Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 269,98
    +189,65 (+0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,97
    -9,35 (-0,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Salaire : ces métiers où la rémunération n’est plus un secret

Illustration Capital / Adobe Stock

Vous l’avez forcément vécu. A la recherche de votre prochain emploi, vous tombez sur une annonce pour laquelle vous semblez cocher toutes les cases. Mais il y a un hic : arrivé en bas de la description du poste, impossible de trouver la rémunération correspondante. Rien d’étonnant puisqu’en 2022, seulement 30% des recruteurs disaient indiquer le salaire sur leurs offres d’emploi, révèle la dernière étude de la plateforme de recrutement HelloWork publiée le 23 mai. Bonne nouvelle : deux ans plus tard, ils sont deux fois plus nombreux (60,6%).

Il faut dire que la mention exprès du salaire n’était pas une priorité pour de nombreux candidats. Ils étaient moins de la moitié à considérer la rémunération comme un élément retenant leur attention dans une offre d’emploi en 2016, alors que huit ans plus tard, le salaire est devenu important pour les deux tiers d’entre eux. Résultat, le niveau de salaire proposé est désormais la deuxième préoccupation des candidats, derrière le descriptif du poste. En cause, «un changement dans le rapport au travail des salariés», explique Flavien Chantrel, directeur éditorial de HelloWork. Alors qu’elles visaient davantage l’accélération de leur carrière et le développement de leurs compétences jusqu’ici, les jeunes générations priorisent désormais leur vie personnelle, dont le confort dépend grandement du niveau de salaire.

Pour pouvoir attirer les candidats, les employeurs se voient donc contraints de lever le tabou de la rémunération. Si cette tendance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Amour au travail : votre manager peut-il avantager un collègue avec lequel il est en couple ?
Au chômage, qu’est-ce que je risque à partir en vacances ?
Un médecin du travail licencié pour avoir frappé un salarié «irrespectueux»
Avez-vous encore besoin d’un CV ou d’une lettre de motivation pour trouver un emploi ?
Face à l’angoisse de la démission, ces salariés ont une solution