Pluxee aux actionnaires le 5 février 2024.

La transaction étant réalisée sous contrôle commun, elle est exclue du champ d’application d’IFRIC 17 « Distributions d’actifs hors trésorerie aux propriétaires ». Le Groupe a choisi de comptabiliser la distribution emportant la perte de contrôle à la valeur nette comptable. Cette opération ne génère pas de plus ou moins-value dans le compte de résultat consolidé, à l'exception de l'impact négatif du recyclage des réserves d'écart de conversion, provenant principalement du Real brésilien et du Bolivar vénézuélien, pour un montant de -540 millions d'euros au 31 janvier 2024 (cf. traitement comptable détaillé en note 3).

NOTE 2. BASES DE PRÉPARATION DES ÉTATS FINANCIERS

2.1 Principes comptables

2.1.1 Principes généraux

Les comptes semestriels consolidés résumés de Sodexo clos le 29 février 2024 ont été établis conformément aux dispositions de la norme IAS 34 « Information financière intermédiaire », telle que publiée par l’IASB et adoptée dans l’Union Européenne. Ils ne comportent pas l’intégralité des informations financières requises pour des états financiers annuels complets et doivent être lus conjointement avec les comptes consolidés du Groupe Sodexo pour l’exercice clos le 31 août 2023. Les principes et méthodes comptables appliqués par le Groupe dans les comptes semestriels consolidés résumés au 29 février 2024 sont identiques à ceux utilisés dans les comptes consolidés annuels de l’exercice clos le 31 août 2023, sous réserve des spécificités de la norme IAS 34 (cf. note 2.2). Les textes d'application obligatoire au 1er septembre 2023 n'ont pas eu d'incidence significative sur les comptes semestriels consolidés, en particulier l'amendement à IAS 12 concernant l'application de l'exemption de reconnaissance des actifs et passifs d'impôt différé rattachés aux impôts sur le résultat découlant des règles de Pilier 2 d’après les estimations faites à date par le Groupe. Sur la base des travaux préliminaires effectués, le Groupe n’attend pas d’impact significatif de la réforme Pilier 2 sur ses comptes semestriels consolidés.

Le Groupe n’applique pas les normes IFRS n’ayant pas encore été approuvées par l’Union Européenne à la date de clôture de la période. Par ailleurs, le Groupe n’a pas opté pour une application anticipée des normes, amendements de normes et interprétations dont l’application n’est pas obligatoire pour l’exercice 2024.

2.2 Particularités de l'établissement des comptes intermédiaires

Impôt sur les résultats

Pour les comptes semestriels consolidés résumés, la charge d’impôt (courante et différée) est calculée pour chaque entité fiscale en appliquant au résultat comptable de la période le taux d’impôt moyen annuel estimé pour l’année fiscale en cours, éventuellement ajustée des effets d’impôts liés à des événements particuliers du semestre. La charge ainsi calculée est enregistrée en contrepartie des postes d’impôts différés et impôts courants conformément à l'amendement d'IAS12.

Avantages post emploi et autres avantages à long terme au personnel

Les charges liées aux avantages post-emploi et autres avantages à long terme au personnel sont estimées à la moitié de la charge annuelle calculée sur la base des données au 31 août 2023. En cas d’évolutions significatives des hypothèses sur le semestre ou d’impacts ponctuels (taux d’actualisation, législation en vigueur...), les projections sont mises à jour afin d’en tenir compte.

2.3 Recours à des estimations

Pour préparer les comptes semestriels consolidés résumés, des estimations et des hypothèses ont été faites par la Direction du Groupe et ses filiales ; elles ont pu affecter les montants présentés au titre des éléments d’actif et de passif, les passifs éventuels à la date d’établissement des comptes semestriels consolidés résumés et les montants présentés au titre des produits et des charges de la période.

Ces estimations et appréciations sont effectuées de façon continue sur la base de l’expérience passée ainsi que de divers autres facteurs jugés raisonnables au regard de la situation existante au 29 février 2024 et qui constituent le fondement des appréciations de la valeur comptable des éléments d’actif et de passif.

Les montants définitifs pourraient différer de ces estimations en fonction d’hypothèses ou de conditions différentes.

Les éléments significatifs pouvant faire l’objet de telles estimations et hypothèses sont identiques à ceux décrits dans les comptes consolidés de l’exercice clos le 31 août 2023 (valorisation des actifs courants et non courants ; appréciation de la recouvrabilité des impôts différés actifs ; valorisation des actifs financiers évalués à juste valeur ; provisions, y compris concernant les positions fiscales incertaines, et litiges ; appréciation de la durée de location pour l’évaluation des dettes locatives et des droits d’utilisation ; actifs et passifs des régimes postérieurs à l’emploi à prestations définies et paiements fondés sur des actions).

NOTE 3. PRINCIPALES ÉVOLUTIONS DU PÉRIMÈTRE DE CONSOLIDATION

3.1 Activités cédées ou détenues en vue de la vente ou d’une distribution

Le Groupe a poursuivi sa stratégie de rationalisation de son portefeuille en cédant un certain nombre d’activités, entraînant une plus-value de cession nette de 83 millions d’euros comptabilisée en autres charges et produits opérationnels au cours du 1er semestre 2024 (cf. note 4.2.2 « Autres charges et produits opérationnels »), correspondant essentiellement à la plus-value de 77 millions d’euros générée par la cession de ses services Aide à Domicile au niveau mondial incluant notamment les filiales basées aux États-Unis, au Royaume-Uni et dans les pays scandinaves intervenue fin octobre 2023, qui ont été cédés à un prix net de frais de cession de 146 millions d'euros.

La réalisation du spin-off de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses) étant intervenue le 1er février 2024, sa contribution au résultat et aux flux de trésorerie sur 5 mois (du 1er septembre 2023 au 31 janvier 2024) ainsi que l'impact négatif du recyclage des réserves d'écart de conversion, provenant principalement du Real brésilien et du Bolivar vénézuélien pour -540 millions d'euros, sont présentés sur des lignes distinctes dans le compte de résultat consolidé (ligne « Résultat net des activités non poursuivies ») et dans le tableau de flux de trésorerie consolidé (lignes distinctes au sein de chaque catégorie de flux de trésorerie). Par ailleurs, pour cette activité répondant au 31 août 2023 à la définition d'une activité abandonnée telle qu'énoncée par la norme IFRS 5 (ligne d'activité principale et distincte, dont les actifs nets sont disponibles en vue d'une distribution immédiate dans leur condition actuelle, et dont la distribution est hautement probable), les actifs non courants n'ont plus fait l’objet d’amortissement à partir de cette date. En application des dispositions de cette norme, le compte de résultat et le tableau de flux de trésorerie consolidés comparatifs sont retraités comme si l’activité avait satisfait aux critères d’une activité abandonnée à compter de l’ouverture de la période comparative.

Choix de la méthode comptable de la déconsolidation

Sodexo a choisi de comptabiliser la scission à la valeur nette comptable. Par conséquent, la déconsolidation ne génère pas de plus ou moins-value dans le compte de résultat consolidé au 29 février 2024, à l'exception de l'impact négatif du recyclage des réserves d'écart de conversion liées à l’activité Services Avantages & Récompenses (Pluxee), provenant principalement du Real brésilien et du Bolivar vénézuélien, pour un montant de -540 millions d'euros au 31 janvier 2024 est enregistrée dans la ligne « Résultat net des activités non poursuivies » du compte de résultat consolidé. Cette perte sans effet sur la trésorerie est purement technique et n’a pas d’impact sur les capitaux propres, la trésorerie ou la capacité de distribution de dividendes de Sodexo.

Impact de la distribution en nature sur les plans d'attribution d'action gratuites

Le 30 janvier 2024, la résolution proposée par le Conseil d’Administration permettant la distribution en nature exceptionnelle sous forme d’actions de la société Pluxee aux actionnaires de Sodexo, à raison d’une action Pluxee pour une action Sodexo détenue a été adoptée à une très large majorité.

Du fait de la distribution en nature, il a été proposé aux actionnaires de Sodexo, de prendre acte que les droits des bénéficiaires des plans d’attribution d'actions gratuites pour les actions Sodexo qui n'ont pas été livrées à la date de réalisation du spin-off conformément aux règlements des plans applicables seront préservés. Ainsi, pour les plans d’attribution d'actions gratuites dans le cadre desquels les actions Sodexo ont été livrées après la date de réalisation du spin-off, le Conseil d'Administration de Sodexo a procédé à l’ajustement des droits des bénéficiaires des Actions de Performance se référant aux principes énoncés à l'article R. 228-91 du code de commerce dont la livraison est prévue après la Date de réalisation du spin-off en multipliant le nombre d'Actions de Performance par le ratio suivant :

Valeur de l'action Sodexo avant la Distribution en Nature / (Valeur de l'action Sodexo avant la Distribution en Nature – Montant de la Distribution en Nature par action), donnant lieu à un coefficient d'ajustement de 138,14%.

Les 1 308 936 actions Sodexo initialement attribuées et cours d'acquisition ont été ajustées et représentent pour 1 806 562 actions Sodexo suite à la distribution en nature. Cet ajustement n'a pas conduit à accorder un avantage complémentaire aux salariés et n'a donc pas eu d'impact sur la charge IFRS 2 du groupe.

3.1.1 États financiers des activités non poursuivies

Résultat net des activités non poursuivies

Les principaux agrégats du compte de résultat consolidé de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses) et des impacts de déconsolidation classés en activités non poursuivies se présentent comme suit :

(en millions d’euros)

5 PREMIERS MOIS EXERCE 2024

1ER SEMESTRE 2023

Chiffre d’affaires

508

508

Coût des ventes

(149)

(159)

Marge brute

359

349 

Résultat d’exploitation

190

164

Autres charges et produits opérationnels nets

(158)

(8)

Recyclage des réserves d'écarts de conversion

(540) 

 

Résultat opérationnel

(508) 

156

Résultat financier

(8)

(8)

Résultat avant impôt

(516) 

148

Impôt sur les résultats

(52)

(44)

Résultat net

(568) 

104

Tableau de flux de trésorerie des activités non poursuivies

Les principaux agrégats du tableau de flux de trésorerie consolidé de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses) et des impacts de déconsolidation classés en activités non poursuivies se présentent comme suit :

(en millions d’euros)

5 PREMIERS MOIS EXERCICE 2024

1ER SEMESTRE 2023

Résultat opérationnel

(508) 

156

Retraitements

78

(16)

Recyclage des réserves d'écarts de conversion

540

 

Autofinancement

110

140 

Variation des Chèques et Cartes de Services à rembourser

409

277

Variation des actifs financiers de l'activité Services Avantages & Récompenses

(111)

7

Autres éléments de la variation nette du besoin en fonds de roulement opérationnel

(236)

(170)

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles

172 

254

Investissements opérationnels net

(57)

(53)

Autres flux d'investissement

64

(5)

Sortie de la trésorerie de l'activité Services Avantages & Récompense à la date de la distribution

(1 747) 

 

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement

(1 740) 

(58) 

Dividendes versés

(140)

Émissions d’emprunts et dettes financières nettes des remboursements (1)

1 071

Autres flux de financement

(6)

133

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement

1 065

(7)

Incidences des différences de changes et autres

(26)

(30)

Incidences sur la trésorerie des transactions internes (2)

(676)

61

Variation de trésorerie et équivalents de trésorerie

(1 205) 

220 

Trésorerie et équivalents de l'exercice au début de l'exercice

1 205 

943 

Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de l'exercice

1 163

(1) Dont un prêt-relais de 1,1 milliard d'euros pour refinancer avant le spin-off la dette qui existait envers le Groupe au 31 août 2023.

(2) Correspond principalement au remboursement des prêts et emprunts contractés auprès de Sodexo.

3.1.2 Retraitement des états financiers consolidés 2023

Incidences sur le compte de résultat consolidé du premier semestre 2023 du retraitement IFRS 5 de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses)

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2023
Publié

RETRAITEMENT
IFRS 5

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Chiffre d’affaires

12 085

(504) 

11 581

Coût des ventes

(10 326) 

158 

(10 168) 

Marge brute

1 759

(346) 

1 413

Charges administratives et commerciales

(1 056)

187

(869)

Quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence dans le prolongement de l’activité du Groupe

1

1

Résultat d’exploitation

704

(159) 

545

Autres produits opérationnels

1

1

Autres charges opérationnelles

(43)

6

(37)

Résultat opérationnel

662

(153) 

509

Produits financiers

39

(1)

38

Charges financières

(87)

6

(81)

Quote-part dans les résultats des autres entreprises mises en équivalence

Résultat avant impôt

614

(148) 

466 

Impôt sur les résultats

(166)

44

(122)

Résultat net des activités poursuivies

448

(104) 

344

Résultat net des activités non poursuivies

104 

104 

Résultat net

448

448 

Dont :

 

 

 

Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

8

8

Résultat net des activités poursuivies - Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

8

(3)

5

Résultat net des activités non poursuivies - Part revenant aux participations ne donnant pas le contrôle

 

3

3

PART REVENANT AU GROUPE

440 

440

Résultat net des activités poursuivies - Part revenant au Groupe

440

(101) 

339

Résultat net des activités non poursuivies - Part revenant au Groupe

— 

101 

101

Incidences sur le tableau des flux de trésorerie consolidés du premier semestre 2023 du retraitement IFRS 5 de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses)

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2023
Publié

RETRAITEMENT
IFRS 5

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Résultat opérationnel

662

(153) 

509

Amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles, incorporelles
et des droits d’utilisation relatifs aux contrats de location

263

(35)

228

Variation des investissements clients

(37)

(37)

Provisions

(23)

(23)

Plus ou moins-values de cessions et de dilutions

(2)

(2)

Autres charges et produits sans incidence sur la trésorerie

22

(3)

19

Produits des participations dans les entreprises mises en équivalence

2

2

Intérêts payés nets

(10)

4

(6)

Intérêts payés relatifs aux dettes locatives

(9)

1

(8)

Impôts payés

(97)

46

(51)

Autofinancement

771

(140) 

631 

Variation des stocks

(11)

3

(8)

Variation des clients et autres actifs d'exploitation courants

(812)

268

(544)

Variation des fournisseurs et autres dettes

29

(101)

(72)

Variation des Chèques et Cartes de Services à rembourser

277

(277)

Variation des actifs financiers de l'activité Services Avantages & Récompenses

7

(7)

Variation du besoin en fonds de roulement lié à l’activité

(510) 

(114) 

(624) 

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles poursuivies

261

(254) 

7

Flux nets de trésorerie liés aux activités opérationnelles non poursuivies

254

254

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES

261 

— 

261

Acquisitions d’immobilisations

(215)

53

(162)

Cessions d’immobilisations

17

17

Variation des actifs financiers et participations mises en équivalence

(37)

9

(28)

Regroupements d'entreprises

(12)

(12)

Cessions d'activités

5

(4)

1

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement poursuivies

(242)

58

(184)

Flux nets de trésorerie liés aux activités d'investissement non poursuivies

(58)

(58)

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS D’INVESTISSEMENT

(242)

(242) 

Dividendes versés aux actionnaires de Sodexo S.A.

(352)

(352)

Dividendes versés aux participations ne donnant pas le contrôle

(5)

1

(4)

Achats d’actions propres

(57)

(57)

Émissions d’emprunts et dettes financières

267

267

Remboursements d’emprunts et dettes financières

(272)

(272)

Remboursements des dettes locatives

(104)

6

(98)

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement poursuivies

(523)

7

(516) 

Flux nets de trésorerie liés aux activités de financement non poursuivies

(7)

(7)

FLUX NETS DE TRÉSORERIE LIÉS AUX ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

(523)

(523)

INCIDENCE DES DIFFÉRENCES DE CHANGE ET AUTRES

(100)

(100)

Incidences des différences de changes et autres des activités poursuivies

(100)

30

(70)

Incidences des différences de changes et autres des activités non poursuivies

(30)

(30)

VARIATION DE TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE

(604) 

(604) 

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE À L’OUVERTURE DE LA PÉRIODE

3 217 

3 217

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE À LA CLÔTURE DE LA PÉRIODE

2 613 

2 613

dont Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période provenant des activités poursuivies

2 613

(1 163)

1 450

dont Trésorerie et équivalents de trésorerie à la clôture de la période provenant des activités non poursuivies

 

1 163

1 163

 

 

 

 

NOTE 4. INFORMATION SECTORIELLE ET AUTRES DONNÉES OPÉRATIONNELLES

4.1 Information sectorielle et information sur le chiffre d’affaires

L'information sectorielle est établie sur la base des données de gestion interne telles qu'elles sont suivies par le Comité Exécutif du Groupe, principal décideur opérationnel.

Le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation sont suivis par régions. Ces régions répondent à la définition de secteurs opérationnels selon IFRS 8.

Les secteurs opérationnels et regroupements de secteurs opérationnels présentés sont les suivants :

  • Amérique du Nord ;

  • Europe, qui regroupe les régions Europe continentale, France et Royaume-Uni & Irlande ;

  • Reste du Monde, regroupant les régions Asie‐Pacifique/Moyen‐Orient/Afrique, Amérique Latine (hors Brésil) et Brésil.

Les secteurs opérationnels ayant fait l’objet de regroupements réalisent des opérations similaires, tant par la nature des services rendus que par les processus et méthodes employés pour fournir ces services, et présentent des caractéristiques économiques communes, notamment des taux de marge relativement proches.

Les actifs et passifs sectoriels ne sont pas présentés, ces éléments ne faisant pas partie de la mesure de la performance de chaque secteur par le principal décideur opérationnel.

Aucun client du Groupe ni aucun contrat ne contribuent à plus de 2% du chiffre d’affaires consolidé.

4.1.1 Information sectorielle

1ER SEMESTRE 2024
(en millions d’euros)

AMÉRIQUE DU NORD

EUROPE

RESTE DU MONDE

COÛTS DE SUPPORT CENTRAUX

TOTAL GROUPE

Chiffre d’affaires

5 756

4 254

2 091

 

12 101

Résultat d’exploitation (1)

395

180

80

(43) 

612

(1)  Y compris la quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence dans le prolongement de l’activité du Groupe et excluant les autres charges et produits opérationnels.

1ER SEMESTRE 2023
(en millions d’euros)

AMÉRIQUE DU NORD

EUROPE

RESTE DU MONDE

COÛTS DE SUPPORT
CENTRAUX

TOTAL GROUPE
retraité IFRS 5

Chiffre d’affaires

5 499

4 027 

2 055

 

11 581

Résultat d’exploitation (1)

365

157

71

(48) 

545

(1)  Y compris la quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence dans le prolongement de l’activité du Groupe et excluant les autres charges et produits opérationnels.

4.1.2 Chiffre d'affaires par pays significatif

L’activité du Groupe est répartie sur 45 pays dont deux ayant un chiffre d’affaires représentant plus de 10% du chiffre d’affaires consolidé : la France (son pays d’immatriculation) et les États-Unis. Le chiffre d’affaires de ces pays est le suivant :

Si non visible, cette représentation visuelle est disponible dans le Rapport Financier des Résultats du 1er semestre de l’exercice 2024 de Sodexo à l’adresse suivante : https://www.sodexo.com/en/investors/financial-results-and-publications/financial-results

4.1.3 Chiffre d'affaires par ligne de services

Le chiffre d’affaires par ligne de services se décompose comme suit :

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Services de restauration

8 033

7 469

Services de Facilities Management

4 068

4 112

TOTAL SODEXO

12 101

11 581

4.2 Charges d’exploitation et autres charges et produits opérationnels

4.2.1 Charges opérationnelles par nature

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Charges de personnel

(5 762)

(5 496)

  • Salaires

(4 536)

(4 329)

  • Autres charges de personnel (1)

(1 226)

(1 167)

Achats consommables et variations de stocks

(3 385)

(3 262)

Dotations aux amortissements et dépréciations des immobilisations corporelles, incorporelles et droits d'utilisation relatifs aux contrats de location (2)

(235)

(228)

  • Dotations aux amortissements des immobilisations corporelles, incorporelles et droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

(235)

(228)

  • Dépréciations des immobilisations corporelles, incorporelles et droits d'utilisation relatifs aux contrats de location

Charges de loyers (3)

(273)

(257)

Autres natures de charges (4)

(1 805)

(1 830)

TOTAL CHARGES OPÉRATIONNELLES NETTES

(11 460) 

(11 073) 

(1)  Les autres charges de personnel incluent principalement les charges relatives aux plans à prestations définies, aux régimes de retraites à contribution définie et aux actions attribuées gratuitement.
(2)  Y compris dotation aux amortissements des droits d’utilisation relatifs aux contrats de location comptabilisée en application de la norme IFRS 16 à hauteur de 91 millions d’euros (93 millions d’euros sur le 1er semestre 2023).
(3)  Correspond à la charge de loyers non prise en compte pour la détermination des dettes locatives (loyers relatifs aux contrats de courte durée et aux contrats portant sur des actifs de faible valeur, et part variable des paiements locatifs), essentiellement constituée des commissions basées sur des indicateurs de performance des sites exploités dans le cadre de contrats de concession. La hausse observée sur la période porte essentiellement sur la part variable des commissions dues au titre des contrats de concession.
(4)  Les autres charges comprennent principalement les honoraires, les autres achats consommés, les frais de sous-traitance et frais de déplacements.

4.2.2 Autres charges et produits opérationnels

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Gains liés à des changements de périmètre (1)

83

1

Gains liés à la cession d’actifs non courants

Gains liés aux modifications des avantages postérieurs à l’emploi

Autres

AUTRES PRODUITS OPÉRATIONNELS

83

1

Coûts de restructuration et de rationalisation de l’organisation (2)

(15)

(8)

Pertes liées à des changements de périmètre

Amortissements des immobilisations incorporelles acquises dans le cadre de regroupements d’entreprises

(17)

(18)

Pertes de valeur des écarts d’acquisition et des actifs non-courants

Coûts liés aux regroupements d'entreprises

(1)

Pertes liées aux modifications des avantages postérieurs à l’emploi

(3)

(2)

Pertes liées à la cession d’actifs non courants

Autres (3)

(17)

(9)

AUTRES CHARGES OPÉRATIONNELLES

(53)

(37)

TOTAL AUTRES CHARGES ET PRODUITS OPÉRATIONNELS

30

(36) 

(1)  Au cours du 1er semestre 2024 les gains liés à des changements de périmètre comprennent principalement le résultat de cession des services Aide à Domicile.
(2)  Les coûts comptabilisés sur le 1er semestre 2024 correspondent principalement aux coûts de rationalisation suite à la réorganisation du Groupe.
(3)  Les autres coûts comptabilisés sur le 1er semestre 2024 correspondent notamment aux coûts liés au projet de spin-off de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses) et les coûts liés à la cession des services Aide à Domicile (cf. note 3.1).

4.3 Besoin en fonds de roulement

4.3.1 Créances clients et autres actifs d'exploitation courants

 

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

(en millions d’euros)

VALEURS BRUTES

DÉPRÉCIATIONS

VALEURS NETTES

VALEURS BRUTES

DÉPRÉCIATIONS

VALEURS NETTES

Avances et acomptes versés sur commandes

10

10

12

12

Clients et comptes rattachés

3 587

(118)

3 469

3 108

       (107)

3 001

Autres créances d’exploitation

394

(3)

391

349

(9)

340

Charges constatées d’avance

236

236

211

211

Créances diverses hors exploitation

2

2

2

(4)

(2)

CLIENTS ET AUTRES ACTIFS D'EXPLOITATION COURANTS

4 229

(121) 

4 108

3 682 

(120) 

3 562

La répartition des créances clients et comptes rattachés au 29 février 2024 et au 31 août 2023 par maturité s’établit de la façon suivante :

(en millions d’euros)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

VALEURS BRUTES

DÉPRÉCIATIONS

VALEURS NETTES

VALEURS BRUTES

DÉPRÉCIATIONS

VALEURS NETTES

Terme échu depuis moins de 3 mois

369

(6)

363

362

(5)

357

Terme échu depuis plus de 3 mois
et moins de 6 mois

74

(11)

63

62

(11)

51

Terme échu depuis plus de 6 mois
et moins de 12 mois

49

(19)

30

45

(23)

22

Terme échu depuis plus de 12 mois

72

(63)

9

56

(50)

6

TOTAL DES CRÉANCES CLIENTS ÉCHUES

564 

(99) 

465

525

(89) 

436

Total des créances non échues

3 023

(19)

3 004

2 583

(18)

2 565

TOTAL DES CRÉANCES CLIENTS

3 587

(118) 

3 469

3 108

(107) 

3 001 

Au cours des périodes présentées, le Groupe n’a enregistré aucune évolution significative des impacts liés aux défaillances financières avérées de ses clients. Par ailleurs et compte tenu de la dispersion géographique et sectorielle du Groupe, il n’existe aucune concentration significative de risques portant sur les créances individuelles échues et non dépréciées.

4.3.2 Dettes fournisseurs et autres dettes

(en millions d’euros)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

Dettes d’exploitation

134

123

Autres dettes hors exploitation

48

51

AUTRES PASSIFS NON COURANTS

182

174

Fournisseurs et comptes rattachés

2 580

2 502

Dettes sociales

1 111

1 200

Clients avances et acomptes reçus sur commandes

351

379

Dettes fiscales

235

223

Autres dettes d’exploitation

93

95

Produits constatés d’avance

105

105

Autres dettes hors exploitation

31

36

FOURNISSEURS ET AUTRES DETTES COURANTES

4 506

4 540

TOTAL FOURNISSEURS ET AUTRES DETTES

4 688

4 714

Le montant des créances cédées par les fournisseurs de Sodexo au 29 février 2024 dans le cadre des programmes d’affacturage inversé est de 418 millions d’euros (253 millions d’euros au 31 août 2023). Les dettes concernées sont maintenues au sein des dettes fournisseurs.

NOTE 5. DÉPRÉCIATION DES ACTIFS NON-COURANTS

Au cours du premier semestre 2024, le Groupe a procédé à une revue des indices de perte de valeur susceptibles d’entraîner une réduction de la valeur recouvrable de ses actifs corporels et incorporels.

En particulier, Sodexo a procédé à l’analyse des performances des secteurs opérationnels (groupes d’UGT au niveau desquels les écarts d’acquisition sont suivis) par comparaison avec les estimations utilisées lors de la clôture annuelle de l’exercice 2023. Le Groupe a en outre procédé à l’analyse de l’évolution depuis le 31 août 2023 des principaux paramètres financiers (taux d’actualisation).

La Direction du Groupe a conclu à l’absence d’éléments indiquant une baisse de la valeur recouvrable des secteurs opérationnels au 29 février 2024 par rapport au 31 août 2023. L'examen annuel de la valeur comptable des écarts d’acquisition et des autres immobilisations incorporelles sera réalisé au cours du deuxième semestre de l’exercice 2024.

NOTE 6. PROVISIONS, LITIGES ET PASSIFS ÉVENTUELS

6.1 Provisions

(en millions d’euros)

AU 31 AOÛT 2023

DOTATIONS

REPRISES AVEC UTILISATION

REPRISES SANS UTILISATION

ÉCARTS DE CONVERSION ET AUTRES (1)

VARIATIONS DE PÉRIMÈTRE

AU 29 FÉVRIER 2024

Provisions pour fin de contrats et contrats déficitaires

25

(1)

(2)

39

61

Provisions pour litiges avec les salariés

42

2

(4)

(2)

2

40

Provisions pour risques fiscaux et sociaux

29

(1)

(1)

27

Provisions pour litiges clients/fournisseurs

23

1

(3)

21

Provisions pour réorganisation

19

3

(8)

(1)

13

Provisions pour capitaux propres négatifs (2)

7

1

8

Autres provisions

44

5

(7)

(2)

(8)

32

TOTAL PROVISIONS

189

11

(21) 

(8) 

31

— 

202

(1) Reclassement des provisions pour fin de contrats relatives à l’activité de santé, précédemment présentées en charges à payer fournisseurs.
(2) Participations dans des entreprises mises en équivalence dont la quote-part de situation nette est négative.

6.2 Litiges et passifs éventuels

LITIGES AVEC L’ADMINISTRATION FISCALE BRÉSILIENNE

Au cours l’exercice 2021, la filiale Sodexo do Brasil Comercial a reçu une notification de redressement principalement liée à la déductibilité fiscale de l’amortissement de l’écart d’acquisition constaté lors de l’achat de la société Puras. Le redressement porte sur les périodes de 2015 à 2017 et s’élève à 225 millions de reals, soit 42 millions d’euros au 29 février 2024 (dont 9 millions d’euros de principal et 33 millions d’euros de pénalités et intérêts de retard). Au mois d’août 2021, Sodexo do Brasil Comercial a obtenu un avis favorable en première instance administrative mais l'administration fiscale brésilienne a interjeté appel. En mars 2024, le Tribunal administratif (CARF) a confirmé à l'unanimité la décision de première instance en faveur de Sodexo do Brasil Comercial. L'administration a la possibilité de faire à nouveau appel mais le Groupe estime que les risques de voir changer la décision sont faibles, compte tenu d'une part de la solidité de ses arguments pour contester le redressement et, d'autre part, de la récente décision favorable de la CSRF ayant mis fin au litige entre Sodexo Pass do Brasil et l’administration fiscale brésilienne sur le même thème.

Le montant d’écart d’acquisition a été valablement amorti en sa totalité. L’économie d’impôt générée par cet amortissement fiscal a été compensée dans les comptes consolidés du Groupe par une charge d’impôt différé du même montant pour chacun des exercices concernés, conformément aux règles IFRS. Le montant de l’impôt différé passif s’élève à 27 millions d’euros au 29 février 2024.

Par ailleurs, une différence d’interprétation oppose Sodexo et ses principaux concurrents à l’administration fiscale sur la déductibilité des taxes PIS/COFINS sur certains achats qui sont effectués à un taux zéro. Plusieurs procédures sont en cours, soit à l’initiative de l’administration fiscale qui a notifié Sodexo do Brasil Comercial d’un redressement au titre des crédits reconnus en 2016 à hauteur de 10 millions d’euros (y compris pénalités et intérêts de retard), soit à l’initiative de la société qui a déposé plusieurs réclamations devant les tribunaux. L’une de ces procédures initiée par Sodexo do Brasil Comercial était suspendue, à l'initiative du juge, jusqu’à la décision de la Cour Suprême qui devait juger en droit le litige d'une autre société. En février 2023, la Cour Suprême a publié sa décision qui est défavorable à la société concernée. Les juges ont, en substance, estimé que la loi ordinaire peut prévoir des limitations à l’utilisation des crédits PIS/COFINS, sous réserve que cette loi respecte tous les principes constitutionnels, en particulier l’égalité de traitement entre les contribuables et la libre concurrence. Cette décision, qui ne doit pas être considérée comme automatiquement défavorable pour les cas individuels de chaque contribuable, n’a pas d’effet sur les recours introduits par Sodexo qui vont continuer à poursuivre leurs cours respectifs. La société estime disposer d’arguments différents et suffisamment solides pour obtenir in fine gain de cause devant les tribunaux sur ce sujet. Après consultation de ses conseils, Sodexo considère que ses chances de succès dans ces procédures sont bonnes et qu'à ce jour le risque d'une sortie de ressources associée aux crédits PIS/COFINS déduits depuis 2016 demeure non probable ; aucune provision n’a en conséquence été comptabilisée dans les comptes consolidés au 29 février 2024.

CONTENTIEUX AUPRÈS DE L’AUTORITÉ DE LA CONCURRENCE EN FRANCE

Le 9 octobre 2015, la société Octoplus a saisi l’Autorité de la concurrence française d’une plainte concernant plusieurs sociétés françaises du secteur des titres-restaurant, dont Sodexo Pass France (Pluxee France).

Le 17 décembre 2019, l’Autorité de la concurrence a rendu une décision défavorable aux émetteurs de titres-restaurant et infligé à la société Sodexo Pass France (Pluxee France), solidairement avec la société Sodexo S.A., une sanction d’un montant total de 126 millions d’euros. Cette somme a été payée dans son intégralité par Sodexo Pass France (Pluxee France) au cours des exercices précédents. Un actif a été constaté en contrepartie des sommes versées (126 millions d'euros) et reclassé en « Actifs détenus en vue de la vente ou d'une distribution » au 31 août 2023.

Sodexo a fait appel de la décision auprès de la Cour d'appel de Paris, et l'audience a eu lieu le 18 novembre 2021. Le 16 novembre 2023, la Cour d'appel de Paris a confirmé la condamnation prononcée par l'Autorité de la Concurrence française. Contestant cette décision, Sodexo a ensuite formé un pourvoi en cassation, et les procédures sont donc toujours en cours.

Tenant compte de tous les éléments mentionnés ci-dessus, la société Pluxee France a enregistré au cours du premier semestre 2024, une dotation aux provisions de 126 millions d'euros reclassée sur la ligne "Résultat net des activités non poursuivies" du compte de résultat consolidé au 29 février 2024.

L'accord de séparation conclu dans le cadre du spin-off de Pluxee comprend un engagement de Pluxee à indemniser Sodexo de toute responsabilité ou dommage lié au litige ci-dessus.

CONTRÔLE FISCAL FRANCE

Une proposition de rectification concernant les exercices 2016, 2017 et 2018 a été reçue en décembre 2021 par Sodexo S.A. Une autre proposition de rectification a été émise par l’administration fiscale française en décembre 2022 sur les exercices 2019, 2020 et 2021 afin de reproduire certains redressements qu’elle avait initiés au cours du contrôle fiscal précédent.

La Société a évalué le risque associé à ces procédures et estime, après avoir pris avis auprès de ses conseils fiscaux, avoir de solides arguments pour contester les rehaussements proposés.

AUTRES

Les sociétés du Groupe font également l’objet de contrôles fiscaux dont certains peuvent donner lieu à redressement. Les principaux litiges sont décrits ci-avant. Dans chaque cas, le risque est évalué par la Direction et ses conseils et les charges estimées probables pouvant en découler font l’objet de provisions ou passifs d’impôts.

À la connaissance du Groupe, il n’existe aucune autre procédure gouvernementale, judiciaire ou d’arbitrage, qui est en suspens ou dont elle est menacée, qui pourrait avoir, ou aurait eu, au cours des douze derniers mois, des effets significatifs sur la situation financière ou la rentabilité du Groupe.

Par ailleurs, le Groupe est partie prenante à d’autres litiges survenus dans le cadre normal de ses activités. Le Groupe ne s’attend pas à ce que les passifs relatifs à ces litiges soient globalement significatifs par rapport à l’activité ou à la situation financière consolidée.

NOTE 7. CAPITAUX PROPRES ET RÉSULTAT PAR ACTION

7.1 Capitaux propres

7.1.1 Variation des capitaux propres

Composition du capital social et actions auto-détenues

(nombre d'actions)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

Actions composant le capital social (1)

147 454 887

147 454 887

Actions auto-détenues (2)

784 371

1 084 126

Actions en circulation

146 670 516

146 370 761

(1) D'une valeur nominale de 4 euros.
(2) Pour une valeur de 66 millions d'euros au 29 février 2024 (93 millions d'euros au 31 août 2023).

Dividendes

 

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023

Montant des dividendes versés (en millions d'euros)

456

352

Dividende versé par action (en euro)

3,10

2,40

7.2 Résultat par action

Le tableau ci-dessous détaille le calcul du résultat par action de base et dilué :

 

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Résultat net part du Groupe (en millions d'euros)

(74)

440

Résultat net des activités poursuivies - Part revenant au Groupe (en millions d’euros)

496

339

Résultat net des activités non poursuivies - Part revenant au Groupe (en millions d’euros)

(570)

101

Nombre moyen pondéré d’actions en capital social – de base

146 445 700

146 147 666

Résultat net part du Groupe par action – de base (en euros) (1)

(0,50) 

3,01

Résultat net des activités poursuivies part du Groupe par action (en euros)

3,39

2,32

Résultat net des activités non poursuivies part du Groupe par action (en euros)

(3,89)

0,69 

Impact moyen de la dilution liée aux plans d’attribution gratuite d’actions

1 669 742

1 577 120

Nombre moyen pondéré d’actions de l’exercice – dilué

148 115 442

147 724 786

Résultat net part du Groupe dilué par action (en euros) (1)

(0,50) 

2,98

Résultat net des activités poursuivies part du Groupe dilué par action (en euros)

3,35

2,30

Résultat net des activités non poursuivies part du Groupe dilué par action (en euros)

(3,85)

0,68

(1) Le résultat net par action de base et le résultat net dilué par action ne tiennent pas compte de l’effet de la majoration de dividende dont bénéficient certaines actions détenues sous la forme nominative.

NOTE 8. TRÉSORERIE, ACTIFS, PASSIFS ET RÉSULTATS FINANCIERS

8.1 Charges et produits financiers

(en millions d’euros)

1ER SEMESTRE 2024

1ER SEMESTRE 2023 retraité IFRS 5

Coût de l’endettement brut (1)(3)

(75)

(68)

Produits générés par la trésorerie ou équivalents

34

32

COÛT DE L’ENDETTEMENT NET

(41)

(36)

Charge d’intérêts sur les dettes locatives (2)

(11)

(8)

Écarts de change nets : gains (+) pertes (-)

3

(1)

Coût financier net sur le passif net au titre des régimes à prestations définies

(1)

1

Produits générés par les prêts et créances au coût amorti

8

3

Autres produits financiers

5

4

Autres charges financières

(9)

(6)

CHARGES ET PRODUITS FINANCIERS, NET

(46) 

(43) 

Dont Produits financiers

50

38 

Dont Charges financières

(96) 

(81) 

(1) Le coût de l’endettement brut correspond à la charge d’intérêts relative aux passifs financiers évalués au coût amorti ainsi que les intérêts relatifs aux instruments financiers de couverture.
(2)   Intérêts sur les dettes locatives comptabilisés en application de la norme IFRS 16.
(3) Les coûts d'emprunt des obligations en EUR, GBP et USD du Groupe et des autres facilités bancaires confirmées s'élèvent à 45 millions d'euros, et 30 millions d'euros concernent les charges d'intérêts du mécanisme de cash pooling - les produits d'intérêts sont inclus dans les produits générés par la trésorerie ou équivalents.

8.2 Trésorerie et équivalents de trésorerie

(en millions d’euros)

AU 29 FÉVRIER 2024

AU 31 AOÛT 2023

Valeurs mobilières de placement (1)

41

34

Disponibilités (2)

1 413

1 991

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE

1 454

2 025

Découverts bancaires

(9)

TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE NETS DE DÉCOUVERTS BANCAIRES

1 445

2 025

(1) Les valeurs mobilières de placement sont composées uniquement de dépôts à terme au 29 février 2024 et au 31 août 2023.
(2) Y compris 12 millions d’euros affectés à la mise en œuvre du contrat de liquidité signé avec un prestataire de services d’investissement, conforme à la Charte de déontologie établie par l’Association française des marchés financiers et approuvée par l’Autorité des marchés financiers, visant à favoriser la liquidité des titres et la régularité de leurs cotations.

8.3 Actifs financiers

PRINCIPAUX TITRES DE PARTICIPATION

Évaluation des titres Bellon SA

Le Groupe détient, via sa filiale détenue à 100% Sofinsod, une participation de 19,61% dans le capital de la société Bellon SA, société contrôlant Sodexo S.A. à hauteur de 42,75% des actions et 57,5% des droits de vote exerçables au 29 février 2024. Cette participation ne confère pas au Groupe une influence notable sur Bellon SA, car les droits de votes attachés aux actions Bellon SA qu’elle détient ne peuvent pas être exercés par Sofinsod, conformément aux dispositions de l’article L. 233-31 du Code de commerce.

Il n’existe pas de conflit d’intérêts potentiel entre les obligations des membres des organes d’administration et de direction générale à l’égard de Sodexo et leurs intérêts privés. Il est précisé que la famille de Pierre et Danielle Bellon contrôle 72,6% de la holding familiale Bellon SA. M. et Mme Pierre Bellon et leurs enfants ont signé un accord en juin 2015 d’une durée de 50 ans empêchant leurs descendants directs de disposer librement de leurs actions Bellon SA.

En application de la norme IFRS 9, cette participation est évaluée à sa juste valeur, déterminée conformément à la norme IFRS 13. L’évaluation de la juste valeur de la participation dépend, entre autres, de l’actif net comptable réévalué (ANR) de la société Bellon SA, qui a un endettement limité et détient désormais deux actifs qui sont des actions de Sodexo S.A. et des actions de Pluxee N.V ; pour le calcul de l’ANR de Bellon SA, ces actions sont évaluées à leur cours de bourse de clôture au 29 février 2024. Par ailleurs, la méthode de valorisation retenue par la Direction (niveau 3 de la hiérarchie définie par IFRS 13) intègre l’illiquidité induite par les caractéristiques particulières du schéma de détention de cette participation (décote sur l’ANR de Bellon SA estimée à 40% au 29 février 2024 et au 31 août 2023).

Au 29 février 2024, la juste valeur de la participation est évaluée à 751 millions d’euros (722 millions d’euros au 31 août 2023). La variation de juste valeur sur la période a été comptabilisée dans les autres éléments non recyclables du résultat global consolidé (OCI).

8.4 Emprunts et dettes financières

L’évolution des emprunts et dettes financières au cours du 1er semestre 2024 est la suivante :

(en millions d’euros)

AU 31 AOÛT 2023

AUGMENTATIONS

REMBOURSEMENTS

ACTUALISATION ET AUTRES VARIATIONS

ÉCARTS
DE CHANGE

VARIATION DE PÉRIMÈTRE

AU 29 FÉVRIER 2024

Emprunts obligataires

5 501

39

(817)

2

5

4 730

Billets de trésorerie et emprunts auprès des organismes financiers (1)

304

(301)

3

Autres emprunts

51

(10)

(14)

27

TOTAL EMPRUNTS ET DETTES FINANCIÈRES HORS INSTRUMENTS DÉRIVÉS

5 552 

343 

(1 128) 

(12) 

5

4 760

Juste valeur nette des instruments dérivés

36

5

(5)

1

37

TOTAL EMPRUNTS ET DETTES FINANCIÈRES

5 588

348

(1 133) 

(11) 

5

4 797

(1) Des billets de trésorerie ont été émis au premier semestre, et ils ont été remboursés en intégralité au 29 février 2024.

Si non visible, cette représentation visuelle est disponible dans le Rapport Financier des Résultats du 1er semestre de l’exercice 2024 de Sodexo à l’adresse suivante : https://www.sodexo.com/en/investors/financial-results-and-publications/financial-results

Afin de respecter la politique du Groupe en matière de financement, l’essentiel de la dette est à taux fixe et à long terme.

Au 29 février 2024, 94% de l’endettement consolidé du Groupe est à taux fixe et le taux moyen de financement à cette date s’établit à 1,86%.

Au 31 août 2023, 95% de l’endettement consolidé du Groupe est à taux fixe et le taux moyen de financement à cette date s’établit à 1,70%.

Les emprunts obligataires et les emprunts auprès des organismes financiers comprennent des clauses usuelles de remboursement anticipé. Ces clauses de remboursement anticipé intègrent des clauses de défaut croisé ou de changement de contrôle qui s’appliquent sur l’ensemble des emprunts.

Aucun des emprunts obligataires ne comporte de covenant financier.

Ligne de crédit confirmé multidevises de juillet 2011

Le 18 juillet 2011, Sodexo S.A. a signé une ligne de crédit confirmé multidevises d’un montant maximum de 600 millions d’euros plus 800 millions de dollars américains, avec une échéance fixée initialement au 18 juillet 2016. Cette ligne de crédit a été modifiée à plusieurs reprises, la dernière en date ayant eu lieu en juillet 2019, avec une nouvelle date d’échéance en juillet 2024, et prévoyant deux options permettant de prolonger l’échéance d’un an jusqu’en juillet 2026. La première option a été exercée au cours de l’exercice 2019-2020 et la seconde option a été exercée au cours de l'exercice 2020-2021. La date d’échéance est maintenant juillet 2026. Le montant maximum disponible s’élève désormais à 589 millions d’euros plus 785 millions de dollars américains.

La dernière modification comprend également une clause de durabilité actualisée qui lie le coût de la ligne de crédit à la capacité de Sodexo de respecter son engagement public de réduire de 50% ses déchets alimentaires d’ici à 2025 ainsi qu'une mise à jour des indices référencés.

Les tirages effectués sont porteurs d’intérêts à taux variable indexé sur les taux SOFR, SONIA, ESTR et EURIBOR. Cette ligne de crédit ne comporte pas de covenant financier.

Au 29 février 2024, comme au 31 août 2023, aucun tirage n’est en cours sur cette ligne de crédit.

Lignes de crédit confirmé bilatérales

Le 18 décembre 2019, le Groupe a renouvelé deux lignes de crédit confirmé bilatérales de 150 millions d’euros chacune. Les deux sont arrivées à échéance en décembre 2023 et ont été remplacées par deux lignes de crédit confirmé bilatérales de 100 millions d'euros, chacune à échéance le 29 décembre 2025.

Le 13 février 2020, le Groupe a mis en place une troisième ligne de crédit confirmé bilatérale de 150 millions d’euros à échéance février 2024. Le 21 décembre 2023, cette ligne de crédit a été remplacée par une ligne de crédit confirmé bilatérale de 100 millions d'euros à échéance le 29 décembre 2025.

Aucun tirage n’est en cours sur ces lignes de crédit au 29 février 2024 comme au 31 août 2023.

Billets de trésorerie

Au 29 février 2024, comme au 31 août 2023, il n’y a pas d’encours au titre des billets de trésorerie émis par Sodexo S.A. et Sodexo Finance.

NOTE 9. AUTRES INFORMATIONS

9.1 Impôt sur le résultat

Le taux effectif d’impôt est passé de 26,2% au 1er semestre 2023 à 16,6% au 1er semestre 2024. La baisse du taux effectif d'impôt s’explique principalement par les meilleurs résultats en France qui permettent l’utilisation des actifs d'impôts précédemment non reconnus, ainsi que par la plus-value liée à la cession des services Aide à Domicile au niveau mondial sans incidence sur la charge d’impôt dans la plupart des pays.

9.2 Plan d’attribution gratuite d’actions

Le 22 février 2024, le Conseil d’Administration a décidé l’attribution gratuite d’actions, en faveur de certains salariés du Groupe, sous réserve d’une condition de présence au sein du Groupe ainsi que pour certaines actions de conditions de performance. Ce plan porte sur un total de 834 387 actions. La charge du nouveau plan pour le premier semestre 2024 n'est pas significative.

9.3 Rémunérations des membres du Conseil d’Administration et du Comité Exécutif de Sodexo

Il n’y a pas eu d’évolution significative quant à la nature des rémunérations, avances et engagements en matière de pensions, indemnités assimilées accordées aux membres du Conseil d’Administration et du Comité Exécutif de Sodexo par rapport à l’exercice clos le 31 août 2023.

9.4 Information sur les entreprises liées

Sociétés non intégrées globalement

Outre les transactions avec les sociétés non intégrées qui sont globalement de même nature que celles décrites dans la note 14.3 « Informations sur les entreprises liées » des comptes consolidés de l’exercice clos au 31 août 2023, le Groupe réalise depuis le 1er février 2024, des transactions avec les entités de Pluxee (ex activité Services Avantages & Récompenses). Les flux et les soldes au bilan de ces transactions ne sont pas significatifs au titre du 1er semestre 2024.

Principal actionnaire

Au 29 février 2024, la société Bellon SA détient 42,75% du capital de Sodexo et 57,5% des droits de vote exerçables de Sodexo.

Au cours du 1er semestre 2024, Sodexo a enregistré une charge de 2,5 millions d’euros (2,3 millions d’euros sur le 1er semestre 2023) au titre de la convention d’animation et de prestation signée avec Bellon SA.

Sodexo S.A. a versé 196 millions d'euros de dividendes à Bellon SA sur la période.

Le Groupe n’a pas perçu de dividendes sur le premier semestre au titre de sa participation dans Bellon SA. Le versement interviendra sur le second semestre.

9.5 Événements postérieurs à la clôture

Aucun événement significatif n'a eu lieu depuis la clôture de la période.

9.6 Évolution des principaux taux de change

Le cours de change des principales devises utilisées pour la conversion des états financiers des filiales a évolué comme suit par rapport au premier semestre de l’exercice précédent :

Devise

COURS DE CLÔTURE
AU 29 FÉVRIER 2024

COURS MOYEN DU 1ER SEMESTRE 2024

COURS DE CLÔTURE
AU 31 AOÛT 2023

COURS DE CLÔTURE
AU 28 FÉVRIER 2023

COURS MOYEN DU 1ER SEMESTRE 2023

DOLLAR (USD)

1,083

1,082

1,087

1,062

1,031

LIVRE (GBP)

0,857

0,864

0,857

0,877

0,874

REAL (BRL)

5,405

5,364

5,308

5,528

5,417

Rapport des commissaires aux comptes

KPMG S.A.

ERNST & YOUNG Audit

Tour Eqho 2, avenue Gambetta CS 60055 92066 Paris-La Défense cedex S.A. au capital de € 5 497 100 775 726 417 R.C.S. Nanterre

Tour First TSA 14444 92037 Paris-La Défense cedex S.A.S. à capital variable 344 366 315 R.C.S. Nanterre



Commissaire aux Comptes
Membre de la compagnie
régionale de Versailles et du Centre



Commissaire aux Comptes
Membre de la compagnie
régionale de Versailles et du Centre

Sodexo
Période du 1er septembre 2023 au 29 février 2024

Rapport des commissaires aux comptes sur l’information financière semestrielle

Aux Actionnaires,

En exécution de la mission qui nous a été confiée par vos assemblées générales et en application de l'article L. 451-1-2 III du Code monétaire et financier, nous avons procédé à :

  • l'examen limité des comptes semestriels consolidés résumés de la société Sodexo, relatifs à la période du 1er septembre 2023 au
    29 février 2024, tels qu'ils sont joints au présent rapport ;

  • la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité.

Ces comptes semestriels consolidés résumés ont été établis sous la responsabilité du conseil d’administration. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d'exprimer notre conclusion sur ces comptes.

1. Conclusion sur les comptes

Nous avons effectué notre examen limité selon les normes d’exercice professionnel applicables en France.

Un examen limité consiste essentiellement à s’entretenir avec les membres de la direction en charge des aspects comptables et financiers et à mettre en œuvre des procédures analytiques. Ces travaux sont moins étendus que ceux requis pour un audit effectué selon les normes d’exercice professionnel applicables en France. En conséquence, l’assurance que les comptes, pris dans leur ensemble, ne comportent pas d’anomalies significatives obtenue dans le cadre d’un examen limité est une assurance modérée, moins élevée que celle obtenue dans le cadre d’un audit.

Sur la base de notre examen limité, nous n'avons pas relevé d'anomalies significatives de nature à remettre en cause la conformité des comptes semestriels consolidés résumés avec la norme IAS 34, norme du référentiel IFRS tel qu'adopté dans l’Union européenne relative à l’information financière intermédiaire.

2. Vérification spécifique

Nous avons également procédé à la vérification des informations données dans le rapport semestriel d'activité commentant les comptes semestriels consolidés résumés sur lesquels a porté notre examen limité.

Nous n'avons pas d'observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes semestriels consolidés résumés.

Paris-La Défense, le 18 avril 2024

Les Commissaires aux Comptes

 

KPMG S.A.

ERNST & YOUNG Audit

Caroline Bruno-Diaz

Aymeric de La Morandière                Soraya Ghannem

Attestation du Responsable du Rapport Financier

Direction Générale

Attestation du Responsable du Rapport Financier Semestriel

Issy-les-Moulineaux, le 19 avril 2024

J’atteste, qu'à ma connaissance, les comptes condensés présentés pour le semestre écoulé sont établis conformément aux normes comptables applicables et donnent une image fidèle du patrimoine, de la situation financière et du résultat de la société Sodexo et de l’ensemble des entreprises comprises dans la consolidation, et que le rapport semestriel d’activité ci-joint présente un tableau fidèle des évènements importants survenus pendant les six premiers mois de l’exercice, de leur incidence sur les comptes, des principales transactions entre parties liées, et qu’il décrit les principaux risques et les principales incertitudes pour les six mois restants de l’exercice.

Sophie Bellon

Présidente du Conseil d'Administration et Directrice générale de Sodexo


(1) Nouvelle définition des Investissements Opérationnels Nets et de l'EBITDA, voir section 1.1 du Rapport Financier.
(2) L'endettement net au 31 août 2023 a été ajusté pour refléter la situation post spin-off, voir section 1.3.3 du Rapport Financier.

Pièce jointe