Publicité
La bourse ferme dans 3 h 42 min
  • CAC 40

    7 961,62
    -83,49 (-1,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 933,79
    -50,69 (-1,02 %)
     
  • Dow Jones

    37 735,11
    -248,13 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0642
    +0,0016 (+0,15 %)
     
  • Gold future

    2 389,00
    +6,00 (+0,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 791,39
    -3 362,89 (-5,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    85,05
    -0,36 (-0,42 %)
     
  • DAX

    17 843,91
    -182,67 (-1,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 860,22
    -105,31 (-1,32 %)
     
  • Nasdaq

    15 885,02
    -290,08 (-1,79 %)
     
  • S&P 500

    5 061,82
    -61,59 (-1,20 %)
     
  • Nikkei 225

    38 471,20
    -761,60 (-1,94 %)
     
  • HANG SENG

    16 248,97
    -351,49 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2451
    +0,0004 (+0,03 %)
     

Retrouvée 65 ans après son vol : la folle histoire d'une statue de Saint-Martin-aux-Bois

PIXABAY

Depuis décembre 1959 et sa soudaine disparition, l’espoir avait été perdu. Mais, raconte Le Parisien, il ne faut jamais totalement désespérer. Une Vierge à l’Enfant de 80 cm, datant du XVIe siècle, avait disparu de son abbatiale de Saint-Martin-aux-Bois (Oise), il y a de cela soixante-cinq ans.. Dans ce bourg de 300 âmes, elle avait plus précisément été volée, dans des circonstances jamais éclaircies. Et tout le monde avait, avec le temps, fini par l’oublier.

Mais elle a ressurgi lors d’une vente aux enchères, en 2020, dans un hôtel des ventes parisien. L’objet figurait parmi d’autres, dans le catalogue d’’une vente qui avait lieu le 24 mars 2020 à l’hôtel Drouot. «C’est un membre du service du patrimoine du ministère de la Culture qui l’identifie alors comme la Vierge à l’Enfant de Saint-Martin», détaillent les services de la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) des Hauts-de-France, qui précisent que la statuette, propriété de la commune, est classée monument historique depuis 1902.

Juridiquement invendable, elle est retirée de la vente et est, à la suite d’une étude minutieuse, formellement authentifiée. Le maire depuis 1994, Alain Lebrun, n’avait jamais eu vent de cette histoire. «On savait qu’il y avait eu pas mal de vols dans les églises du secteur dans les années 1960 mais, ça, on ne s’y attendait pas», s’étonne-t-il encore, lui qui, dans les archives municipales, n’a retrouvé qu’un article de presse de l’époque.

En 2021, la statuette peut reprendre le chemin (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aéroport d’Orly : avec le prolongement de la ligne 14, Orlyval est en danger
Les courses directement chez soi : en Estonie, la mode des robots livreurs
Cannabis : l’Allemagne légalise son usage récréatif ce lundi
JO 2024 : de la Foire du Trône au Camp Mimoun, les militaires transformeront la Pelouse de Reuilly
Quels sont les blindés VAB que la France va livrer à l’Ukraine ?