Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 104,48
    +472,80 (+0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 348,28
    -12,05 (-0,89 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2645
    -0,0015 (-0,12 %)
     

Renault et Santander : un duo de choc pour révolutionner le leasing automobile

© SP/Renault

Révolution dans le secteur du leasing à venir. Renault a décidé de faire fort en cette année 2024. D’après des informations révélées en exclusivité par Les Échos le 26 mai 2024, Mobilize Financial Services, la captive du constructeur, a lancé des négociations avec la banque espagnole Santander. L’entreprise automobile entend finaliser un accord d’ici la fin de l’année. L’objectif : créer une coentreprise pour proposer des offres de leasing pour le marché européen. Concrètement, la coentreprise bénéficiera ainsi des fonds de la banque et du flux de clients du constructeur automobile.

Pour Renault, ce projet est d’une importance capitale. En effet, sa captive Mobilize Financial Services a généré 1,1 milliard d’euros. Le constructeur compte donc sur elle pour poursuivre le développement de la location longue durée. Cette activité a représenté 14 % des 1,1 million de contrats de financements conclus par Renault au cours de l’exercice 2023. L’entreprise compte sur l’importance du marché de la location longue durée. En effet, elles représentent 30 % des immatriculations en Europe. Un taux qui pourrait grimper à 50 % dans les prochaines années.

Renault compte ainsi augmenter significativement son nombre de véhicules pour la location longue durée. De 350 000 automobiles, la flotte pourrait passer à 1 million de voitures à l’horizon 2030. Pour ce faire, deux options s’offrent à la captive de Renault. Tout d’abord, elle peut étendre sa présence à d’autres pays. En effet, pour le moment, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tour de vis pour les demandeurs d’emploi, la fin de vie en débat… L'actu éco en 120 secondes
Ce site industriel serait à l’origine de tremblements de terre !
Fin de vie : qu’est-ce que le projet de loi pourrait changer pour les patients ?
Deliveroo déclenche la colère de ses clients avec ce message «très maladroit»
Impôt sur le revenu : les jeux d’argent sont-ils concernés ?