Marchés français ouverture 7 h 22 min
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 766,50
    -11,40 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0544
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,05 (-0,33 %)
     
  • BTC-EUR

    16 265,71
    +73,74 (+0,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,11
    +4,68 (+1,17 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     

Un satellite miniature d’Artémis I est dans une situation d’urgence absolue

La mission Artémis I a aussi pour objectif d’envoyer des satellites vers la Lune. L’un d’eux est un CubeSat conçu par le Japon. Malheureusement, la communication avec l’engin a été rompue.

La capsule Orion d’Artémis I n’est pas partie seule vers la Lune, le 16 novembre 2022. À bord du Space Launch System (SLS), l’imposante fusée de la Nasa, une dizaine de satellites ont également décollé vers la Lune avec cette première mission du programme Artémis. L’un des plus intéressants est sans doute OMOTENASHI, un CubeSat (un satellite cubique miniature) japonais, destiné à se poser sur la surface lunaire. Mais, le petit engin spatial pourrait être perdu.

Le satellite miniature ne répond plus

OMOTENASHI est développé par la Jaxa, l’Agence d’exploration aérospatiale japonaise. Sur le compte Twitter de la mission, l’agence a donné des nouvelles peu encourageantes le 17 novembre, au lendemain du décollage du SLS. Le contact a été perdu avec le CubeSat de 12,6 kg, dont les batteries sont vides. Comme le fait remarquer sur Twitter Kaynouky, un internaute qui suit de près les programmes spatiaux en Asie, « la perte du contrôle d’orientation ne pardonne pas dans l’espace, c’est même une situation d’urgence absolue, qui mène parfois à l’échec. » Les chances de reprendre contact avec l’appareil semblent minces.

Le problème a été constaté au moment de la séparation de la charge utile avec la fusée.

[Lire la suite]