Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 778,38
    +0,28 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 842,79
    -14,23 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    38 482,11
    +379,67 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0742
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    17 915,55
    -20,57 (-0,11 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 082,16
    -1 000,28 (-1,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 321,49
    -67,91 (-4,89 %)
     
  • S&P 500

    5 478,47
    +5,24 (+0,10 %)
     

SNCF : trois syndicats sur quatre valident la prime pour les JO 2024 !

Pixabay

L’accord est validé, mais le refus de la CGT interroge. Comme l’a appris Le Parisien dans la journée de ce mardi 4 juin, trois des quatre principaux syndicats de la SNCF ont validé l’accord proposé par la SNCF validant le versement d'une prime spécifique aux cheminots mobilisés pendant la période des Jeux olympiques et paralympiques (JOP). Dans le détail, SUD Rail a rejoint l’Unsa Ferroviaire et la CFDT Cheminots. «Nos adhérents ont validé l’accord, d’une très large majorité. Grâce au rapport de force que nous avons construit, nous avons obtenu des mesures significatives, et communes à tous les cheminots quel que soit leur métier», a expliqué au Parisien, Julien Troccaz, secrétaire fédéral SUD Rail.

Le représentant syndical a rappelé que l’action n’était pas terminée et que SUD rail restait «vigilant». De quoi éloigner le spectre d’un mouvement de grève pendant l’événement planétaire cet été ? En théorie oui, sauf que la CGT Cheminots n’a pas signé. Syndicat numéro 1 au sein de la régie ferroviaire, mais pas majoritaire, il a annoncé par l’intermédiaire de son secrétaire général, Thierry Nier, s’être «positionné contre [l'accord] à une très large majorité». Le secrétaire général de la CGT considère que «malgré les mesures pour ceux mobilisés (…) l’afflux de touristes pendant la période, partout en France, nécessitait une compensation financière pour tous les cheminots».

Pour rappel, plus de 50 000 cheminots vont toucher une prime de 95 euros brut, avec un plafond de 1 900 euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des familles dévoilent les abonnements téléphoniques fantômes de leurs défunts
Rentrée 2024-2025 : les 14 meilleures universités et écoles françaises, selon le classement QS
Du nouveau pour les divorcés, l’arnaque aux plaques d’immatriculation… L'actu éco en 120 secondes
Assurance chômage : le Conseil d’Etat pourrait-il vraiment annuler la nouvelle réforme ?
Interview d’Emmanuel Macron : mais que fait l’Arcom pour réguler les temps de parole ?