La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 515,75
    +105,17 (+1,64 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 808,86
    +68,55 (+1,83 %)
     
  • Dow Jones

    33 212,96
    +575,77 (+1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0739
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 857,30
    +3,40 (+0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    26 907,86
    -8,15 (-0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    625,79
    -3,71 (-0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    115,07
    +0,98 (+0,86 %)
     
  • DAX

    14 462,19
    +230,90 (+1,62 %)
     
  • FTSE 100

    7 585,46
    +20,54 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    12 131,13
    +390,48 (+3,33 %)
     
  • S&P 500

    4 158,24
    +100,40 (+2,47 %)
     
  • Nikkei 225

    26 781,68
    +176,84 (+0,66 %)
     
  • HANG SENG

    20 697,36
    +581,16 (+2,89 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0025 (+0,20 %)
     

La reprise économique profite à HelloWork

·1 min de lecture
© DR

La reprise de l'activité économique en 2021 a donné des ailes à ­HelloWork. Le groupe, qui gère notamment les plateformes de recherche d'emploi ­Regionsjob.­com et Parisjob.com a connu une année "exceptionnelle" annoncent Jérôme Armbruster et François Leverger, respectivement président et directeur général de l'entreprise, avec 71 millions d'euros de commandes, en augmentation de 39% en un an. Le nombre d'offres de travail sur ses plateformes a quasiment doublé en douze mois, pour atteindre 4,5 millions, ce qui a permis à 4 400 personnes en moyenne de signer un contrat chaque jour grâce aux services de HelloWork : "Cette année aura été marquée par une très forte confiance des entreprises", se réjouit Jérôme Armbruster, qui a cofondé la société en 2000.

En plus de vingt années d'existence, le groupe s'est imposé comme le numéro un français de la recherche d'emploi et de la formation, grâce à ses nombreux sites – Cadreo, Jobijoba ou ­Maformation­.­fr. "Nous souhaitons aider chaque candidat à choisir le bon poste ou la formation adéquate, et les entreprises et centres de formation à recruter", souligne François Leverger.

Une acquisition chaque année

Pour accélérer son développement, la PME a lancé il y a quatre ans un plan de 30 millions d'euros pour acquérir des entreprises technologiques dans les ressources humaines, comme Seekube en mars 2021, une start-up spécialisée dans l'organisation d'entretiens virtuels. "Depuis quatre ans, nous réalisons au moins une acquisition chaque...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles