Marchés français ouverture 4 min
  • Dow Jones

    35 756,88
    +15,73 (+0,04 %)
     
  • Nasdaq

    15 235,71
    +9,01 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    29 098,24
    -7,77 (-0,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,1610
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    25 593,76
    -444,51 (-1,71 %)
     
  • BTC-EUR

    52 370,30
    -1 817,29 (-3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 478,86
    -26,29 (-1,75 %)
     
  • S&P 500

    4 574,79
    +8,31 (+0,18 %)
     

Russie: le parti pro-Poutine remporte les législatives

·2 min de lecture

Le parti du Kremlin a affirmé lundi avoir remporté plus des deux-tiers des sièges de députés à l'issue des législatives en Russie. L'opposition crie à la fraude.

Le parti du Kremlin a affirmé lundi avoir remporté plus des deux-tiers des sièges de députés à l'issue des législatives en Russie, conservant ainsi la super-majorité nécessaire pour modifier la Constitution sans l’appui d'autres formations. Un haut responsable de Russie unie, Andreï Tourtchak, a estimé que sa formation avait remporté au moins 315 mandats sur les 450 en jeu, saluant une victoire "claire et propre", en dépit des multiples accusations de fraude de l'opposition anti-Kremlin qui, dans la foulée de mois de répression, a été exclue du scrutin.

Des falsifications massives ?

Après le décompte de 85% des bureaux de vote, le parti de Vladimir Poutine était à 49,76%, devant les communistes (19,61%). Ce résultat non définitif est en recul par rapport à 2016, lorsque Russie unie s'était assuré 54% des suffrages. Le parti s'était alors arrogé 334 élus. M. Tourtchak a également revendiqué la victoire dans les 39 régions où les législatures régionales étaient renouvelées.

Le mouvement de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny a dénoncé pour sa part des fraudes électorales massives durant le vote mais aussi lors du décompte. Russie Unie est loin de pouvoir affirmer avoir gagné le coeur des Russes, comme en témoigne sa cote de confiance à moins de 30%, selon le centre de sondage étatique VTsIOM. Le parti est miné par les affaires de corruption et la chute du niveau de vie dans le pays.

En amont des élections législatives, le mouvement d'Alexeï Navalny a été interdit pour extrémisme, et ses partisans exclus du scrutin. Ces derniers avaient donc appelé au "vote intelligent", consistant à voter pour les candidats, généralement communistes, les mieux placés pour gêner ceux de Russie Unie. Selon les opposants, le succès de(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles