La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 974,98
    -55,13 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    11 709,69
    +39,73 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    27 419,61
    -47,00 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0862
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    20 049,64
    +458,21 (+2,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 005,04
    +214,45 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,37
    +20,91 (+3,50 %)
     
  • S&P 500

    3 933,23
    -3,74 (-0,09 %)
     

San Marina placée en liquidation judiciaire, 650 salariés licenciés

Nicolas Sandanassamy/Capital

L'enseigne de chaussures San Marina a été placée lundi en liquidation judiciaire par le tribunal de commerce de Marseille, une décision qui acte la fermeture immédiate de 163 magasins et laisse sur le carreau quelque 650 salariés. "Aucun projet de reprise sérieux n'a pu être soutenu et les dirigeants actuels n'ont pu faire aboutir leur projet d'offre de réserve faute d'investisseur", explique le tribunal, qui a annoncé la cessation immédiate d'activité face "à une situation qu'il n'est plus possible de redresser et s'aggrave de jour en jour", dans une décision que l’AFP a pu consulter.

Après la liquidation de Camaïeu en septembre, le placement en redressement judiciaire de Go Sport en janvier, suivi de ceux de Gap France et Kookaï en février, l'hécatombe se poursuit pour un secteur du prêt-à-porter mis à mal depuis plusieurs années. L'espoir d'un sauvetage de San Marina, marque créée en 1981 à Marseille et spécialisée dans les chaussures pour femmes et la maroquinerie, s'était éloigné début février, lorsque ses deux actionnaires avaient abandonné leur offre de reprise, faute de financements suffisants.

Stéphane Collaert, qui avait racheté l'enseigne à Vivarte début 2020, et Laurent Portella avaient envisagé de reprendre un peu moins du tiers des 163 magasins San Marina en France, en cédant leur part majoritaire pour attirer d'autres investisseurs, notamment des fournisseurs de l'enseigne, mais sans y parvenir. Sur la dizaine d'offres de reprise ensuite déposées auprès du tribunal (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : la Bourse de Paris en repli, la Fed et les taux d'intérêt en ligne de mire
Engie : le chiffre d'affaires s'envole en 2022
La banque HSBC voit ses profits bondir en 2022
Airbus va recruter massivement en France
Bourse : “Le Nasdaq 100 en équilibre après les faucons de la Fed”