La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 845,48
    +42,01 (+0,13 %)
     
  • Nasdaq

    12 647,99
    -9,57 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0194
    +0,0006 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 480,59
    +545,79 (+2,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,62
    +15,74 (+2,90 %)
     
  • S&P 500

    4 141,89
    -3,30 (-0,08 %)
     

Retraites : 500 millions d'euros en plus pour les pensions votés à l'Assemblée... puis rejetés

Gros accident pour la majorité : l'Assemblée nationale a voté ce mardi 26 juillet, contre l'avis du gouvernement, une revalorisation supplémentaire de 500 millions d'euros pour les pensions de retraite, dans le cadre de l'examen du projet de budget rectifié pour 2022. Le vote de cet amendement du groupe indépendant LIOT a été acquis par 186 voix contre 181, la gauche célébrant aussitôt une "belle victoire" et les députés RN une "bouffée d'oxygène" pour les retraités. Le Sénat dominé par la droite peut toutefois revenir sur ce vote.

L'amendement prévoit une revalorisation des pensions prenant en compte le niveau réel de l’inflation, soit pour 2022 à 5,5%, alors que le gouvernement a proposé une revalorisation cumulée à 5,1% (1,1% en janvier puis 4% en juillet). Quasiment tous les députés d'opposition ont voté pour, seul le groupe LR se partageant entre pour, contre et abstention, tandis que la majorité a fait bloc pour s'y opposer, en vain. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a tenté de déminer le sujet, en assurant qu'au regard de l'inflation galopante, "il y aura très probablement une autre revalorisation des retraites en janvier 2023".

Renversement de situation quelques heures plus tard. Le gouvernement a demandé une nouvelle délibération sur cet amendement. Finalement cette augmentation de 500 millions d'euros pour une revalorisation supplémentaire des pensions n'a pas été adoptée.

L'examen depuis vendredi par l'Assemblée du projet de budget rectifié est semé d'embûches (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La France en 2030 : comment l'innovation va nous sortir de la crise
Pouvoir d'achat : le second volet des mesures adopté à l'Assemblée après quatre jours de débats
A quoi sert la TVA, vos droits en cas de galère dans les transports… Le flash éco du jour
"Il est nécessaire d'aller plus loin" dans la réforme de l'assurance chômage, estime Olivier Dussopt
En Suisse, la municipalité décide de mettre cette rivière sous perfusion... d'eau potable

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles