Marchés français ouverture 2 h 24 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,26
    -32,20 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0737
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    21 403,77
    +120,25 (+0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    21 036,40
    -759,43 (-3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    519,82
    -17,07 (-3,18 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Renault compte sur un projet de géothermie profonde pour approvisionner en énergie une de ses usines

© SP/Renault

Réduire sensiblement l'empreinte carbone de ses usines, et s'affranchir de la volatilité des prix de l'énergie : voilà à quoi s'attelle le constructeur automobile français Renault, qui vient d'annoncer un partenariat avec Engie, le 24 novembre dernier. Ce contrat va permettre à son usine de Douai, dans le Nord de l'Hexagone, d'être en partie alimentée par de l'énergie obtenue grâce à de la géothermie profonde. Il faudra en effet creuser un énorme trou de 4.000 mètres qui permettra d'obtenir de l’eau chaude, et de remplacer 70 % des besoins en gaz de l’usine qui fabrique ses voitures électriques à l'horizon 2025, explique le communiqué de presse du géant français de l'automobile. En avril 2021, Renault s'était engagé à atteindre le "net zéro carbone de ses usines du pôle ElectriCity dans les Hauts-de-France d’ici 2025". Il pourra s'appuyer sur ce projet dont les premiers travaux de forage devraient commencer à la fin de l'année prochaine.

En pratique, l’eau chaude comprise entre 130 et 140°C sera puisée à 4.000 mètres de profondeur. Elle permettra, dès 2025, de répondre aux besoins du processus industriel et de chauffage de l’usine de Douai d'où sortent son Scenic Vision, sa Mégane E-Tech, et sa R5. Elle devrait fournir une puissance de près de 40 MW en continu, détaille le groupe dans son communiqué. En été, cette énergie pourra, au lieu de répondre au besoin de chaleur, aussi produire de l'électricité. Une fois utilisée, l'eau serait restituée dans son environnement, peut-on (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla : un client chinois obligé de s'excuser publiquement après avoir dénigré le SUV électrique
Les motards défilent pour dire "non au contrôle technique"
La SNCF veut étendre son offre de train low cost à petit prix pour concurrencer la voiture
Dans cette ville, un bus autonome sans conducteur est expérimenté
Auto : Mercedes propose à ses clients de débrider leur moteur pour 1.200 dollars par an