La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 872,08
    -53,26 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

SNCF : ce que cachent les 40% d'économies annoncées sur l'abonnement télétravail

40% d’économies, voici la promesse alléchante de la nouvelle offre de la SNCF dédiée aux télétravailleurs. Mais elle comporte certaines limites.

C’est l’une des principales nouveautés tarifaires de la rentrée du côté de la SNCF. La compagnie ferroviaire commercialise désormais un abonnement spécial télétravail qui inclut 250 trajets par an contre 450 trajets pour un abonnement de travail annuel. Par exemple, il en coûtera 331 euros par mois entre Paris et Rennes « contre 552 euros pour le forfait annuel classique et plus de 1 800 euros en achetant des billets classiques au tarif loisir », explique Ouest-France. Résultat, en moyenne, ce nouvel abonnement télétravail va permettre une réduction d’environ 40%. Une baisse des prix qui s’explique par le fait qu’il propose tout simplement 40% de trajets en moins que l’abonnement classique. Cette offre se destine avant tout aux personnes qui font 2 à 3 allers et retours par semaine.

Du côté des associations de consommateurs, on se félicite malgré tout de la mise en place de cette nouvelle offre. « Les abonnements télétravail devenaient indispensables. Les entreprises revoient leur modèle d’organisation, il était donc logique que l’offre de la SNCF s’adapte également », souligne à Capital Jean Lenoir, vice-président de la Fédération nationale des associations d'usagers des transports.

« Une offre avec un zeste de complexité »

De son côté, si l’UFC-Que Choisir reconnaît que ce nouvel abonnement est une bonne idée, elle estime que « la SNCF n'a pas pu s'empêcher d'y ajouter

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :

Voir également
- Livret A, assurance vie… Et si vous pouviez récupérer un trésor oublié sans le savoir ?
- Société Générale : jusqu'à 120 euros offerts aux nouveaux clients
- Carrefour baisse ses prix de 15% mais pas pour tous les clients

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles