La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 993,45
    -312,26 (-1,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Renationalisation d'EDF : l'État pourrait payer plus de 8 milliards d'euros

La renationalisation du géant de l'électricité se précise. L'État, qui détient 83,9 % d'EDF, souhaite porter sa part à 100 % afin d'agir plus vite face à une crise énergétique qui représentera un "problème considérable" dans les mois à venir, selon Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances. Mais la note de ce projet sera salée. Selon Reuters, l'État devrait débourser plus de 8 milliards d'euros dans cette opération qui devra être scellée à l'automne, selon deux sources au fait du dossier.

Le coût du rachat des 16 % restants pourrait même atteindre près de 10 milliards d'euros, en tenant compte des obligations convertibles en circulation et d'un premium par rapport aux prix actuels du marché, a indiqué une des sources. Par ailleurs, le gouvernement souhaiterait lancer une offre publique d'achat, estimant que l'adoption d'une loi de "renationalisation" au Parlement prendrait trop de temps. Le gouvernement ne disposant que d'une majorité relative à l'Assemblée nationale. L'État souhaiterait en outre que le rachat intervienne au mois d'octobre ou de novembre. Le gouvernement devrait ainsi annoncer les termes de l'offre publique d'achat avant le mois d'août.

De son côté, le P.-D.G. de l'énergéticien, Jean-Bernard Lévy, a estimé lundi 11 juillet qu'EDF doit rester un groupe "unique", en réponse aux craintes des syndicats, qui redoutent que la renationalisation ne soit le prélude d'un démantèlement futur. "Tous les interlocuteurs avec lesquels je discute ont bien en tête (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“Stranger Things” : le prix exorbitant d'une photo avec la star de la série Netflix
Covid-19 : quand faut-il se faire tester et combien de temps doit-on s’isoler ?
Le déficit de la Sécu pour 2022 revu à 16,8 milliards d'euros, mieux que prévu
La hausse des taux de crédit immobilier fait des dégâts, bonne nouvelle pour les salariés des services à la personne… Le flash éco du jour
L'Assemblée nationale rejette la motion de censure défendue par la Nupes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles