La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0731
    +0,0046 (+0,43 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 484,66
    -392,17 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,26
    -18,88 (-2,86 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Résultats du premier trimestre 2022 : SCOR absorbe les chocs liés aux sinistres potentiels résultant du conflit en Ukraine, d’une série de catastrophes naturelles et de la poursuite de la pandémie aux Etats-Unis

SCOR
SCOR

Résultats du premier trimestre 2022

SCOR absorbe les chocs liés aux sinistres potentiels résultant du conflit en Ukraine, d’une série de catastrophes naturelles et de la poursuite de la pandémie aux Etats-Unis

  • Primes brutes émises de EUR 4 715 millions au premier trimestre 2022, en hausse de 9,7 %1 par rapport au premier trimestre 2021

  • Perte nette du Groupe de EUR 80 millions au premier trimestre 2022 à comparer à un résultat net de 45 millions au premier trimestre 2021

  • Capitaux propres du Groupe de EUR 6 064 millions à fin mars 2022 correspondant à un actif net comptable par action de EUR 33,89, en baisse de -3,9 % par rapport au 31 décembre 2021 (EUR 35,26)

  • Ratio de solvabilité estimé du Groupe de 240 % à fin mars 2022 (supérieur au ratio de 226 % publié au 31 décembre 2021)

  • Rachat d’actions de EUR 200 millions achevé

Le Conseil d'administration de SCOR SE, réuni le 5 mai 2022 sous la présidence de Denis Kessler, a arrêté les comptes du Groupe au 31 mars 2022.

Faits marquants :

Au premier trimestre 2022, l’économie mondiale de manière générale et le secteur de la réassurance en particulier ont été affectés par un ensemble d’événements exceptionnels. L'invasion de l'Ukraine par la Russie a provoqué une instabilité politique au niveau mondial avec des conséquences macroéconomiques multiples, notamment sur la hausse des prix de l'énergie, l’inflation, la volatilité des marchés financiers, les taux d’intérêt et la croissance. Le niveau de catastrophes naturelles reste très élevé avec des tempêtes en Europe, des inondations en Australie et un tremblement de terre au Japon. D'autres événements extraordinaires, comme une forte sécheresse au Brésil, ont aussi affecté l'industrie. La pandémie de Covid-19 qui se poursuit avec la propagation du variant Omicron a également entraîné une surmortalité importante notamment aux Etats-Unis.

Dans ce contexte difficile, SCOR a continué à mener à bien sa mission, honorant tous ses engagements envers ses clients et démontrant sa capacité à absorber les chocs, tout en appliquant les sanctions internationales consécutives au conflit en Ukraine. La conjugaison de ces événements a conduit à une perte nette de EUR 80 millions au premier trimestre 2022, qui intègre une provision d’un montant de EUR 85 millions par SCOR au titre du conflit en Ukraine. Malgré ces événements, le Groupe reste bien capitalisé avec un ratio de solvabilité de 240% estimé à la fin du premier trimestre 2022. SCOR PO (la filiale détenue par SCOR en Russie) a cessé de souscrire de nouvelles affaires.

Au premier trimestre 2022, plusieurs évolutions encourageantes peuvent néanmoins être relevées :

  • La dynamique du marché en P&C reste positive : SCOR a enregistré au premier trimestre 2022 une croissance des primes brutes émises (+ 9,7% à taux de change constant), avec une progression plus marquée des primes brutes émises en assurance de spécialités (+ 28.7% à taux de change constant). Les résultats des renouvellements de réassurance au 1er avril ont été encourageants, avec une croissance des primes brutes de 19,6 %, le portefeuille bénéficiant d’une hausse des prix moyenne de 4,5 % depuis le début de l’année et comparé à l’exercice précédent ;

  • Le pilotage des renouvellements au 1er janvier et au 1er avril permet une réduction des expositions aux lignes sensibles à la volatilité d’origine climatique, conformément aux ambitions communiquées en 2021 ;

  • La remontée récente des taux d’intérêt devrait avoir un impact positif sur le rendement des actifs réinvestis.

Sur la base de ces éléments et de l’évolution de l’environnement de marché et dans le cadre de « Quantum Leap », SCOR dispose d'un plan d'action pour réduire la volatilité et améliorer la rentabilité en 2022 en concentrant sa croissance sur des lignes d’activité rentables, tout en optimisant de manière proactive sa stratégie de rétrocession et en travaillant sur d'autres initiatives d’équilibrage des risques. Ces mesures, qui viennent compléter le processus de transformation du Groupe en cours, devraient favoriser un niveau d’efficacité accru et permettre un retour à un niveau de rentabilité plus robuste et plus durable.

  • Les primes brutes émises du Groupe atteignent EUR 4 715 millions au premier trimestre 2022, en hausse de 9,7 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2021 (en hausse de 14,3 % à taux de change courants).

  • SCOR P&C (Property and Casualty) enregistre des primes brutes émises en hausse de 20,2% à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2021 (en hausse de 24,9 % à taux de change courants). SCOR P&C enregistre de bons renouvellements en 2022 tant en réassurance qu’en assurance de spécialités. Le ratio combiné net atteint 103,7 %, dont 10,1 % de sinistres liés aux catastrophes naturelles, un niveau supérieur à celui budgété à 8%.

  • Lors des renouvellements d’avril en réassurance P&C, le portefeuille de SCOR a progressé de 19,6%. SCOR bénéficie d'une augmentation des prix de 4,5 % sur les traités de réassurance renouvelés depuis le début de l’année. La réduction en cours de l’exposition de SCOR aux catastrophes naturelles devrait désormais permettre une réduction du niveau de perte maximale probable (PML2) à 15 % à la fin de l’année 2022.

  • SCOR L&H (Life and Health) enregistre une croissance des primes brutes émises de 1,1 % à taux de change constants par rapport au premier trimestre 2021 (en hausse de 5,6 % à taux de change courants). Au premier trimestre 2022, cette activité, qui est affectée par les sinistres liés à la pandémie de Covid-19, affiche une marge technique nette de 1,4 % en baisse légère par rapport au premier trimestre 2021 (1,6 %).

  • SCOR Investments dégage un rendement des actifs de 1,8 %3 au premier trimestre 2022.

  • Le ratio de coûts du Groupe s’établit à 4,7 % des primes brutes émises au premier trimestre 2022, un niveau inférieur à l’hypothèse d’environ 5,0 % du plan « Quantum Leap ».

  • La perte nette du Groupe s’établit à EUR 80 millions au premier trimestre 2022. Le rendement des capitaux propres (ROE) est en conséquence négatif.

  • Le Groupe dégage un cash-flow opérationnel négatif de EUR -116 millions au premier trimestre 2022 principalement lié au paiement des sinistres liés à la pandémie de Covid-19. Les liquidités totales du Groupe, à un niveau très élevé, ressortent à EUR 1,7 milliards au 31 mars 2022.

  • Les capitaux propres du Groupe atteignent EUR 6 064 millions au 31 mars 2022. Il en ressort un actif net comptable par action de EUR 33,89, contre EUR 35,26 au 31 décembre 2021.

  • Le ratio d’endettement financier du Groupe s’établit à 28,8 % au 31 mars 2022, en hausse de 1,0 points par rapport au 31 décembre 2021, par un effet mécanique de la baisse des capitaux propres. (27,8%).

  • Le ratio de solvabilité du Groupe est estimé à 240 % au 31 mars 2022, au-dessus de la plage de solvabilité optimale de 185 % - 220 % définie dans le plan stratégique « Quantum Leap ».

Le rachat d’actions de EUR 200 millions, annoncé en octobre 2021 a été achevé le 3 mars 2022.

Conformément à ce qui a été annoncé le 24 février 2022, SCOR propose un dividende de 1,80 EUR par action au titre de l'exercice 2021. Ce dividende sera soumis à l'approbation des actionnaires lors de l'Assemblée Générale 2022, qui se tiendra le 18 mai 2022.

Le Groupe se prépare activement pour IFRS 17 et est en bonne voie pour communiquer des états financiers sous IFRS 17 en 2023. Cette norme comptable représente de manière plus appropriée la valeur économique du Groupe et en particulier celle du portefeuille de réassurance vie du Groupe. Sur la base de notre estimation actuelle, la valeur économique du Groupe, définie comme la somme des fonds propres et de la Marge de Service Contractuelle (Contractual Service Margin ou CSM) après impôt dépasserait EUR 9 milliards4 au 1er janvier 2022.

SCOR fera un point sur son environnement et ses ambitions stratégiques à l’occasion des résultats du deuxième trimestre publiés le 28 juillet 2022, et présentera son nouveau plan stratégique dans son ensemble, y compris dans le cadre d’IFRS 17, le 9 novembre, avec ses résultats du 3ème trimestre (Journée Investisseurs).

Denis Kessler, Président de SCOR, a déclaré : « Incertitudes et instabilités se multiplient : la pandémie se poursuit, la ‘refragmentation’ du monde accélère, l’inflation resurgit, l’économie ralentit, les catastrophes naturelles frappent… Notre environnement semble être de plus en plus ‘stochastique’, aléatoire. La prévisibilité du monde semble se réduire. De fait, l’industrie de la (ré)assurance semble faire face à des chocs de plus en plus fréquents et à des menaces de plus en plus diffuses et protéiformes. Nous vivons à cet égard une période de ‘grand changement’. Dans cet environnement en mutation profonde, où les risques se multiplient, la réassurance est de plus en plus nécessaire pour apporter de la sécurité à tous les agents économiques. Pour parvenir à assurer leurs missions fondamentales, les réassureurs sont appelés à se transformer et à adapter leur gestion des risques dans toutes les dimensions. En tant que porteurs ultimes des risques, leur solvabilité revêt une importance cruciale. SCOR est prêt à relever tous ces défis, grâce à la profondeur de son fonds de commerce, à son expertise technique, aux talents de ses collaborateurs et à sa maîtrise des nouvelles technologies. J’ai la conviction que SCOR, fort d’une gouvernance prouvée et d’un management actif, suivra résolument les voies et moyens permettant de poursuivre son développement créateur de valeur.»

Laurent Rousseau, Directeur général de SCOR, a déclaré : « Le premier trimestre 2022 a été marqué par une série d'événements exceptionnels, tant en réassurance de dommage et de responsabilité qu’en réassurance vie, qui ont eu un impact négatif sur notre performance financière. Parmi ces événements, nous nous sommes particulièrement concentrés sur la gestion de l'impact du conflit en Ukraine tant d'un point de vue financier, opérationnel et humain.

Nous restons également concentrés sur nos principaux objectifs : réduire la volatilité de nos résultats, accroître la rentabilité, développer le fonds de commerce, allouer le capital de manière efficiente et amorcer la transformation du Groupe. Les renouvellements de traités de assurance P&C au 1er janvier et au 1er avril ont été prometteurs et nous avons dans tout le Groupe un plan d'action clair pour améliorer la performance financière du groupe en 2022. Alors que le Groupe enregistre sur ce premier trimestre une perte comptable, sa solvabilité reste solide, avec un ratio de solvabilité de 240%. »

*

* *

Principaux chiffres du groupe SCOR au premier trimestre 2022

en EUR millions
(à taux de change courants)

Premier trimestre 2022

Premier trimestre 2021

Variation

Primes brutes émises

4 715

4 125

+14,3 %

Ratio de coûts du Groupe

4,7 %

4,5 %

+0,2 pts

ROE annualisé

n.a.

2,9 %

n.a.

Résultat net*

-80

45

n.a.

Capitaux propres

6 064

6 277

-3,4 %

* Résultat net consolidé, part du Groupe.

SCOR P&C enregistre une forte croissance mais sa rentabilité est affectée par des événements exceptionnels et une sinistralité importante du fait de catastrophes naturelles

Au premier trimestre 2022, les primes brutes émises par SCOR P&C atteignent EUR 2 316 millions, en hausse de 20,2 % à taux de change constants (24,9 % à taux de change courants). Elles sont portées par la progression du portefeuille d’assurance de spécialités (+28,7%). SCOR P&C enregistre également de très bons résultats des renouvellements en réassurance P&C au 1er janvier et au 1er avril 2022 (croissances respectives de 19,0% et 19,6%). L’effet positif de change constaté s’explique par l’appréciation du dollar comparé à l’euro.

Point sur les renouvellements des traités de réassurance

SCOR continue de tirer parti des conditions de marché attractives pour repositionner son portefeuille P&C. Dans le sillage des initiatives engagées lors des renouvellements de janvier, le Groupe continue de réduire son exposition aux catastrophes naturelles en rééquilibrant son portefeuille vers les traités de spécialités dits « Global Lines » et, en particulier, les lignes d’activité telles que Marine & Energie en Europe, Décennale et Crédit Caution.

  • Lors des renouvellements d’avril, le portefeuille de SCOR a progressé de 19,6 %, principalement porté par les traités de spécialités dits « Global Lines » ;

  • Lors des prochains renouvellements de traités de réassurance, SCOR envisage de prendre de nouvelles initiatives qui devraient conduire à une réduction de l’exposition aux catastrophes naturelles (PML5) de 15% à la fin de l’année 2022, soit une accélération par rapport à l’objectif de réduction de 11 % annoncé après les renouvellements de janvier 2022 ;

  • SCOR bénéficie d'une augmentation moyenne des prix de +4,5 % depuis le début de l’année qui se traduit par une amélioration du ratio combiné net attendu d’environ 0,5 point sur le portefeuille renouvelé par rapport à l’exercice précédent.

Chiffres clés de SCOR P&C :

en EUR millions
(à taux de change courants)

Premier trimestre 2022

Premier trimestre 2021

Variation

Primes brutes émises

2 316

1 854

+24,9 %

Ratio combiné net

103,7 %

97,1 %

+6,6 pts

SCOR P&C enregistre un ratio combiné net de 103,7 % au premier trimestre 2022, incluant :

  • Les tempêtes en Europe et les inondations en Australie (la charge liée au catastrophes naturelles s’établit à 10,1 % au premier trimestre 2022, au-dessus du budget de catastrophes naturelles correspondant à 8,0% des primes) ;

  • Les événements exceptionnels ayant une incidence sur le ratio attritionnel net intégrant les commissions : i) les sinistres potentiels liés au conflit en Ukraine, ii) la sécheresse au Brésil qui a affecté l’activité Agriculture; iii) une décision arbitrale défavorable sur le segment de la responsabilité au Royaume-Uni. En conséquence, le ratio attritionnel net intégrant les commissions s’établit à 86,7% au premier trimestre 2022, en hausse de 8,9 points par rapport au premier trimestre 2021 ;

  • Les frais de gestion de 6,9% restent globalement stables comparés au premier trimestre 2021.

SCOR L&H poursuit sa croissance, dans un marché encore affecté par des coûts des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 élevés au premier trimestre 2022

Au premier trimestre 2022, les primes brutes émises de SCOR L&H s’élèvent à EUR 2 399 millions, en hausse de 1,1 % à taux de change constants (+5,6 % à taux de change courants) par rapport au premier trimestre 2021. La croissance des primes brutes émises est tirée par le développement continu du fonds de commerce, notamment en Asie.

Chiffres clés de SCOR L&H :

en EUR millions
(à taux de change courants)

Premier trimestre 2022

Premier trimestre 2021

Variation

Primes brutes émises

2 399

2 271

+5,6 %

Marge technique nette Vie

1,4 %

1,6 %

-0,2 pts

Le résultat technique s’établit à EUR 26 millions et la marge technique nette de SCOR L&H ressort à 1,4%. Elle est affectée par:

  • La charge des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 comptabilisés au premier trimestre 2022

  • Une hausse des sinistres correspondant aux décès dus à la pandémie de Covid-19 survenus en 2021 aux Etats-Unis.

La marge technique nette de SCOR L&H a également bénéficié de mesures d’optimisation du portefeuille ainsi que de la solidité des réserves.

La charge totale des sinistres liés à la pandémie de Covid-19 comptabilisés au premier trimestre 2022 s’établit à EUR 195 millions6. Elle comprend :

  • EUR 179 millions (net de rétrocession et avant impôts) issus du portefeuille aux Etats-Unis dont EUR 62 millions (net de rétrocession et avant impôts) liés aux décès déclarés lors des trimestres précédents, principalement ceux déclarés au troisième trimestre 2021 ;

  • EUR 16 millions (net de rétrocession et avant impôts) pour les autres marchés.

Hors impact de la pandémie de Covid-19, le résultat technique enregistré au premier trimestre 2022 demeure solide, soutenue par la reprise de provisions prudentes.

SCOR Investments génère un rendement des actifs investis de 1,8 %7 au premier trimestre 2022 dans un contexte de hausse des taux d’intérêt

A compter du 1er janvier 2022, la nouvelle norme comptable IFRS 9 remplace la norme IAS 39 pour la valorisation des instruments financiers. Une nouvelle présentation des états financiers a été mise en place, basée sur les classifications comptables IFRS 9. Tous les investissements inscrits au bilan de SCOR étant déjà à leur valeur de marché, celle-ci restera inchangée sous IFRS 9 et n'entraînera pas d'écart de valeur.

Au 31 mars 2022, le total des placements atteint EUR 31,7 milliards. Le montant des actifs investis s’établit à EUR 22,2 milliards dont EUR 9,4 milliards de fonds déposés chez les cédantes et autres dépôts. Le portefeuille obligataire détenu par SCOR est de très bonne qualité avec une notation moyenne de A+ et une duration de 3,3 ans 8.

Dans le cadre de sa stratégie axée sur la création de valeur, SCOR a réalisé sur ce trimestre des investissements supplémentaires dans des actifs créateurs de valeur. EUR 107 millions ont ainsi été investis dans des fonds de private equity et des fonds infrastructure au premier trimestre.

Chiffres clés de SCOR Investments :

en EUR millions
(à taux de change courants)

Premier trimestre 2022
(IFRS 9)

Premier trimestre 2021
(IAS 39)

Total des placements

31 656

29 019

  • dont total des actifs

22 226

20 871

  • dont total des fonds détenus par les cédantes et autres dépôts

9 430

8 148

Rendement récurrent (IAS 39) / Rendement courant (IFRS 9)

1,9%

1,7%

Rendement des actifs (*)

1,8 %

3,0 %

(*) Annualisé et hors fonds détenus par les cédantes et autres dépôts. Au 31 mars 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR 18 millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR.

Le taux de réinvestissement s’élève à 3,1 %9 au 31 mars 2022 à comparer à 2,1% en fin d’année 2021. Le portefeuille d’actifs reste très liquide, avec EUR 9,4 milliards de cash-flows financiers attendus au cours des 24 prochains mois10.

Les produits financiers des actifs en portefeuille atteignent EUR 98 millions au premier trimestre 2022, dont EUR 14 millions de plus-values et moins-values, principalement tirés par les plus-values ​​immobilières qui sont partiellement compensées par la variation de la juste valeur des actifs.

Le rendement des actifs investis est de 1,8 % 11 12 au premier trimestre 2022 malgré un impact négatif de -36 points de base lié à la nouvelle norme IFRS 9 (évolution négative des pertes de crédit attendues liée à des perspectives macroéconomiques détériorées et une volatilité plus élevée sur les actifs comptabilisés à leur juste valeur au compte de résultat).

Selon la norme IAS 39, le rendement des actifs investis au premier trimestre 2022 serait de 2,1%, un niveau comparable à celui du quatrième trimestre 2021 (2,2%).

Le rendement courant s’établit à 1,9 % au premier trimestre 2022, stable par rapport au quatrième trimestre 2021.

*

* *

ANNEXE

1 - Principaux chiffres du compte de résultat du premier trimestre 2022 (en EUR millions, à taux de change courants)

Premier trimestre 2022

Premier trimestre 2021

Variation

Primes brutes émises

4 715

4 125

+14,3%

Primes brutes émises P&C

2 316

1 854

+24,9%

Primes brutes émises L&H

2 399

2 271

+5,6%

Produits financiers nets1

125

173

-27,6%

Résultat opérationnel

-48

102

n.a.

Résultat net2

-80

45

n.a.

Bénéfice par action (EUR)

-0,44

0,24

n.a.

Cash-flow opérationnel

-116

514

n.a.

1. Tenant compte de l’application de la norme IFRS 9 pour le T1 2022.
2. Résultat net consolidé, part du Groupe

2 - Principaux ratios du compte de résultat du premier trimestre 2022

Premier trimestre 2022

Premier trimestre 2021

Variation

Rendement des actifs 1) 2

1,8 %

3,0 %

-1,2 pts

Ratio combiné net P&C 3

103,7 %

97,1 %

+6,6 pts

Marge technique nette Vie 4

1,4 %

1,6 %

-0,2 %

Ratio de coûts du Groupe 5

4,7 %

4,5 %

+0,2 pts

Rendement annualisé des capitaux propres (ROE)

n.a.

2,9 %

n.a.

1. Annualisé et calculé en excluant les fonds déposés chez les cédantes & autres dépôts ; 2. Au 31 mars 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR 18 millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR. Le rendement des actifs du T1 2022 de 1,8 % est calculé sur la base de la norme IFRS 9 et comprend l'impact des pertes de crédit attendues (ECL) et la variation de la juste valeur des actifs investis évalués à la juste valeur par le biais du compte de résultat. Si l'on exclut ces impacts (qui n'auraient pas été enregistrés sous IAS39), le rendement des actifs aurait été de 2,1 % ; 3. Le ratio combiné correspond à la somme du total des sinistres, du total des commissions et du total des frais de gestion P&C, divisée par les primes nettes acquises de SCOR P&C ; 4. La marge technique de SCOR L&H correspond au résultat technique, divisé par les primes nettes acquises de SCOR L&H ; 5. Le ratio de coûts correspond au total des frais de gestion divisé par les primes brutes émises.

3 - Chiffres clés du bilan au 31 mars 2022 (en EUR millions, à taux de change courants)

Au 31 mars 2022

Au 31 décembre 2021

Variation

Total des placements 1,2

31 656

31 600

+0,2 %

Provisions techniques (brutes)

36 738

35 832

+2,5 %

Capitaux propres

6 064

6 402

-5,3 %

Actif net comptable par action (EUR)

33,89

35,26

-3,9 %

Ratio d’endettement

28,8 %

27,8 %

1,0 pts

Total des liquidités3

1 737

2 286

-24,0 %

1. Le total des placements comprend les actifs et fonds déposés chez les cédantes et autres dépôts, les coupons courus, les obligations catastrophes, les obligations indexées sur le risque de mortalité, ainsi que les dérivés de change. 2. Hors actifs nets pour le compte d’investisseurs tiers. 3. Inclut la trésorerie et l’équivalent de trésorerie.

4 - Objectifs du plan « Quantum Leap »

Objectifs

Rentabilité

ROE > 800 points de base au-dessus du taux sans risque à cinq ans1 au cours du cycle

Solvabilité

Ratio de solvabilité dans la zone optimale comprise entre 185 % et 220 %

1. Le taux sans risque est calculé sur la base d’une moyenne mobile sur cinq ans des taux sans risque à cinq ans.

5 - Hypothèses du plan « Quantum Leap »

Hypothèses

P&C



Croissance des primes brutes émises

~4 % à 8 % p.a.

Ratio combiné net

~95 % à 96 %

Croissance de la Value of New Business1

~6 % à 9 % p.a.

L&H



Croissance des primes brutes émises

~3 % à 6 % p.a.

Marge technique nette

~7,2 % à 7,4 %

Croissance de la Value of New Business1

~6 % à 9 % p.a.

Investissements

Rendement des actifs

~2,4 % à 2,9 %2

Groupe







Croissance des primes brutes émises

~4 % à 7 % p.a.

Ratio d’endettement financier

~25 %

Croissance de la Value of New Business1

~6 % à 9 % p.a.

Ratio de coûts

~5,0 %

Taux d’imposition

~20 % à 24 %

1. Valeur des affaires nouvelles après prise en compte de la marge de risque (« Risk margin ») et des impôts. 2. Rendement annualisé moyen des actifs sur la durée du plan, dans les conditions économiques et financières prévalant à l’été 2019.

*
* *

Contacts

Investor Relations
Yves Cormier
ycormier@scor.com

Media Relations
Nathalie Mikaeloff
media@scor.com

www.scor.com

LinkedIn : SCOR | Twitter : @SCOR_SE

Généralités
Les chiffres présentés dans ce document peuvent ne pas correspondre exactement aux totaux des tableaux et du texte. Les pourcentages et les variations en pourcentage sont calculés sur des chiffres complets (y compris les décimales) ; par conséquent, le document peut contenir des différences non significatives dans les sommes et les pourcentages en raison des arrondis. Sauf indication contraire, les sources pour le classement des entreprises et les positions sur le marché sont internes.

Déclarations prévisionnelles
Ce document contient des déclarations et des informations prévisionnelles sur les objectifs de SCOR, notamment en ce qui concerne les projets actuels ou futurs de SCOR.

Ces déclarations sont parfois identifiées par l'utilisation du futur ou du mode conditionnel, ainsi que par des termes tels que "estimer", "croire", "avoir pour objectif de", "avoir l'intention de", "s'attendre à", "aboutir à", "devoir" et autres expressions similaires.

Il convient de noter que la réalisation de ces objectifs et de ces déclarations et informations prévisionnelles dépend des circonstances et des faits qui se produiront à l'avenir.

Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces déclarations et informations prévisionnelles. Les déclarations et informations prévisionnelles et les informations relatives aux objectifs peuvent être influencées par des risques connus ou non, des incertitudes identifiées ou non, et d'autres facteurs susceptibles de modifier sensiblement les résultats, les performances et les réalisations futurs, prévus ou attendus par SCOR.

En particulier, il convient de noter que l’impact de la crise du Covid-19 sur les activités et résultats de SCOR ne peut pas être évalué avec précision, compte tenu notamment de l'incertitude liée à l’évolution de la pandémie, à ses effets sur la santé et l’économie, ainsi qu’aux effets possibles de futures décisions gouvernementales ou évolutions juridiques dans ce contexte.

En outre, l’impact de l’invasion russe et de la guerre en Ukraine sur les activités et résultats de SCOR ne peut pas être évalué avec précision à ce stade, compte tenu de l'incertitude liée à l’ampleur et à la durée du conflit, et à ses répercussions.

Par conséquent, toutes les évaluations et tous les chiffres présentés dans ce document sont nécessairement des estimations basées sur des analyses évolutives, et comprennent un large éventail d'hypothèses théoriques, qui sont très évolutives.

Les informations relatives aux risques et incertitudes pouvant affecter l'activité de SCOR sont présentées dans le Document d’Enregistrement Universel 2021 déposé le 3 mars 2022 sous le numéro D.22-0067 auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui est disponible sur le site Internet de SCOR www.scor.com.

En outre, ces déclarations prévisionnelles ne sont pas des "prévisions de bénéfice" au sens de l'article 1 du règlement délégué de la Commission (UE) 2019/980.

SCOR ne s’engage en aucun cas à publier des modifications ou des actualisations de ces déclarations et informations prévisionnelles.

Informations financières

Les informations financières du Groupe contenues dans ce document sont préparées sur la base des IFRS et des interprétations publiées et approuvées par l'Union Européenne.

Sauf indication contraire, les postes du bilan, du compte de résultat et les ratios de l'exercice précédent n'ont pas été reclassés.

Le calcul des ratios financiers (tels que la valeur comptable par action, le rendement des investissements, le rendement des actifs investis, le ratio de coût du groupe, le rendement des capitaux propres, le ratio combiné net et la marge technique vie) est détaillé dans les annexes de la présentation des résultats financiers du premier trimestre 2022 (page 25).

Les résultats financiers pour l’exercice clos du premier trimestre 2022 inclus dans ce document n’ont pas été audités.

Sauf indication contraire, tous les chiffres sont présentés en euros. Tout chiffre pour une période postérieure au 31 mars 2022 ne doit pas être considéré comme une prévision des résultats financiers attendus pour ces périodes.

1 A taux de change constants.
2 PML (« Probable Maximum Loss ») : perte agrégée nette correspondant au dépassement du quantile à 1/250.
3 Au 31 mars 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR 18 millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR. Le rendement des actifs du T1 2022 de 1,8 % est calculé sur la base de la norme IFRS 9 et comprend l'impact des pertes de crédit attendues (ECL) et la variation de la juste valeur des actifs investis évalués à la juste valeur par le biais du compte de résultat. Si l'on exclut ces impacts (qui n'auraient pas été enregistrés sous IAS39), le rendement des actifs aurait été de 2,1 %.
4 Chiffre non audité
5 PML (« Probable Maximum Loss ») : perte agrégée nette correspondant au dépassement du quantile à 1/250.

6 Net de la réduction de la sinistralité liée à la grippe saisonnière aux États-Unis, net de rétrocession et avant impôts, IBNR compris.
7 Au 31 mars 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR 18 millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR. Le rendement des actifs du T1 2022 de 1,8 % est calculé sur la base de la norme IFRS 9 et comprend l'impact des pertes de crédit attendues (ECL) et la variation de la juste valeur des actifs investis évalués à la juste valeur par le biais du compte de résultat. Si l'on exclut ces impacts (qui n'auraient pas été enregistrés sous IAS39), le rendement des actifs aurait été de 2,1 %.
8 Contre une duration du portefeuille obligataire de 3,3 ans au quatrième trimestre 2021 (duration des actifs totaux de 3,4 ans, contre 3,3 ans au quatrième trimestre 2021).
9 Ce taux correspond aux taux de réinvestissement théoriques fondés sur l’allocation des classes d’actifs de rendement (à savoir le portefeuille obligataire, les prêts et l’immobilier) au premier trimestre 2022, conformément aux hypothèses actuelles de duration des réinvestissements et aux écarts de rendement (spreads), taux de change et courbes de taux au 31 mars 2022.
10 Au 31 mars 2022. Flux financiers susceptibles d’être investis, notamment soldes de trésorerie courante ainsi que coupons et remboursements futurs.
11 Annualisé, le rendement des actifs investis exclut les fonds détenus par les cédantes et autres dépôts.
12 Au 31 mars 2022, les actifs investis classés à la juste valeur par le compte de résultat excluent EUR 18 millions relatifs à l’option émise sur les actions propres de SCOR. Le rendement des actifs du T1 2022 de 1,8 % est calculé sur la base de la norme IFRS 9 et comprend l'impact des pertes de crédit attendues (ECL) et la variation de la juste valeur des actifs investis évalués à la juste valeur par le biais du compte de résultat. Si l'on exclut ces impacts (qui n'auraient pas été enregistrés sous IAS39), le rendement des actifs aurait été de 2,1 %

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles