La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    51 075,64
    -1 134,09 (-2,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Retraite, chômage, temps partiel… Ce que vous coûte une perte de salaire

Mathieu BRUCKMULLER
·1 min de lecture
Annonces emploi
Annonces emploi

L’impact de la perte d’emploi

C’est une étude (1) instructive que publie l’Insee ce mercredi. Et ce, à l’heure où la crise économique fait craindre notamment une envolée du chômage. D’un point de vue financier, le fait de perdre son emploi entraîne une baisse de 4%, en moyenne, de son niveau de vie (2), l’année du passage au chômage. « L’observation, sur un pas annuel, de la situation des individus par rapport à l’emploi lisse les à-coups survenus au cours de l’année ; de même, les mécanismes de protection sociale ont le temps de porter leurs effets compensateurs sur le niveau de vie », explique l’Insee pour justifier ce chiffre de 4%, calculé sur des données allant de 2010 à 2016. En principe, un demandeur d'emploi qui a suffisament cotisé perçoit une indemnité d'environ 57% de son salaire brut.

Le risque d'être touché par la pauvreté

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Epargne : comment bien choisir ses ETF pour investir en bourse ?
- Boursorama agrège désormais votre compte Binance, Coinbase ou encore Kraken
- Epargne retraite : quand pourrez-vous récupérer les 5,5 milliards d'euros oubliés ?