Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 632,39
    -163,46 (-0,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 481,10
    +13,00 (+0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Riot Games verse des compensations à ses employées victimes de sexisme

L’éditeur de League of Legends et de Valorant, qui avait été attaqué par des employées, va leur verser des compensations. Les faits de discriminations sexistes et de harcèlement au sein de Riot Games avaient été dénoncés dès 2018.

Des millions de dollars de dommages et intérêts : c’est ce que Riot Games s’apprête à payer à plus de 1 500 femmes. Le développeur, qui était attaqué par un groupe d’employées actuelles et anciennes pour des faits de discriminations sexistes et de harcèlement, a finalement choisi de passer un accord avec les victimes. Le settlement de 100 millions de dollars a été passé en juillet 2022.

C’est désormais à Riot de mettre la main au portefeuille — et d’après Axios, le 8 mai 2023, l’entreprise vient de commencer à verser les paiements. L’accord passé avec les victimes prévoit un versement de plusieurs milliers de dollars par personne, une victoire importante pour les victimes, et plus globalement, pour tous les travailleurs du secteur des jeux vidéo.

100 millions de dollars pour mettre fin au procès

L’accord conclu entre les parties prévoit que Riot doit verser un paiement initial, compris entre 2 500 et 5 000 dollars aux femmes employées par la compagnie entre novembre 2014 et décembre 2021. L’accord prévoit des paiements additionnels, jusqu’à 40 000 dollars, en fonction du statut des salariées.

Le paiement arrive des années après le début des procédures judiciaires.

[Lire la suite]