La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 705,34
    -1 290,35 (-4,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Un satellite a observé pour la première fois une éruption solaire

·1 min de lecture

Le Soleil est constamment en train de bouillonner et d'éclater. Si les éruptions à sa surface sont suffisamment importantes, elles peuvent envoyer des milliards de tonnes de plasma et de particules chargées électriquement vers la Terre. Pour observer et étudier ce type d'explosions — appelées éjections de masse coronale (CME — Coronal Mass Ejection) — la NASA et l'Agence spatiale européenne (ESA) ont lancé la sonde Solar Orbiter en février 2020.

La sonde s'est approchée de notre étoile cette année, le 10 février, lorsqu'elle est passée à 77 millions de kilomètres du Soleil, soit la moitié de la distance entre le Soleil et la Terre. Alors qu'il passait devant le soleil et retournait vers des zones plus froides de l'espace, l'orbiteur a filmé deux CME.

À lire aussi — Une nouvelle mission spatiale va permettre de mieux comprendre le Soleil et les vents solaires

Trois instruments d'imagerie sur le vaisseau spatial ont suivi la CME pendant qu'elle quittait le Soleil et se propageait dans l'espace. Le premier instrument a enregistré le Soleil lui-même, tandis que le deuxième a capté le flux d'énergie à travers la couronne solaire, ou atmosphère extérieure. Un troisième instrument d'imagerie a capturé le flux de particules chargées électriquement, de poussière et de rayons cosmiques s'écoulant dans l'espace à partir de l'éruption.

Les éruptions de ce type sont magnifiques, et elles interagissent souvent avec l'atmosphère terrestre pour produire des aurores boréales, mais elles peuvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'agence spatiale russe va vendre une capsule Soyouz
Voici la face sombre de Bill Gates, entre comportements déplacés et fréquentations douteuses
Le bitcoin tombe sous les 40 000$ après une mise en garde des banques chinoises
Amazon persiste à interdire l'utilisation de ses outils de reconnaissance faciale par la police
600 scientifiques du monde entier vont créer une carte 3D de l'Univers