La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1874
    -0,0023 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 817,10
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 522,75
    +793,69 (+2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,69
    +0,07 (+0,10 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,36 %)
     

Redon: les gendarmes dispersent un rassemblement en hommage à Steve Maia Caniço, des blessés

·2 min de lecture

Des centaines de fêtards s'étaient donné rendez-vous dans un champ pour rendre hommage à Steve Maia Caniço, mort il y a deux ans lors de la Fête de la musique à Nantes. Plusieurs personnes ont été blessées.

Des affrontements entre fêtards et forces de l'ordre ont éclaté dans la nuit de vendredi à samedi, à Redon, à 60 kilomètres de Vannes en Ille-et-Vilaine. Les gendarmes tentaient d'empêcher l'installation d’une fête sauvage sur l'hippodrome de la ville.

Selon nos informations, les rumeurs d'organisation d'une rave-party circulaient pour rendre hommage à Steve Maia Caniço, mort il y a deux ans lors de la Fête de la musique au cours d'une opération de police. Sans précision de lieu, poussant plusieurs préfectures, dont celle d'Ille et Vilaine, ont décidé d'interdire tout rassemblement de ce type. 

Gaz lacrymogènes contre jets de projectiles

Et c'est un peu après 23 heures que les teuffeurs se sont rassemblés sur l'hippodrome de Redon, où les gendarmes mobiles étaient déjà présents. Les forces de l'ordre ont ensuite tenté de disperser la foule avec des gaz lacrymogènes et ont reçu des jets de projectiles, des boules de pétanques, et des cocktails Molotov. Les affrontements se sont poursuivis toute la nuit. Une fois le jour levé, les tensions se sont calmées mais d'après le journaliste indépendant Clément Lanot présent sur place, des centaines de teuffeurs se sont installés à l'écart des forces de l'ordre dans un champ, et refusent toujours de quitter les lieux.

Près de 400 gendarmes sont mobilisés sur les lieux, et il y a eu plusieurs blessés. Un participant a notamment eu une main arrachée, selon des sources concordantes consultées par BFMTV.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles