Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 987,73
    -15,86 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    16 793,77
    +107,80 (+0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    39 069,68
    +282,30 (+0,73 %)
     
  • EUR/USD

    1,0867
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 636,22
    +82,61 (+0,42 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 384,01
    +952,85 (+1,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,38
    +21,97 (+1,62 %)
     
  • S&P 500

    5 318,24
    +14,97 (+0,28 %)
     

Le site du Sénat pris d'assaut par des hackeurs pro-russes après celui de l'Assemblée nationale

felipe / Pixabay

La liste des victimes s'allonge encore. Le site internet du Sénat était inaccessible depuis le milieu de matinée ce vendredi 5 mai, un blocage revendiqué par le collectif de hackers pro-russe NoName, qui avait déjà attaqué le site de l'Assemblée nationale en mars. "L'accès au site internet du Sénat est perturbé depuis ce matin, notre équipe est pleinement mobilisée pour remédier aux dysfonctionnements", a tweeté le Senat vers 11H30, sans autre commentaire. "Il s'agit visiblement d'une attaque par déni de service, en submergeant le site de requêtes", a commenté à l'AFP l'expert en cybersécurité Nicolas Hernandez, président de la société Aleph Networks.

NoName a revendiqué l'attaque sur sa chaîne Telegram - publiquement accessible - vers 10H20, avec un message en russe et en anglais critiquant le soutien de la France à l'Ukraine. "Nous avons lu dans la presse que la France travaille avec l'Ukraine sur un nouveau plan d'aide qui peut inclure des armes, ainsi que des déclarations de la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna" et "nous avons bloqué le site du Sénat français", écrit NoName. Fin mars, le site de l'Assemblée avait été bloqué plusieurs heures par une attaque revendiquée par le même collectif, pour le même motif.

NoName, créé en mars 2022, est l'un des quelque 80 collectifs de hackers pro-russes qui s'en prennent aux institutions des pays qui soutiennent l'Ukraine, notamment les pays d'Europe de l'Ouest, a expliqué fin mars Nicolas Quintin, analyste en chef de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La belle prime que pourraient toucher les joueurs du FC Nantes si le club reste en ligue 1
Dette française : le trouble de la notation Fitch
Medef : voici les trois candidats encore en course pour succéder à Geoffroy Roux de Bézieux
La fortune de Charles III dépasse celle de sa mère Elizabeth II
Un lanceur d'alerte américain obtient une récompense record de 279 millions de dollars