Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 163,98
    -382,84 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Salaires : voici ce que gagnent réellement les dirigeants du CAC 40

Le salaire des dirigeants du CAC 40 a été révélé dans une étude. La rémunération globale des PDG se rapproche des 10 millions d’euros par an.

F8studio/Adobe Stock

Le cabinet de conseil français People Base CBM a révélé, mardi, une étude sur la rémunération des dirigeants du CAC 40. L’enquête révèle le salaire des présidents-directeurs généraux et des directeurs généraux et montre que leur niveau varie. En incluant les défraiements directs rares et les autres garanties, la rémunération fixe atteint en moyenne 1 329 000 euros par an pour les PDG et 1 274 000 euros pour les DG, soit une moyenne globale de 1 291 700 euros par an et 100 000 euros par mois. Selon les entreprises, les écarts sont importants. Le PDG de Thales reçoit le salaire fixe le plus bas des dirigeants du CAC 40 avec près de 850 000 euros par an, alors que le patron de Teleperformance gagne près de 2 500 000 euros.

Cet écart est aussi une tendance chez les directeurs généraux. Le salaire le plus modeste se trouve du côté de chez Michelin avec 700 000 euros de rémunération pour son DG, alors que le président du directoire de Vivendi empoche la somme annuelle de 2 millions d’euros. Le salaire variable, constitué notamment de bonus sur des objectifs et de commissions, est lui fixé comme un pourcentage de la rémunération fixe et peut monter encore plus haut. Le directeur général de Stellantis grimpe jusqu’à plus de 7 millions d’euros par an, tandis que le directeur de la Société générale se contente d’un plafond fixé à 313 000 euros.

Selon l’étude, la rémunération moyenne à long terme pour les dirigeants du CAC 40 est de plus de 3 millions d’euros par an, un chiffre qui dépasse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Porte arrachée sur un vol Alaska Airlines : avec Kayak, vous pouvez désormais exclure les trajets en Boeing 737 MAX
L’image de Roger Federer écornée en Suisse ? Les marges de sa marque de baskets font polémique
CAC 40 : la Bourse de Paris dans le vert, Wall Street campe sur son record
Bourse : «l’économie du sport devrait croître 2 fois plus vite que le PIB», comment en profiter ?
Atos : la crise du géant informatique sera bientôt examinée par le Sénat
VIDÉO - CAC 40 : découvrez les trois actions les plus performantes des trois dernières années