La bourse ferme dans 6 h 21 min
  • CAC 40

    6 496,12
    +6,12 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 721,44
    +6,07 (+0,16 %)
     
  • Dow Jones

    32 774,41
    -58,13 (-0,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0223
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 808,50
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    22 613,48
    -849,24 (-3,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    537,48
    -19,87 (-3,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,04
    -0,46 (-0,51 %)
     
  • DAX

    13 574,10
    +39,13 (+0,29 %)
     
  • FTSE 100

    7 489,43
    +1,28 (+0,02 %)
     
  • Nasdaq

    12 493,93
    -150,53 (-1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 122,47
    -17,59 (-0,42 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    19 610,84
    -392,60 (-1,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2094
    +0,0018 (+0,15 %)
     

Les résultats du cabinet d’avocats de Nicolas Sarkozy en chute libre

Décidément, 2021 a été une année noire pour Nicolas Sarkozy. Condamné à de la prison ferme dans l’affaire dite des “écoutes”, mais aussi pour le financement illégal de sa campagne électorale de 2012 - il a fait appel des deux décisions - l’ancien président de la République a, dans un autre registre, assisté à la chute des résultats du cabinet d’avocats Realyze. Associé avec Christofer Claude - le fils d'Arnaud Claude, qui avait co-fondé la société avec Nicolas Sarkozy en 1987 - l’ancien président détient 34% des parts de la structure, spécialisée dans le droit des affaires et le droit immobilier, via la holding CSC.

Selon un document comptable que Capital s’est procuré, le bénéfice net de Realyze n’atteignait que 564.000 euros au 31 décembre 2021, date de clôture de l’exercice comptable. Loin, très loin, du record de profits (1,08 million d’euros) enregistré en 2020. Pire, il s’agit d’un des plus faibles bénéfices nets enregistrés depuis le retour aux affaires de Nicolas Sarkozy, en 2012, dans la foulée de sa tentative de réélection ratée. Le chiffre d’affaires a également baissé, mais dans des proportions moindres, puisqu’il s’établit à 7,5 millions d’euros au 31 décembre 2021, contre 8,2 millions d’euros un an plus tôt.

Ces résultats décevants ont-ils un rapport avec l’agenda judiciaire particulièrement chargé de Nicolas Sarkozy ? C'est probable, même si rien ne permet de l’affirmer avec certitude. Car, malgré sa clientèle prestigieuse (Accor, Bouygues, Rothschild, Toyota…), (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face à la pénurie de paracétamol, l'ANSM appelle à limiter les ventes
Comment le S-300 protège les troupes russes des missiles ukrainiens
Couac autour de la hausse des pensions de retraite, gare à la fin des tarifs réglementés du gaz… Le flash éco du jour
Ses patients ne viennent pas, le médecin les faisait quand même payer
Faillite Thomas Cook : trois ans après, plusieurs centaines de clients n'ont toujours pas été remboursés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles