Marchés français ouverture 5 h 2 min
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,68 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,31 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 473,75
    +91,19 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0873
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    22 486,03
    -202,87 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    21 749,73
    +335,68 (+1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    536,90
    +19,89 (+3,85 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     

Pour combien resteriez-vous allongé pendant 2 mois ?

L’Institut de médecine et de physiologue spatiale organise une nouvelle étude clinique pour simuler les effets de l’impesanteur. Des volontaires sont recherchés pour s’aliter pendant 60 jours.

Rester allonger 60 jours pour faire progresser la science : seriez-vous prêts à accepter de participer à une telle expérience ? Si oui, c’est le moment de vous manifester. L’Institut de médecine et de physiologie spatiale (ou MEDES), situé à Toulouse, recherche de nouveau des volontaires, a-t-on appris le 16 janvier 2023. L’étude est menée à la demande de l’ESA et du CNES (respectivement, les agences spatiales européenne et française).

« Nous recrutons des volontaires pour une étude clinique de simulation de l’impesanteur, utilisant le modèle d’alitement », résume le MEDES. La clinique spatiale a besoin d’hommes volontaires, âgés de 20 à 45 ans, pour participer à son étude BRACE (« Bed Rest with Artificial gravity and Cycling Exercice ») du 4 avril au 4 juillet (88 jours, dont 60 jours à rester alité). Il s’agit d’une étude indemnisée, à hauteur de 18 000 €.

Rester allongé, avec la tête plus bas que les pieds

À première vue, la tâche semble aisée, puisqu’il « suffit » de rester allongé pendant 2 mois et de patienter. Néanmoins, cette étude s’annonce un peu moins confortable que de flâner en pyjama dans son lit un dimanche matin. Les recrues devront rester allongées à −6° d’inclinaison, avec la tête plus basse que les pieds.

[Lire la suite]