Marchés français ouverture 4 h 11 min
  • Dow Jones

    29 823,92
    +185,32 (+0,63 %)
     
  • Nasdaq

    12 355,11
    +156,41 (+1,28 %)
     
  • Nikkei 225

    26 756,37
    -31,17 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,2082
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    26 572,12
    +4,44 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    15 436,35
    -105,02 (-0,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    366,48
    -13,38 (-3,52 %)
     
  • S&P 500

    3 662,45
    +40,82 (+1,13 %)
     

Il se rend après 30 ans de cavale et découvre qu’il n’était en fait pas recherché

·1 min de lecture

Un homme s’est rendu après 30 ans de cavale en Chine pour avouer un «crime». Mais il a appris qu’il était innocent et pas recherché.

Il a passé 30 ans à se cacher, persuadé d’être recherché par la police. «Global Times» qui cite le «Beijing News» a raconté la semaine dernière l’histoire d’un homme de 52 ans qui s’est rendu aux autorités pour un «crime» pour lequel il n’était en fait pas poursuivi. A l’époque, il avait été impliqué dans une bagarre à Yinchuan, dans la région autonome du Ningxia Hui, dans le nord-ouest de la Chine.

Surnommé «Zhou», il avait fui en 1990 par crainte d’être arrêté. Il était persuadé que la police le pourchassait pour cette bagarre durant laquelle il ne savait pas s’il avait blessé quelqu’un ou non. Pendant ses années dans la clandestinité, Zhou a travaillé dans différentes régions du pays - dans les mines, la fabrication de briques et même la collecte des ordures.

Lorsqu’il s’est rendu, les agents n’ont pas trouvé son nom dans leurs registres et il ne se trouvait sur aucune liste de criminels recherchés. Il était en réalité innocent. En apprenant la nouvelle, il a fondu en larmes «en raison de toutes ces années perdues passées en tant que fugitif, au cours desquelles ses deux parents sont morts», écrit le «Global Times». On ne sait pas pourquoi il a finalement décidé de se rendre à la police après tout ce temps.


Retrouvez cet article sur Paris Match