Publicité
La bourse ferme dans 7 h 49 min
  • CAC 40

    7 663,99
    -7,35 (-0,10 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 932,51
    -15,22 (-0,31 %)
     
  • Dow Jones

    39 134,76
    +299,90 (+0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0679
    -0,0027 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    2 371,00
    +2,00 (+0,08 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 527,74
    -1 190,70 (-1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 355,06
    -5,27 (-0,39 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,07
    -0,22 (-0,27 %)
     
  • DAX

    18 222,70
    -31,48 (-0,17 %)
     
  • FTSE 100

    8 267,44
    -5,02 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    17 721,59
    -140,64 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    5 473,17
    -13,86 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 060,37
    -274,95 (-1,50 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Retraite : bientôt une bonne nouvelle pour les auto-entrepreneurs

Illustration Capital / Freepik

Ils pensaient se préparer une retraite complémentaire… et se sont rendu compte que ce n’était pas le cas. Des auto-entrepreneurs exerçant une activité libérale (traducteurs, consultants, experts-comptables….) ont constaté avec stupéfaction qu’ils ne cotisaient plus pour la retraite complémentaire depuis leur passage au régime général en 2018. Actuellement, leur taux de cotisation est de 22% de leur chiffre d’affaires annuel. Ces sommes leur permettent bien de cotiser pour la maladie, la maternité, l’invalidité, le décès et la retraite de base, «mais l’Assurance retraite nous a répondu que ce n’était pas assez pour cotiser en plus à une retraite complémentaire», explique Grégoire Leclercq, président de la Fédération nationale des auto-entrepreneurs (FNAE).

Pour permettre à ces auto-entrepreneurs, qui sont plus de 600 000 selon les chiffres de la FNAE, de financer leur retraite complémentaire, leur taux de cotisation sera relevé. D’après un projet de décret dévoilé par Les Echos, que Capital a pu consulter, il devra être relevé progressivement jusqu’à 26,1%. Dans le détail, il passera à 23,1% au 1er juillet 2024, puis à 24,6% au 1er janvier 2025 et enfin à 26,1% au 1er janvier 2026. Cette augmentation va aussi concerner les auto-entrepreneurs toujours rattachés à la Cipav, la principale caisse de retraite des libéraux (architectes, moniteurs de ski…) qui eux cotisaient déjà un peu pour leur retraite complémentaire. Près de 200 000 travailleurs sont concernés.

>> Notre service - Une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Gérard Majax touche «une retraite minable» et déplore avoir «toujours payé» pour les autres
Primes dans les hôpitaux privés : les Ehpad, grands oubliés, crient au scandale
Agirc-Arrco : découvrez ce service gratuit proposé par votre retraite complémentaire
HLM : puis-je conserver mon logement social après la retraite ?
1 700 euros : mécontent de sa retraite, Dave ne mâche pas ses mots