Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 934,17
    +6,74 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 894,86
    +17,09 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,99 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 091,60
    +36,90 (+1,80 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 172,52
    -156,77 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,81
    +1,55 (+1,98 %)
     
  • DAX

    17 735,07
    +56,88 (+0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 682,50
    +52,48 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,02 (+1,14 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2655
    +0,0029 (+0,23 %)
     

Rénovation thermique : plus que quelques mois pour bénéficier de ces aides MaPrimeRénov’

Freepik / Pexels

Le compte à rebours est lancé. A partir du 1er juillet 2024, certains types de travaux de rénovation ne pourront plus être financés avec le dispositif MaPrimeRénov’. Les propriétaires de biens énergivores n’auront en effet plus la possibilité de solliciter ces aides de l'Etat pour effectuer des travaux dits “mono-gestes”, c’est-à-dire qui ne ciblent qu'un type de travaux à la fois. L’objectif de cette nouvelle règle est d’inciter les propriétaires à effectuer une rénovation globale de leur logement. Une évolution des critères d'éligibilité aux aides MaPrimeRénov’ qui pourrait bien faire grimper la facture des travaux de rénovation pour les propriétaires qui ne rentreront plus dans les clous.

Dès l’été prochain, les propriétaires de logements classés F et G au diagnostic de performance énergétique (DPE) seront ainsi obligés de réaliser une rénovation globale pour pouvoir bénéficier des aides MaPrimeRénov’. Concrètement, ils devront effectuer au moins deux types de travaux d’isolation (combles, toitures, murs…) et remplacer leur système de chauffage, pour pouvoir toucher les primes. De plus, seuls les travaux permettant de faire gagner deux classes énergétiques au logement seront éligibles au dispositif MaPrimeRénov’. «Les propriétaires de biens énergivores ne pourront plus financer un changement de chauffage ou l’isolation d’un mur avec MaPrimeRénov’, explique Romain Villain, directeur de Heero, entreprise spécialisée dans le financement de travaux de rénovation. Il seront obligés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix de l'immobilier à Saint-Quentin en février 2024 : les indices à l'achat
Prix de l'immobilier à Antibes en février 2024 : les indices à l'achat et à la location
Prix de l'immobilier à Grasse en février 2024 : les indices à l'achat et à la location
Prix de l'immobilier à Nice en février 2024 : les indices à l'achat et à la location
Prix de l'immobilier à Narbonne en février 2024 : les indices à l'achat et à la location