La bourse ferme dans 7 h 7 min
  • CAC 40

    6 115,88
    +68,57 (+1,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 565,92
    +27,04 (+0,76 %)
     
  • Dow Jones

    31 438,26
    -62,42 (-0,20 %)
     
  • EUR/USD

    1,0588
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 828,80
    +4,00 (+0,22 %)
     
  • BTC-EUR

    19 730,00
    -617,14 (-3,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,47
    -6,33 (-1,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,84
    +1,27 (+1,16 %)
     
  • DAX

    13 275,33
    +89,26 (+0,68 %)
     
  • FTSE 100

    7 336,82
    +78,50 (+1,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 524,55
    -83,07 (-0,72 %)
     
  • S&P 500

    3 900,11
    -11,63 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,20 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    22 364,45
    +134,93 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,2277
    +0,0007 (+0,06 %)
     

Royaume-Uni : l'inflation attendue à 11% cet automne, la Banque d'Angleterre contre-attaque

Face à l'envolée de l'inflation au Royaume-Uni, la Banque d'Angleterre (BoE) prend le taureau par les cornes. L'autorité monétaire britannique a décidé une cinquième hausse consécutive de son taux directeur, à 1,25%, nouveau record depuis la crise financière de 2009. La BoE n'a pas décidé d'augmenter ses taux de plus de 0,25 point, contrairement à la Réserve fédérale américaine, mais elle "sera particulièrement attentive aux indications de pressions inflationnistes persistantes, et répondra si nécessaire avec force", promet-elle dans les minutes de sa réunion.

Les prévisions pour la croissance et l'inflation n'ont pas été revues en détail lors de cette réunion, mais alors que l'inflation a grimpé en avril à 9%, un record depuis 40 ans, la BoE table désormais sur un pic à "plus de 11%" en octobre, quand le plafond régulé des prix de l'électricité sera revu à la hausse. Comme les Etats-Unis ou la zone euro, les prix montent au Royaume-Uni en raison des perturbations des chaînes de production causées par la pandémie de Covid-19 et par la flambée des cours de l'énergie depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine.

Mais le pays, qui a débuté la hausse de ses taux fin 2021, fait également face à un ralentissement de sa croissance, avec une deuxième contraction mensuelle consécutive de l'activité économique en avril, et la BoE prévoit désormais une baisse de 0,3% du PIB au deuxième trimestre, avant un recul encore plus marqué à la fin de l'année. Une croissance atone qui empêche donc (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Binance veut "soutenir la liberté d'expression" en aidant Elon Musk à racheter Twitter
Deezer va débarquer en Bourse, grosse levée de fonds attendue
Taux d’intérêt : “la BCE a entamé un nouveau bras de fer avec les marchés”
Après Gorillas, Casino ouvre son partenariat à Frichti
EDF risque de ne "pas passer le cap de la fin d'année", alerte le CSE central

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles