Publicité
La bourse ferme dans 4 h 43 min
  • CAC 40

    7 944,51
    -22,17 (-0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 866,76
    -5,81 (-0,12 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,43 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0857
    +0,0034 (+0,31 %)
     
  • Gold future

    2 042,30
    -7,10 (-0,35 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 082,28
    -528,71 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,24
    -0,25 (-0,33 %)
     
  • DAX

    17 422,06
    +2,73 (+0,02 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,46
    -22,82 (-0,30 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,78 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 233,71
    +135,01 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    16 634,74
    -91,12 (-0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2692
    +0,0019 (+0,15 %)
     

Revalorisation des enseignants : le gouvernement concrétise sa promesse dans le budget 2023

contrastwerkstatt/Adobe Stock

Une augmentation "inédite" du salaire des enseignants. Le gouvernement a prévu une enveloppe de 935 millions d'euros dans le cadre du budget 2023, présenté ce lundi 26 septembre, pour concrétiser les engagements d'Emmanuel Macron en matière de rémunération des enseignants l'année prochaine. Cette revalorisation se décompose en deux parties : une augmentation "socle" de 10% en moyenne et une hausse de salaire supplémentaire pour rémunérer les nouvelles tâches que les enseignants accepteront. Au total, la revalorisation pourra atteindre 20% en moyenne pour les enseignants acceptant le "pacte" du gouvernement, c'est-à-dire acceptant d'explorer de nouvelles missions.

Le coût pérenne, en année pleine, de la revalorisation "inconditionnelle" des enseignants s'élèvera à 1,9 milliard d'euros. Concernant l'augmentation salariale conditionnée à la réalisation de nouvelles tâches, elle représente un budget de 300 millions d'euros pour l'année 2023. Un montant amené à augmenter dans le cadre des prochains projets de loi de finances, "en fonction du nombre d'enseignants adhérant à cette démarche", précise le ministère de l'Éducation dans un dossier de presse dévoilé ce lundi. Des concertations autour des rémunérations doivent s'engager à partir du 3 octobre avec les partenaires sociaux pour fixer le cadre précis de ces revalorisations.

Pour rappel, le gouvernement s'est engagé à ce qu'aucun enseignant ne gagne moins de 2.000 euros net par mois en début de carrière (primes comprises mais hors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le recours à l'intérim bientôt interdit pour les jeunes soignants ?
Cet homme est licencié et réembauché dans la même entreprise en moins de 24 heures
Une nouvelle solution pour faciliter le télétravail à la campagne
Les 10 métiers de la tech dont le salaire a le plus augmenté en 2022
À 20 ans, il achète une entreprise pour que sa mère retrouve un emploi